Stéphanie Claude : Du livret d'évaluation au carnet de progrès en maternelle 

Stéphanie Claude est enseignante depuis près de dix ans, elle occupe les fonctions de directrice d’un pôle éducatif – école scolarisant les enfants de plusieurs villages – depuis 2014. Elle nous présente son carnet de progrès, loin des produits prêts à consommer dans lesquels les élèves doivent juste coller des étiquettes. Stéphanie a saisi l’enjeu de cet outil : permettre à l’enfant, et à sa famille, de se rendre compte de ses progrès.

 

Vous cumulez les fonctions de directrice et d’enseignante d’une classe multi niveaux en milieu rural. Votre quotidien doit être riche !

 

 « Je suis en poste au pôle éducatif de Vitrey-sur-Mance (Haute Saône) depuis la rentrée 2011, directrice depuis 2014. Notre école regroupe les élèves de neuf villages, de la TPS au CM2. » Stéphanie nous explique que l’école accueille actuellement soixante-dix-neuf élèves, dont vingt-huit en maternelle. L’école primaire est composée de trois classes : une pour chaque cycle, « Nous avons fermé la quatrième classe il y a bientôt trois ans ».

 

Enseigner dans de telles conditions ne semble pas toujours évident, pourtant Stéphanie semble avoir trouvé son rythme « Dans ma classe, il y a deux TPS huit PS sept MS et onze GS. C’est ma deuxième année avec un quadruple niveau. L’accueil des TPS est un choix de ma part, on va dire que c’est une année de transition pour eux - ils arrivent en janvier et ne viennent qu’à temps partiel. Quand ils arrivent en PS, ils connaissent déjà les règles et c’est beaucoup plus simple à gérer. Mes deux autres collègues travaillent en triple niveau : CP/CE1/CE2, CE2/CM1/CM2. Ce n’est pas toujours évident à gérer, surtout pour la classe de cycle 2 ». Elle bénéficie d’une aide non négligeable, selon elle : « l’ATSEM est dans ma classe à temps plein, nous avons vraiment la même façon de voir les choses et nous avons trouvé une organisation qui roule, c’est clairement un atout ! ».

 

Directrice ce n'est pas simple

 

Concernant ses fonctions de directrice, cela n’a pas toujours été simple. « La première année était difficile, je n’étais pas encore formée, je n’avais aucun document « modèle » pour m’aider à gérer le coté administratif… Je me suis débrouillée. Heureusement, à l’époque, nous avions encore quatre classes et j’avais une décharge tous les mardis ! Maintenant que nous n’avons plus que trois classes, je ne suis déchargée qu’un jour par mois. Mais ça va beaucoup mieux, j’arrive à rester à jour et je sais ce qu’on attend de moi - même si un jour de décharge par mois, c’est loin d’être suffisant... Je gère la direction au fur et à mesure, pendant le temps de midi, le soir, sur mes temps de repos, et parfois aussi sur mon temps de classe. Le fait d’avoir trois jeunes enfants à la maison n’aide pas, mais j’aime vraiment tenir ce rôle de directrice, alors ça va ».

 

Un carnet de progrès répondant aux impératifs des nouveaux programmes tout en restant un outil simple

 

 Avant 2015, Stéphanie imprimait le fameux livret d’évaluations dans lequel il s’agissait d’indiquer si les compétences étaient acquises, en cours d’acquisition ou non acquises. Cela demandait beaucoup de travail d’un coup mais aussi beaucoup de photocopies. « C’était le fardeau de l’année » selon elle.

 

« Ensuite, avec l’arrivée du nouveau programme, nous avons dû mettre en place un carnet de suivi, qui ne contiendrait que les réussites des élèves. J’étais un peu perdue, c’était très flou pour moi ce concept, mais l’idée me plaisait. Une conseillère pédagogique de notre circonscription m’a expliqué le principe et les différentes formes que pouvait prendre ce carnet. Alors je me suis lancée. J’ai découpé toutes les étiquettes de l’ancien livret d’évaluation, et je les ai classées par domaine. Mon ATSEM et moi-même avons préparé trente classeurs, avec un intercalaire par domaine. Une présentation et notice en début de classeur, et une fiche bilan en fin de classeur avec cinq enveloppes qui contiennent les étiquettes des compétences à acquérir au fil des trois années de maternelle - les fameuses étiquettes de l’ancien livret.

 

Nous avons d’abord rempli les classeurs avec les élèves, par domaine. Nous collions les étiquettes des compétences acquises au fur et à mesure, avec des photos et des traces écrites datées, mais sans vraiment chercher à mettre en valeur les progrès sur une seule feuille. Et c’est justement ça qui manquait dans ce classeur au début. Les progrès étaient bien inscrits, tout était bien datés, il y avait bien des photos et des traces, tout était là, mais c’était mal organisé ! Les progrès n’étaient vraiment pas assez visibles ! »

 

Face à ce constat, Stéphanie et l’ATSEM – « mon ATSEM et moi, et oui, je suis seule enseignante en maternelle, alors pour les conseils de cycle c’est très compliqué, mais cette ATSEM c’est ma collègue finalement » - ont réfléchi à une nouvelle organisation de ce classeur. « Nous avons d’abord regroupé toutes les traces écrites du prénom sur une même feuille. Puis nous avons regroupé les dessins de bonhomme sur une même feuille. Puis les progrès en découpage, en essais d’écriture, reconnaissance des lettres… Et encore aujourd’hui nous réfléchissons à une meilleure organisation ! Cette semaine, nous avons ajouté de nouvelles pages dans les classeurs des petits : « les couleurs », « les nombres », « je parle ». Ce classeur est vivant ! »

 

Stéphanie nous explique que ce nouvel outil est très bien perçu par les parents, les traces écrites et commentaires sont très appréciées par ces derniers. Elle-même prend un grand plaisir à remplir ces nouveaux livrets, où les progrès sont bien visibles et tout à fait dans une démarche d’évaluation positive bienveillante. Les élèves sont fiers de leurs progrès, qu’ils partagent avec leur famille.

 

Stéphanie alimente quotidiennement le blog, elle dispose d’une imprimante dans la classe, et imprime donc directement les photos qu’elle utilise ensuite pour le carnet de progrès.

 

Lilia Ben Hamouda

 

Le site de l'école

 

 

 

 

 

Par fjarraud , le mercredi 13 juin 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces