Parcoursup : Coulisses d'une réforme précipitée 

"Tout s'est emballé l'été dernier en quelques heures". Libération revient sur la naissance de Parcoursup et sur les manipulations effectuées au ministère pour assassiner APB en juin 2017. "On a fait porter à la médecine le chapeau du problème des capacités d'accueil saturées. Or il n'en était rien. Nous avions la place", témoigne le doyen de la fac de médecine de Bobigny. Auucn tirage au sort n'était donc nécessaire. Sauf pour tuer APB. Le Snpden, syndicat de personnels de direction, avait d'ailleurs parlé "d'assassinat d'APB" en septembre 2017.

 

Dans Libération

L'assassinat d'APB

 

Par fjarraud , le lundi 09 juillet 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces