Edmusconnect 4 : Quand les enseignants donnent le la du travail en réseau 

Comment le numérique favorise-t-il la constitution de réseaux d’enseignant.es ? Comment ces communautés d’échange et de partage diffusent-elles dans l’Education nationale, si pyramidale, une culture de la collaboration ? C’est la voie que montre par exemple la « team #edmus » : une centaine d’enseignant.es d’éducation musicale, originaires de la France entière, qui ne se connaissent que par les réseaux sociaux et qui une fois par an s’auto-organisent un évènement pour se rencontrer et travailler ensemble. Les 21-22 avril 2018, à Tours, lors de la 4ème édition du congrès « Edmusconnect », ces professeur.es ont pu échanger directement pour continuer à avancer et inventer ensemble …

 

Ateliers de pratiques

 

 « Edmus », c’est d’abord un groupe d’enseignant.es d’éducation musicale qui s’est formé sur le réseau social Twitter il y a cinq ans. Plusieurs dizaines de professeur.es de musique échangent ainsi quotidiennement sur cette plateforme, en public ou sur des fils de discussion privés, autour de leur discipline d’enseignement et sur des sujets plus généraux touchant à la pédagogie et au numérique.

 

Chaque année, ils se rencontrent à l’occasion d’un congrès de deux jours qu’ils organisent eux-mêmes, « Edmusconnect ». Samedi 21 et dimanche 22 avril 2018, la quatrième édition d’Edmusconnect avait lieu à Tours, accueilli dans les locaux de la faculté de musicologie.

 

Le samedi matin était consacré à des ateliers de retours de pratique (classe inversée, métacours, etc.) et des ateliers techniques (BYOD, sonorisation, utilisation de loopers en classe, applications musicales). La journée s’est ensuite poursuivie par un escape game géant pour la centaine de participants répartis en dix équipes. Le jeu, préparé par Rémi Massé et Anne-Claire Scebalt, a permis aux enseignant.es de découvrir le principe d’un escape game (ici les joueurs devaient s’échapper de cinq salles différentes en résolvant des énigmes musicales provenant de différentes époques artistiques) et également de réfléchir à l’intérêt de telles pratiques ludifiées dans leur enseignement.

 

Horizontalité

 

 

 


Le congrès s’est terminé par un marché des connaissances le dimanche matin : tous les participants qui le souhaitaient pouvaient proposer un stand pour présenter une connaissance ou une pratique à partager avec les autres.

 

Aux quelques dizaines de membres du réseau #Edmus s’ajoutent chaque année des enseignant.es  d’éducation musicale venus là par le bouche à oreille, des étudiant.es, mais aussi beaucoup d’enseignant.es d’autres disciplines.

 

Edmusconnect est un évènement un peu à part dans le monde des congrès pédagogiques. Tout d’abord parce que ses organisateurs cultivent un esprit d’autogestion : le congrès est organisé chaque année par une petite équipe composée uniquement d’enseignant.es membres du collectif #Edmus. Le nombre de participants est limité à 100. Quelques partenaires apportent leur soutien logistique ou prêtent leurs locaux (cette année l’APEMu, l’Université de Tours, le lycée Sainte-Ursule).

 

Les organisateurs cherchent à instaurer une culture de l’horizontalité et du partage entre pairs : chacun peut animer des ateliers pendant la journée du samedi et tenir un stand au marché de connaissances du dimanche matin. Tout au long des deux jours, au sein des ateliers ou de manière informelle, les échanges de pratiques sont ainsi constants entre tous les participants.

 

Mais la particularité principale d’Edmusconnect est sans doute l’état d’esprit qui y règne : le congrès est volontairement placé sous le sceau de l’humour, et chaque moment (ouverture dansée, ateliers, escape game, concerts impromptus) se déroule sous une forme qui relève autant de la performance que du congrès d’enseignants.

 

Logann Vince

 

Le réseau sur Twitter

Le site de l’APEMU

 

 

Par fjarraud , le lundi 30 avril 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces