L’invitation de la semaine : L’expo « Artistes & Robots » 

Le Grand Palais invite les professeurs à découvrir l’exposition « Artistes & Robots », sur réservation, le mercredi 2 mai ou le mercredi 9 mai, à 17h30. Le Grand Palais consacre pour la première fois une exposition à l’intelligence artificielle. Que peut bien faire un robot que ne peut faire un artiste ? Un robot peut-il avoir de l’imagination ? Qui décide, l’artiste, l’ingénieur, le robot ? Qu’est ce qu’une œuvre d’art ? Faut-il avoir peur des robots, des artistes-robots ? Peut-on parler d’une œuvre collective ? Une quarantaine d’artistes invitent à un véritable voyage interactif et spectaculaire, une immersion dans le futur de la création internationale contemporaine. Le jeune public est très attendu pour découvrir en famille ou avec ses professeurs, ces étranges œuvres d’art créées à l’aide de robots de plus en plus sophistiqués. Visites et ateliers leurs sont proposés. Les jeunes de moins de 26 ans peuvent visiter gratuitement l’exposition, chaque premier mercredi du mois, entre 19h et 22h. Les futurs candidats au baccalauréat 2019, qui passeront les épreuves d arts plastiques de la série L, ont  la possibilité de découvrir les œuvres de Jean Tinguely inscrites au programme de l’examen. Un dossier pédagogique est à la disposition des professeurs pour les aider à préparer leurs sorties scolaires. 

 

Les visites-découvertes gratuites réservées aux enseignants

 

La Cellule Médiation-Éducation du Grand Palais invite les professeurs à découvrir l’exposition « Artistes & Robots » le mercredi 2 mai, ou le mercredi 9 mai, à 17h30. Il s’agit de visites guidées par un conférencier de la RMN-GP d’une durée de1h30. Pour y participer, il convient de s’inscrire en écrivant à contact.enseignants@rmngp.fr , et d’indiquer  les dates choisies par ordre de préférence. Une confirmation sera envoyée, qu’il conviendra de présenter le jour de la visite. Les professeurs qui ne peuvent y assister, ont la possibilité de découvrir l’exposition, avant leur sortie scolaire, en y accédant grâce à leur Pass éducation. Un dossier pédagogique est à leur disposition, il présente l’exposition et les œuvres majeures.

 

Une exposition consacrée à l’imagination artificielle

 

Le Grand Palais présente la première exposition muséographique consacrée à « l’imagination artificielle », terme générique pour regrouper l’art robotique, l’art génératif et algorithmique. L’exposition « Artistes & Robots » invite tous les publics à expérimenter des œuvres créées par des artistes à l’aide de robots de plus en plus intelligents. Ces artistes créent des systèmes artificiels pour générer des œuvres qu’ils ne pourraient pas créer avec des médiums traditionnels.  Une trentaine d’œuvres donne accès au monde virtuel immersif et interactif, à l’expérience sensible du corps augmenté, de l’espace et du temps bouleversés. Toutes les œuvres ont été choisies en vertu de leur intérêt artistique avant tout. Parfois, le public a l’occasion de les modifier via le corps, le mouvement, la voix ou le souffle.

 

Une exposition en trois séquences

 

Dans la première séquence, « La machine à créer » sont présentés des robots qui créent des œuvres. Ils sont visibles et s’activent à l’aide de corps ou de bras qui dessinent, peignent ou gravent. Leurs mouvements plus ou moins habiles sont parfois si physiques qu’on leur prêterait  volontiers une réactivité, une dimension animale ou humaine, voire une psychologie. Les jeunes peuvent découvrir, entre autres, les œuvres de Jean Tinguely, Méta-Matic, inscrites au programme de l’épreuve arts plastiques du baccalauréat 2019 de la série L. Un film est également projeté, expliquant leur création. Dans la deuxième séquence, « L’œuvre programmée », le robot devient invisible, son programme informatique et algorithmique intègre l’œuvre et tout savoir-faire disparaît au profit de la magie des formes générées à l’infini et qui changent en fonction des mouvements du corps du public. Les technologies de l’image et de l’ordinateur permettent de créer un art immersif et interactif. Ainsi, « Les Pissenlits », une image murale de grand format, projetée dans l’exposition, s’anime grâce au souffle du visiteur, et à chaque fois de façon différente, car la machine produit un art génératif, aux variations aléatoire et infinies. Le jardin virtuel, Extra-Natural, confronte aussi le visiteur  à des fleurs extraordinaires totalement imaginaires qui évoluent à l’infini, dans une métamorphose constante. Les formes naissent de l’ordinateur en temps réel. Les images prolifèrent, s’effacent pour laisser place à d’autres, qui se métamorphosent à leur tour. Elles deviennent si autonomes qu’elles remettent en question l’autorité de l’artiste qui délègue à la machine une partie de son pouvoir. On sait comment l’œuvre commence mais pas quand ni comment elle finira. 

 

L’inquiétante intelligence artificielle

 

Dans la troisième séquence, « Le robot s’émancipe », l’Intelligence Artificielle est au service du corps ajouté et d’un savoir-faire de plus en plus étendu. Les artistes peuvent utiliser aujourd’hui le potentiel du système d’apprentissage automatique appelé « Deep Learning ». Après avoir été nourrie d’images, de sons, de textes, la machine seule produit un monde hybride. Le « Deep Learning » rend le robot de plus en plus intelligent et actif au point qu’il peut non seulement rivaliser avec l’humain mais l’augmenter, fusionner avec lui, le narguer, le doubler… Le film « The Unmanned » évoque un univers post-humain gouverné par l’algorithme. Un robot humanoïde joue pour la première fois, dans le film « Germinoïd F », il a le rôle d’une dame de compagnie, assistant une vraie jeune femme malade.  La fin de l’exposition pose enfin la question de l’engagement de l’art, dans une réflexion sur l’avenir de l’humain, face  à la technologie numérique.

 

Autour de l’exposition

 

Des conférences et des projections de longs et courts métrages sont programmées pendant toute la durée de l’exposition. Les jeunes de moins de 26 ans peuvent visiter gratuitement l’exposition, le premier mercredi de chaque mois, entre 19h et 22h. Des visites guidées d’1h30 sont prévues pour les familles, avec enfants à partir de 5 ans, ainsi que des visites-ateliers de 2h. Un atelier de 2h,  « Avatar graphicosonic», est proposé aux enfants seuls de 8 à 11 ans : après la visite de l’exposition, les participants sont invités à  créer une image sonore et graphique.

 

Pour le public scolaire

 

Les professeurs peuvent organiser des visites autonomes et les réserver par mel, en précisant trois créneaux par ordre de préférence,  groupes.gngp@rmngp.fr . Ils peuvent opter pour une visite imprégnation de 40’ destinée aux enfants de grande section de maternelle, et aux écoliers de CP et de CE1, ou pour une visite guidée d’1h30, adaptée au niveau des élèves, du CE2 au lycée. Une visite-atelier de 2h, « Mon avatar graphicosonic »   est aussi proposée aux jeunes du CE2 à la 6ème. Ces activités se réservent sur le site  grandpalais.fr/billets-groupes  .

 

Béatrice Flammang

 

L’exposition « Artistes & Robots »

Le dossier pédagogique

Le BO

L’espace réservé aux enseignants

Les activités pédagogiques

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 06 avril 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces