Blanquer grave un post scriptum latin - grec à sa réforme du bac 

" Beaucoup de bricolage, une baisse sensible des horaires et des postes, un bac rendu plus complexe". Voilà ce que nous écrivions le 17 juillet après la publication des textes relatifs à l'organisation du bac pour 2021. Coté bricolage, JM Blanquer vient d'en ajouter au fil 'un entretien donné au JDD le 30 septembre. Le ministre annonce que les options latin grec donneront exceptionnellement des points supplémentaires au futur bac, ces points que la réforme a supprimé.

 

"Le latin et le grec seront pris en compte dans la note de controle continu et seront , en plus, les deux seules options qui rapporteront des points bonus dans le nouveau baccalauréat", affirme le ministre dans le JDD. Le principal argument donné pour expliquer ce caprice du prince c'est que ces enseignements portent  "un élément de justice sociale et d'intégration".

 

A qui profite ce passe droit ? D'abord à l'enseignement privé. 39% des élèves de terminale qui font du latin sont dans le privé, et 30% de ceux qui font du grec, une proportion beaucoup plus forte que la part du privé dans les candidats. Ensuite, a contrario par rapport aux propos du ministre, les jeunes de milieu favorisé. En 2017, on a trois fois plus de chance de faire du latin quand on est de milieu favorisé que défavorisé (selon RERS). En grec c'est encore pire. En tous cas voilà qui va relancer la dimension locale du bac. Dorénavant chaque option a un bon argument pour surnoter ses élèves.

 

Qu'est ce qui pousse JM Blanquer ? Un coup de téléphone de la rue Saint Honoré ? Un petit cadeau à son électorat (mais à toute petite échelle : seulement 17000 jeunes font du grec en terminale et 75000 du latin sur 800 000 candidats) ? L'entretien d'un minuscule lobby ? Ou simplement un conseil de communicant ? Toujours est-il que la remise en question surprise de la réforme du bac ne fait pas très sérieux. Elle confirme que le CSE a bien fait de rejeter cette réforme qui se confirme être un bricolage à la petite semaine.

 

François Jarraud

 

Réforme du bac : les textes de juillet

 

 

Par fjarraud , le lundi 01 octobre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces