L'Expresso du 10 septembre 2018 

Le fait du jour

Ces derniers temps, une petite musique s’est installée avec insistance. "refonder l'administration" en préconisant "un changement dans la gouvernance publique", "responsabiliser davantage les chefs d’établissement notamment en leur donnant plus de marges de manœuvre » (rapport Cap 22 "Service public : se réinventer pour mieux servir") ; « généralisation de la rémunération au mérite" des agents publics et "l'allègement des commissions administratives paritaires" (Conseil des ministres du 12 juin) ; prime de 1000 € aux personnels des Rep+ et annonce de l‘examen de la possibilité d’adosser aux progrès des élèves et à l’accomplissement du projet d’école une partie de l’indemnité promise en 2017 aux enseignants par le président de la République (communiqué du 2 juillet 2018 du ministère de l'éducation nationale). Sans parler de la multiplication des évaluations et de l’insistance mise sur le pilotage par la preuve.

 

(...)

  
10/09/2018 à 06:39  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

Les livrets des évaluations Blanquer ne sont pas encore arrivés dans toutes les écoles et encore moins dans les mains de tous les professeurs de CP ou CE1. Mais déjà ils font du bruit. La question du boycott des évaluations ou de la remontée des résultats vers le ministère est posée dans plusieurs départements. Les critiques portent sur le contenu des évaluations qui serait décalé par rapport aux pratiques de classe, inadapté aux enfants voir les pousserait à commettre des erreurs. Mais des professeurs des écoles mettent aussi en cause le protocole de ces évaluations qui dépossède l'enseignant de la correction et lui renvoie des injonctions pédagogiques. La finalité d'évaluations de chaque élève interroge aussi : s'agit-il d'évaluer les élèves ou le "mérite" des enseignants et des écoles, sachant que trois évaluations ponctuent l'année : entrée en CP, mi CP et entrée en CE1.

 

(...)
  
10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
La classe

Faire écrire davantage les élèves, de façon plus collective, en exploitant les ressources du numérique, en reliant mieux pratiques scolaires et extrascolaires, voilà ce que recommande le Cnesco aux enseignant.es à l’issue d’une conférence de consensus : « les pratiques d’écriture des élèves hors de la classe, notamment sur les réseaux sociaux et par SMS, peuvent servir de support pour l’enseignement, sans stigmatiser ces écrits ni les hiérarchiser vis-à-vis des productions écrites à l’école. » Comment aller chercher les élèves là où ils sont, par exemple sur leur réseau favori Snapchat, pour y travailler compétences de lecture et d’écriture ? C’est le défi relevé par Céline Thiery, professeure de français à Villabé, dans le cadre de l’étude en 3ème d’un roman de Philippe Grimbert. Elle livre sur ces fécondes interactions des éclairages particulièrement précieux au moment où un vademecum sur les smartphones vient d’autoriser leur usage pédagogique et encadré (si, si !)…

 

(...)

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
Le système

Présidente du Conseil supérieur des programmes, Souâd Ayada fait une belle déclaration de foi conservatrice dans le magazine Causeur. A la question "comment en sommes nous arrivés là" (au déclin de l'Ecole) elle répond. "Plusieurs facteurs sont en jeu parmi lesquels l'influence considérable des constructivistes, de ceux qui défendent l'idée que l'élève construit ses savoirs..; l'inflation des métadiscours, par exemple ceux qui affirment la nécessité d'apprendre à apprendre, de comprendre et de critiquer avant d'apprendre quoi que ce soit... Je crois aussi que l'introduction du numérique, dès l'école primaire, a joué un rôle néfaste". Ignorer autant ce qu'est enseigner et vouloir faire des programmes est-ce un problème ?

 

10/09/2018 à 06:39  |  (1 commentaire)
Le système

" Le fait que les écarts entre milieux sociaux s’accroissent au fil de la scolarité ne signifie pas que l’école augmente les inégalités comme le disent certains", explique le site Inegalités.fr. "Le fait, par exemple, de trouver une part aussi élevée d’enfants d’ouvriers en BTS qu’au collège montre bien comment l’école tire une partie des élèves vers le haut et assure la promotion sociale des catégories populaires. Sans le service public d’éducation, les écarts auraient une toute autre ampleur. En revanche, notre système est loin de faire ce qu’il devrait pour assurer l’égalité des chances scolaires. Ainsi, par exemple, l’introduction précoce de la lecture et d’autres apprentissages académiques à un âge où les inégalités de maîtrise du vocabulaire sont grandes se répercute tout au long de la scolarité. L’école n’explicite pas assez ses attentes mais favorise les « initiés » qui disposent des clés de réussite fournies non par l’école mais par leur milieu social (méthodes de travail, vocabulaire, orientation, etc.). Elle préfère sélectionner une élite composée de très bons élèves plutôt que d’empêcher le décrochage des élèves, qui concerne en particulier les jeunes de milieu populaire."

 

Sur Inegalités.fr

 

 

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
Le système

"La période Darcos n’a manifestement pas servi de leçon : les ingrédients qui avaient conduit à la faillite de l’usage pédagogique des évaluations sont à nouveau présents. Difficile de penser dans ces conditions que les évaluations puissent être investies dans ce qui devrait être leur finalité majeure : l’égalité de réussite des élèves !", écrit P Devin, secrétaire général du SNPI Fsu sur son blog. " A peine mise en œuvre, les évaluations Blanquer sont déjà envahies par le doute. Et ce n’est pas avec quelques boutades que le ministre rassurera les enseignants mais en levant les ambiguïtés. Or elles restent nombreuses. La finalité de ses évaluations est annoncée comme centrée sur l’aide aux élèves mais dès les premiers mois de son ministère, Jean-Michel Blanquer avait clairement associé l’évaluation à l’autonomie des établissements. Et voilà que réapparaît, à la conférence de presse de rentrée 2018, la perspective des contrats d’objectifs et de leur incidence sur la rémunération au mérite".

 

Sur le blog de Paul Devin

 

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
Le système

 L'OCDE publiera mardi 11 septembre son repère annuel sur l'Ecole : Regards sur l'Education. Chaque année c'est l'occasion de faire un point sur l'Ecole française au regard des résultats internationaux. Au menu l'accès à l'école maternelle, les salaires des enseignants, l'offre d'enseignement, l'accès au supérieur etc. Vous trouverez nos articles en ligne mardi à 11 heures.

 

Regards sur l'éducation édition 2017

 

 

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
Le système

"Osons les arts !" annonce l'Ageem, association des enseignants de maternelle. Ce sera le thème de son prochain congrès en juillet 2019. L'association propose une entrée ne matière avec un dossier proposant des apports théoriques d'universitaires et chercheurs, des problématiques et propositions de pistes pédagogiques pour la classe ; des démarches et une bibliographie. L'Ageem a désigné une nouvelle présidente, Maryse Chrétien.

 

Sur le site Ageem

 

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
Le système

Annoncée largement, soutenue par la municipalité qui a mis les locaux d'une ancienne école publique à sa disposition, l'école Espérance Banlieue échoue à séduire les Rémois. Selon France 3 on ne comptait que 4 élèves le jour de la rentrée. Cela fait peu pour un directeur et deux enseignants.

 

Sur France 3

 

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)

Evaluations

Evaluer les profs : Le sujet qui fâche...

Alors que le ministre veut payer les enseignants au mérite et que Luc Chatel se rappelle à son souvenir, la question de l'évaluation des enseignants est remise en selle rue de Grenelle. Car elle n'est pas neuve. Hélène Buisson-Fenet et Xavier Pons en proposent un intéressant historique dans un article de la Revista de la Asociación de Sociología de la Educación. Une histoire où JM BLanquer et Le Café pédagogique ont leur place dans l'alternance de réussite ou d'échec en la matière. Mieux : ils expliquent pourquoi certaines réforme de l'évaluation...

 

(....)

 

Lisez l'article

 

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)

L'HEBDO PRIMAIRE

Primaire : Rentrée dans le malaise chez les inspecteurs

A quelques jours d'une grande réunion des 1400 inspecteurs du primaire à l'Esen, le ton monte entre eux et le ministère. Au centre du débat : les injonctions ministérielles sur l'apprentissage de la lecture, notamment au bénéfice de l'association Agir pour l'Ecole (AGE) envoyées en même temps qu'est tenu un discours sur "l'école de la confiance". Dans cette affaire, les inspecteurs sont en première ligne et leurs syndicats montent au créneau pour dénoncer le...

 

(...)

 

Lisez l'article...

 

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
La classe

Alors que l'association des régions appelle à la généralisation des manuels scolaires numériques pour faire face aux remplacements de 2019, les lycées sont-ils à même de passer au tout numérique ? Une nouvelle Note de la Depp montre de fortes disparités d'équipement entre les établissements et les régions.

 

(...)
10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
La classe

"Le Planning souhaite partager à travers ce document son approche de l’éducation à la sexualité. Cette approche intègre des connaissances scientifiques sur les sexualités et des connaissances issues des expériences de terrain, apprentissages et rencontres. Ce référentiel présente la démarche proposée lors des séances d’éducation à la sexualité en s’appuyant sur une définition globale et positive de la sexualité. Il décline également les connaissances scientifiques ainsi que les cadres internationaux, européens et français, qui permettent de garantir la qualité des interventions du Planning. "  Fort de son expérience, le Planning familial publie un guide pour l'éducation à la sexualité qui construit une réflexion sur le pourquoi et le comment enseigner la sexualité.

 

Le guide

 

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
L'élève

Pariscience, le festival international du film scientifique,  propose de découvrir gratuitement une sélection des meilleurs documentaires scientifiques récents. Le festival se déroule en deux temps : le Pariscience des scolaires, du 15 au 19 octobre 2018, à l’Institut de physique du globe de Paris, et le Pariscience du grand public, pendant les vacances de la Toussaint, du vendredi 26 au mercredi 31 octobre 2018, au Muséum national d’Histoire naturelle et à l’Institut de physique du globe de Paris. Grand public, scolaires et professionnels sont invités à découvrir des longs métrages de cinéma, des documentaires de télévision, des courts métrages, des vidéos scientifiques du web et des programmes en réalité virtuelle. Tout au long du festival, la programmation donne place à un large éventail de sujets scientifiques : intelligence artificielle, conquêtes spatiales, biodiversité, enjeux environnementaux…Elle aborde aussi les rapports entre la science et le pouvoir, de la Seconde Guerre mondiale à aujourd’hui. Les séances sont gratuites, mais il convient de réserver sur le site pariscience.fr

 

(...)

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
L'élève

L’Onisep a conçu ce guide "Entrer en 6e et découvrir le collège" pour accompagner les parents dans la découverte du collège. Il permet d’envisager au mieux les changements liés à ce nouvel environnement afin de faciliter l’adaptation de chaque enfant. Les parents y trouveront des informations sur le fonctionnement du collège, les équipes, les interlocuteurs, la scolarité, les enseignements, les solutions en cas de difficulté ou besoins particuliers, etc.

 

Téléchargez le Guide

10/09/2018 à 06:39  |  (0 commentaire)
Les disciplines

En cette rentrée 2018, au collège Robert Doisneau à Clichy-sous-Bois, les 3èmes ont écrit des lettres à destination des 6èmes. Consignes : « Dans cette lettre, vous ferez un bilan de vos années de collège. Vous raconterez vos souvenirs de rentrée en 6ème (attentes, bonnes surprises, craintes...) Vous donnerez aussi des conseils pour passer une scolarité agréable au collège. » Johanna Marques, Marine Bantignies et Maxime Durisotti ont organisé ce beau travail de rédaction, d’échange et de solidarité.

 

(...)

10/09/2018 à 06:38  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Travailler l’orthographe en réseau : c’est l’objectif de la twictée, un dispositif de « dictée via Twitter » qui s’est répandu dans de nombreuses classes de tous niveaux et ne demande qu’à se diffuser encore plus à l’ouverture de sa saison 6. Principes : les enseignant.es partenaires créent un petit texte pour travailler des compétences orthographiques particulières ; cette dictée est faite en classe, de façon individuelle, puis en petits groupes de façon négociée, ensuite envoyée en privé aux correspondants ; ceux-ci corrigent les twictées de la classe scribe et leur envoient des #twoutils pour expliquer les règles à appliquer. En cette rentrée 2018, un « minimooc » sous la forme d’un diaporama enrichi permet de s’initier à ce dispositif particulièrement stimulant pour une pratique collaborative et réflexive de la langue.

 

Le diaporama explicatif

Le site de la twictée

Dans Le Café

 

 

10/09/2018 à 06:38  |  (1 commentaire)
Les disciplines

Pourquoi et comment intégrer le 7ème art au cours de français ? C’est le sujet d’un dossier présenté par le site Lettres de l’académie de Nantes. Au sommaire : des ressources diverses et des exemples de pratiques. « Parce que littérature et cinéma rentrent dans un jeu d’éclairages mutuels, chaque enseignant doit se sentir autorisé à repenser les modalités du dialogue entre le texte et le film. »

 

Le dossier

 

 

10/09/2018 à 06:38  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 10 septembre 2018.

Partenaires

Nos annonces