Les nouveaux programmes de sciences de l'école et du collège 

Le Conseil supérieur des programmes (CSP) a publié le "projet d’ajustement et de clarification des programmes de sciences des cycles 2, 3 et 4". Ces nouveaux programmes devraient passer devant le Conseil supérieur de l'Education le 12 juillet pour application à la rentrée 2018. Si les ajustements en SVT semblent, à première vue, mineurs, ils sont plus importants en physique chimie où certains points du programme disparaissent et où les attendus sont nettement développés.

 

En SVT

 

On avait annoncé que les sciences ne paraitraient peut-être pas à temps pour le CSE. En fait, le CSP a pu sortir les nouveaux programmes le 6 juillet. En une soixantaine de pages, il a réécrit les programmes des 3 cycles de la scolarité obligatoire.

 

En SVT, l'APBG a réalisé un comparatif des anciens et nouveaux textes très pratique. On observe peu de modifications pour les cycles 3 et 4. En cycle 3, dans "le vivant", la phrase "Expliquer l’origine de la matière organique des êtres vivants et son devenir" devient "Mettre en évidence la place et l’interdépendance des  différents êtres vivants dans une chaîne alimentaire".

 

En cycle 4, le programme n'oppose plus la science et les croyance, mais la science aux opinions et aux croyances. Le mot "opinion" est ajouté à plusieurs reprises. L'autre changement notable est l'ajout du système respiratoire dans lapartie sur le corps humain. Est ajoutée également "la résistance aux antibiotiques".

 

Les nouveaux programmes publient des repères de progressivité qui distinguent nettement entre 5ème, 4ème et 3ème. Ainsi en 5ème, on étudie " L'étude des modifications respiratoire et cardio-vasculaire permet de découvrir l'organisation fonctionnelle du système nerveux, y compris au niveau cellulaire", en 4ème "le développement des mécanismes nerveux à l'échelle cellulaire et le fonctionnement cérébral". L'éducation sexuelle "doit être abordée tous les ans" mais en 6ème et 5ème on étudie les mécanismes de la reproduction et on ne voit les contrôles hormonaux qu'en 3ème.

 

En physique-chimie

 

Les changements nous ont paru plus importants en physique-chimie. Dans le cycle 4, la partie sur la transformation nucléaire disparait ou plutôt elle devient un sous élément d'une autre partie (décrire l'organisation de la matière dans l'univers).

 

Surtout les repères de progressivité liés à chaque chapitre sont très développés. Ainsi sur la première partie "Organisation et transformation de la matière", là où les anciens programmes se contentaient d'un tableau sommaire, on a un texte de 9 paragraphes. Par exemple, il indique que " les activités proposées permettent d'introduire expérimentalement des exemples de transformations chimiques dès la classe de 5e, avec des liens possibles avec l'histoire des sciences d'une part, et les situations de la vie courante d'autre part. L'utilisation d'équations de réaction pour modéliser les transformations peut être initiée en classe de 4e dans des cas simples. Les combustions constituent pour cela un très bon support. Le tableau périodique est considéré à partir de la classe de 4e comme un outil de classement et de repérage des composants de la matière, sans qu'il faille insister sur ce que recouvre la notion d'élément chimique. La description de la constitution de l'atome et de la structure interne du noyau peut être réservée à la classe de 3e, et permet un travail sur les puissances de dix en lien avec les mathématiques".

 

Ainsi, le CSP a marqué relativement son empreinte sur les programmes. Le principal apport réside dans des repères de progressivité qui étaient attendus mais qui peuvent aussi nuire à l'idée de cycles.

 

F Jarraud

 

Le nouveau programme

Le comparatif de l'APBG

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 09 juillet 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces