L'AFEF préfère sa liberté de parole 

" Il faut faire avec. Nous aurions pu choisir de mettre de l’eau dans notre potage, de ne pas exprimer les positions dont nous savions qu’elles ne seraient pas appréciées en haut lieu ; nous avons choisi la liberté d’opinion et d’expression, je l’assume, au nom des valeurs que l’AFEF a toujours défendues." Dans la Lettre de l'AFEF (n°83 septembre), Viviane Youx revient sur la suppression de la subvention ministérielle versée à l'AFEF (3500 € par an). Cela ne décourage pas l'association. "Des actions sont en cours, que nous allons continuer. L’appel pour une écriture littéraire et d’invention est toujours sur le site, avec un grand nombre de signatures, vous pouvez le signer, même si le ministre y reste sourd et aveugle. Une tribune circule suite à l’entretien au Point du 2 juillet  « Des linguistes répondent à la Présidente du Conseil Supérieur des Programmes : on ne construit pas une éducation sur l’ignorance et le dogmatisme », je l’ai signée pour l’AFEF. Et nous allons ouvrir cette année 2018-2019 sur une réflexion sur le lycée professionnel. Une rencontre est programmée le 13 octobre".

 

Lettre AFEF

Sanction politique pour l'AFEF ?

 

Par fjarraud , le mercredi 05 septembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces