Comment le gouvernement met en place le salaire au mérite 

Tous payés selon l'évaluation de son (petit) chef ? A quelques jours des vacances, le gouvernement avance sur un objectif officialisé en Conseil des ministres le 12 juin : la paye au mérite. A l'issue de la première réunion du groupe de travail sur les salaires, il a annoncé son intention de diminuer la part indiciaire du salaire pour augmenter celle des primes.

 

"Le gouvernement a présenté les pistes envisagées... : inscrire le pouvoir d’achat dans un cadre « soutenable de budget contraint », modifier la structure des rémunérations en donnant plus de poids aux indemnités et moins au traitement indiciaire, reconnaitre plus le « mérite » comme levier de gestion des ressources humaines", explique la Fsu. "La FSU, comme l’ensemble des organisations syndicales, a dénoncé le caractère idéologique des axes choisis par le gouvernement pour aborder cette concertation".

 

En Conseil des ministres le gouvernement a acté "la refonte de la rémunération des agents publics, avec une remise à plat complète des modalités de rémunération des agents publics et la généralisation de la rémunération au mérite au niveau collectif et individuel".

 

C'est peut-être cet été que deux pas seront franchis en même temps : la fin du paritarisme , les commission paritaires se voyant retiré leurs capacités, et la généralisation de la paye au mérite. Le recrutement des contractuels est déjà acté dans la loi sur la formation professionnelle qui arrive en discussion au Sénat.

 

F Jarraud

 

Communiqué FSU

Le gouvernement engage une réforme de fond

 

 

Par fjarraud , le vendredi 29 juin 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces