L'actualité éducation de la semaine du 25 mai au 1er juin2018 

Réforme

Réforme : Quel avenir pour les lycéens professionnels ?

Incontournables. De ministre en ministre, l'enseignement professionnel est salué par de grandes déclarations sur sa revalorisation. La réforme annoncée le 28 mai par JM Blanquer n'échappe pas à la règle. Pourtant elle se traduit par une réduction sensible des heures d'enseignement général et une certaine déprofessionnalisation avec des interrogations pour le maintien de postes d'enseignement.  JM Blanquer ressuscite un enseignement supérieur d'un an non qualifiant pour les bacheliers professionnels qui rappelle beaucoup le "brevet professionnel supérieur" imaginé par G Fioraso en 2014. Si un effort de modernisation des formations est annoncé par le ministre, il faut bien dire que l'avenir des jeunes des lycées professionnels semble peser bien peu alors même que c'est là que se joue, comme le dit le ministre lui-même l'avenir du pays.

Lisez l'article...    

 

Enseignement professionnel : Les réactions à la réforme Blanquer

Que pensent les syndicats de la réforme du lycée professionnel présentée par JM Blanquer ? Des critiques souvent négatives mais avec des nuances sensibles. Régions de FRance soutient la réforme tout en soulignant sa dépossession...

Lisez l'article...    

 

 

Education prioritaire

L'OZP demande une véritable concertation sur la réforme de l'éducation prioritaire

" La politique d’éducation prioritaire engagée en 2014 doit être évaluée dans son ensemble en 2019. Le ministère de l’Education nationale ne saurait se soustraire à cette évaluation prévue par la loi. Il ne saurait davantage l’escamoter en la déguisant en une initiative de communication tenant à l’écart l’ensemble des acteurs de l’éducation prioritaire". A l'issue de sa 20ème Journée nationale, le 26 mai, l'Observatoire des Zones Prioritaires, une association regroupant des acteurs des réseaux d'éducation prioritaire, a à nouveau attiré l'attention de l'Education nationale sur l'avenir des Rep. L'OZP annonce la tenue d'assises de l'éducation prioritaire en 2019, avec ou sans le ministère...

Lisez l'article...    

 

OZP : Quelles autonomies pour faire réussir tous les élèves ?

L'autonomie des établissements peut-elle mieux faire réussir tous les élèves ? Le 26 mai, la Journée nationale de l'OZP a été l'occasion d'échanges variés sur cette question. L'association, qui regroupe des acteurs des réseaux d'éducation prioritaire, recevait Catherine Moisan, ancienne directrice de la Depp et acteur historique de la naissance de l'éducation prioritaire. Deux tables rondes avec des acteurs locaux ont permis des éclairages nuancés sur cette question qui est aussi ouvertement au programme du ministre.

Lisez l'article...    

 

Seine Saint-Denis : Le rapport Cornut-Gentille - Kokouendo attaque l'éducation prioritaire

" En ce qui concerne les dispositifs d’éducation prioritaire, les évaluations font état de résultats faibles ou limités. La politique d’éducation prioritaire ne parvient pas à réduire les écarts de réussit". Présenté le 31 mai, le rapport des députés François Cornut-Gentille (LR) et Rodrigue Kokouendo (LREM) s'en prend vivement à l'éducation prioritaire. Mais il apporte peu de réponses concrète pour faire face aux difficultés scolaires du département.

Lisez l'article...    

 

 

Parcourusp

Parcoursup : Le gouvernement sommé de rendre publiques les données locales

Les élèves des quartiers populaires sont-ils discriminés dans Parcoursup ? C'est la question que pose avec force S Troussel, président de la Seine Saint-Denis. Il demande la publication des algorithmes locaux et des statistiques académiques.

Lisez l'article...    

 

Parcoursup : Soupçons d'inégalités entre établissements

" Le gouvernement a trouvé un critère infaillible : sélectionner sur la base du lycée d’origine. L’entreprise de tri social dénoncée par SUD éducation et l’interfédérale de l’éducation depuis des mois est indéniable : les élèves venant des voies professionnelle, technologique et/ou dont l’établissement d’origine est situé dans certains quartiers sont discriminé-e-s", écrit Sud Education en résultat d'un pointage sur 150 classes de terminale. Selon le syndicat, "61 % des élèves n’ont aucune réponse positive en filière technologique, 65 % des élèves n’ont aucune réponse positive en filière professionnelle". Ainsi on aurait 74 % d'élèves sans réponse positive (oui ou oui si) au lycée Henri Becquerel dans le 77, 71 % au lycée professionnel de l’ENNA de Saint-Denis dans le 93 ou encore 63 % au lycée Marx Dormoy dans le 94. Sud éducation "réclame la publication par le ministère des résultats détaillés par académie et par lycée du 1er tour de Parcoursup".

Lisez l'article...    

 

Parcoursup : Mesures répressives exceptionnelles contre des lycéens

Alors que des lycéens descendent un peu partout dans la rue contre les résultats de Parcoursup, le gouvernement utilise des moyens exceptionnels pour imposer le retour à l'ordre. A Paris une centaine de lycéens ont été enfermés deux jours et deux nuits, parfois sans pouvoir prévenir leurs parents. Une partie a été déférée devant la justice. Syndicats et association de parents d'élèves s'élèvent contre ces pratiques.

Lisez l'article...    

 

Parcoursup La ministre répond à sa façon sur les inégalités territoriales

Sommée par le président du conseil départemental de Seine Saint-Denis de donner des chiffres sur les résultats de Parcoursup dans le département, Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieure, ne s'est aps exécutée. Mais elle répond dans une longue lettre ouverte à celle de S Troussel.

Lisez l'article...    

 

 

Fonction publique

Statut : Le gouvernement veut mettre fin au paritarisme

Dans un nouveau document proposé aux syndicats le 25 mai, le ministre de l'action et des comptes publics envisage la suppression des instances paritaires des fonctionnaires, notamment ceux de l'Etat. Ce sont ces instances qui sont légalement consultées sur l'avancement et les mutations par exemple. Leur suppression permettrait, selon le ministre, d'alléger la gestion des personnels, de permettre une gestion locale et de récompenser le mérite individuelle. Trois jours après une grève et une manifestation qui n'avaient pas fait le plein , le gouvernement envisage de supprimer les fondements mêmes du statut des fonctionnaires. Ceux ci sont maintenant au pied du mur. La FSU appelle dès maintenant "les agents à réagir à cette attaque frontale contre leurs droits".

Lisez l'article...    

 

Fin du paritarisme : 6 questions à Bernadette Groison

"L'heure est grave pour la fonction publique". Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, première fédération de l'éducation nationale, revient sur le document ministériel remis le 25 mai aux syndicats et les menaces sur le paritarisme. Elle envisage les réponses à apporter.

Lisez l'article...    

 

France Stratégie appelle à baisser la dépense d'éducation

"Baisser structurellement le poids des dépenses publiques, de 2 à 3 points de PIB sur cinq ans, n’a rien d’inatteignable : Italie, Belgique, Danemark et France exceptés, tous les pays européens y sont parvenus au moins une fois au cours des vingt dernières années", estime France Stratégie dans une nouvelle étude. Certes, l'organe de réflexion du gouvernement estime qu'il n'y a aucun modèle à suivre. Mais tous les exemples donnés invitent à réduire la masse salariale de la fonction publique en commençant par la dépense d'éducation. Des analyses commandées par le premier ministre et qu'il pourrait bien entendre.

Lisez l'article...    

 

 

Politique ministérielle

De l'art de parler des contractuels pour attaquer le statut des enseignants...

Il y a ceux qui s'attaquent au statut de la fonction publique. Et il y a ceux qui s'obstinent sur celui des seuls enseignants. Au Sénat, le 30 mai, sous couvert de suivre l'évolution des contractuels, enseignants et non enseignants, la Commission des Finances du Sénat, dominée par Gérard Longuet (LR), et la Cour des comptes ont lancé des banderilles sur le statut des enseignants. Ils ont ainsi amené le ministère à évoquer ses actions pour modifier les obligations de service et ses pratiques pour la gestion des contractuels. L'autre sujet c'était le devenir des élèves handicapés dont l'évolution est jugée préoccupante.

Lisez l'article...    

 

De l'interdiction à l'encadrement du portable...

Les enseignants auront-ils encore le droit de téléphoner dans leur établissement ? La Commission de l'éducation de l'Assemblée a examiné le 29 mai la proposition de loi sur l'interdiction des portables dans les écoles et les collèges. Elle a sensiblement fait évoluer le texte. Elle a aussi ouvert la boite de Pandore des technophobes à  l'Assemblée...

Lisez l'article...    

Enseignants : Blanquer n'obtient (toujours) pas la confiance

De quoi ont besoin d'abord les enseignants ? Qu'on leur fasse confiance, affirme un sondage Ifop publié par le.Se-Unsa. Alors que "l'école de la confiance" est le maitre mot du ministre de l'éducation nationale, une grande majorité des enseignants du second degré ne l'ont pas rencontrée. Ils souhaitent aussi garder leur statut alors que le gouvernement tente de le remettre ne question.

Lisez l'article...    

 

Pas de circulaire de rentrée cette année

Selon le SNPDEN, il n'y aura pas de circulaire de rentrée en 2018. Il est vrai que vous ne vous en seriez peut-être pas aperçu... Et que le ministre vient de sortir 4 circulaire expliquant en détail comment vous devez vous comporter en classe...

Lisez l'article...    

 

 

OCDE

OCDE : Andreas Schleicher dessine son école de demain....

Les pauvres ne sont pas condamnés à l'échec scolaire. Les immigrés ne font pas forcément baisser le niveau. Voilà quelques uns des mythes cassés par le nouvel ouvrage d'Andreas Schleicher, directeur de l'éducation de l'OCDE. Dans un nouvel ouvrage "Comment construire un système éducatif pour le 21ème siècle", il apporte aussi des conseils qui ne sont pas inutiles. Particulièrement sur l'art de la réforme...

Lisez l'article...    

 

 

Numérique

Bruno Devauchelle : Une nouvelle politique ministérielle en matière de numérique ?

L'Expresso du 17 mai rapporte que Madame Cathy Racon-Bouzon, députée LREM des Bouches du Rhône, rapporteure du projet sur le téléphone portable, indique que se prépare une nouvelle proposition de loi relative au numérique à l’école (éducation civique au numérique, pédagogie numérique…)". Le texte " ne portera pas sur les usages pédagogiques des outils numériques à l’école qui seront encouragés". Il sera présenté à l'automne. Avant de faire des hypothèses sur ce qui n'est pour l'instant que des annonces, il nous faut signaler plusieurs éléments qui peuvent laisser penser cela.

Lisez l'article...    

 

RGPD : L'Education nationale déjà dépassée ?

Après un épisode fâcheux où le ministère de l'Education nationale a envisagé de donner ses fichiers aux grandes entreprises du GAFAM, il semble maintenant dépassé par la nouvelle législation européenne sur le règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigeur le 25 mai. Sur Linkedin, Olivier Mondin, un expert, montre pourtant que cette loi s'impose aux établissements scolaires.

Lisez l'article...    

 

Québec lance un plan Numérique

Doté de près de 800 millions d'euros (un peu plus d'un milliard de dollars canadiens), le Plan d'action numérique vise à "soutenir les compétences nuémriques des jeunes et des adultes", à "exploiter le numérique comme vecteur de valeur ajoutée dans les pratiques d'enseignement" et à "créer un environnement propice au déploiement du nuémrique dans le système éducatif". Le plan prévoit notamment un nouveau référentiel de compétences des enseignants, la création d'une plate forme de ressources éducatives et le développement de la formation à distance.

Lisez l'article...    

 

Bruno Devauchelle : Le numérique transforme-t-il le "point de vue" ?

Comment expliquer à un enfant, un jeune et même un adulte que ce qu'il sait de ce qui l'entoure est toujours subjectif, c'est à dire que cela vient de son histoire et de sa relation aux faits et informations auxquelles il a accès ? Autrement dit, les connaissances de chacun de nous sont souvent bien réduites en regard des savoirs et des faits réels. Nous construisons nos connaissances au travers de filtres multiples (nos parents, nos enseignants, la presse, Internet...), et ces filtres multiples sont la base de nos "point de vue" que nous sommes amenés à exprimer.

Lisez l'article...    

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 01 juin 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces