Qu'est ce qui satisfait les profs de science ? 

A quoi est lié le plaisir d'enseigner les sciences ? La question n'a pas été posée par le ministère de l'Education nationale, mais par l'OCDE aux professeurs de 19 pays ayant accepté de participer à cette enquête associée à Pisa. La France n'en fait malheureusement pas partie. Mais les résultats, que l'OCDE vient de faire connaitre, concernent des pays voisins comme l'Allemagne, l'Espagne ou l'Italie ou plus éloignés comme les Etats Unis, le Brésil ou Hong Kong. Il est question de vocation mais aussi de discipline...

 

La satisfaction des enseignants a à voir avec leur vocation. Selon l'OCDE les enseignants qui ont toujours voulu faire ce métier depuis leur sortie du lycée sont plus satisfaits que les autres. A vrai dire le degré de satisfaction varie selon les pays. Il est très fort en Italie ou au Brésil beaucoup plus faible en Allemagne, un pays où pourtant 78% des professeurs de science interrogés ont choisi ce métier.  Globalement 58% des enseignants de science (78% en Allemagne seulement 27% aux Etats Unis) ont voulu faire "le plus beau métier du monde". Et selon l'OCDE ils se sentent  beaucoup plus satisfaits que les autres.

 

 

 


L'enquête de l'OCDE montre aussi que les enseignants qui suivent des formations sont aussi plus satisfaits. C4est le cas aussi de ceux qui travaillent en collaboration avec d 'autres enseignants. Le degré de satisfaction varie selon les pays tout comme d'ailleurs la fréquence de la collaboration. Ainsi en Allemagne ou en Esapgne, où elle est rare, la collaboration est grandement appréciée.

 

Troisième important facteur de satisfaction : le climat de classe. Dans 10 pays sru 18, la satisfaction des enseignants est positivement associée au climat dans la classe de science, même compte tenu du profil social de l'établissement.  Globalement une hausse de 1 point  dans l'index de climat social est associé  à une hausse de 0.24 point sur l'indice de satisfaction des enseignants. C'ets particulièrement vrai en Allemagne et Aux Etats Unis.

 

 

 

Un dernier point est souligné par l'OCDE. L'organisation a cherché à savoir si la composition sociale des classes est liée à la satisfaction. Selon l'OCDE la présence d'une proportion importante d'élèves migrants, ne parlant pas la langue de l'école n'est pas lié à un sentiment d'insatisfaction des enseignants.  Pour l'OCDE cela montre que "ne sont pas contre enseigner dans des écoles avec des publics exigeants pour autant que le climat scolaire est positif et que des ressources sont disponibles". Et l'oCDE de préciser que la satisfaction des professeurs dépend d'aspects sur lesquels  on peut agir...

 

François Jarraud

 

 

Par fjarraud , le mardi 06 mars 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces