La réforme de la nomination des recteurs au Conseil des ministres 

Rejetée à l'unanimité au Conseil supérieur de l'éducation du 20 septembre, la réforme de la nomination des recteurs est néanmoins inscrite à l'ordre du jour du Conseil des ministres du 3 octobre. La réforme veut élargir l'accès aux postes de recteurs à des personnes n'ayant aucun rapport avec l'éducation. Déjà le nom d'une pure énarque, ayant participé au cabinet de V Pécresse quand elle était ministre de l'enseignement supérieur, circule pour un important rectorat francilien, celui de Versailles. L'inscription à l'ordre du jour du Conseil des ministres signifie bien sur que le gouvernement ne tient aucun compte des avis du CSE. Mais il signifie aussi que le décret devrait paraitre très rapidement et la nomination être prononcée également.

 

Sur ce point

 

 

Par fjarraud , le mercredi 03 octobre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces