Blanquer annonce des temps difficiles pour le second degré 

Dans un entretien donné au Monde, JM Blanquer laisse passer pas mal de contre vérités et une annonce pour le second degré. En exemple de contre vérités, l'idée que rétablir les bilangues joue en faveur de la mixité sociale. C'est vrai que cela peut attirer des élèves favorisés dans des collèges en concurrence par exemple avec des établissements privés. Mais ce qu'a rétabli le ministre ce sont les classes "spéciales", où les élèves sont triés socialement. Plus de mixité dans l'établissement peut-être mais pas plus dans le vécu des élèves. On retiendra surtout de cet entretien ce passage : " La priorité totale donnée à l’école primaire va se traduire, pendant tout le quinquennat, par une amélioration des taux d’encadrement. Ce sera moins vrai dans le second degré, pour lequel la France dépense plus que la moyenne des pays voisins". Le taux d'encadrement dans le premier degré devrait s'améliorer même sans création de postes du fait de la baisse démographique. Dans le second degré on est en phase de forte hausse démographique. A cette rentrée il manque 2600 postes pour 26 000 élèves en plus. Les propos de JM Blanquer donnent à penser que les suppressions de postes vont continuer en 2019.

 

Dans Le Monde

 

 

Par fjarraud , le lundi 03 septembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces