L'Expresso du 09 octobre 2018 

Le fait du jour

Réforme territoriale par ordonnances, remplacement des professeurs par des AED,  suppression du Cnesco, cadeau au privé, mise au pas des Espe : si la loi Blanquer a été tenue secrète jusqu'au dernier moment c'est qu'elle comporte des sujets explosifs. En principe elle n'aurait du modifier le Code de l'éducation que pour permettre la scolarité obligatoire à 3 ans. Présentée aux syndicats le 8 octobre elle doit passer en CSE le 15.

 

(...)

09/10/2018 à 07:23  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

L'Afef en a révélé hier les grandes lignes comme le Café pédagogique l'a annoncé. Nous vous offrons le texte des nouveaux programmes de français de lycée que nous nous sommes procuré. Nous vous invitons à les découvrir. Et, pour mieux saisir ces évolutions, nous vous proposons de le faire aussi à travers les analyses de trois inspecteurs généraux...

 

(...)

09/10/2018 à 07:23  |  (2 commentaires)
Le système

Adieu classes sociales et enjeux contemporains ! Reçue par le Conseil supérieur des programmes, l'Association des professeurs de SES (Apses) a du se contenter d'une présentation orale des futurs programmes. Les nouveaux programmes opèrent un net recadrage des contenus enseignés dans le sens d'un renforcement de la micro-économie et de la nette séparation entre économie et sociologie, bloquant tous débats de société.

 

(...)

09/10/2018 à 07:23  |  (0 commentaire)
La classe

Comment répondre au plus près des besoins des lycéens ? Et si ça passait par davantage de démocratie en classe ? Six enseignants du lycée Henri Laurens de Saint Vallier (26) mènent depuis 3 ans une classe coopérative. « Chaque semaine, un conseil de coopération est mis en place sur les heures d’accompagnement personnalisé (AP) et d’éducation morale et civique (EMC) », explique Nicolas Vossier enseignant de physique-chimie. Lors de ce bilan hebdomadaire, les élèves donnent des félicitations, des critiques et lancent des propositions pour la suite.  Cette dynamique instaure une véritable vie de classe.  « Le conseil permet d’échanger sur les projets en cours et d’organiser des formes d’entraide en lien avec les disciplines ». Décryptage de cette Coop avec Nicolas Vossier qui espère « pérenniser la démarche »

 

(...)

09/10/2018 à 07:23  |  (0 commentaire)
Le système

Lancée par les syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires et les syndicats de lycéens et d'étudiants FIDL, UNL et UNEF, la journée de grève et manifestations du 9 octobre aura un impact dans les écoles et établissements scolaires. La journée veut stopper les projets gouvernementaux en matière sociale particulièrement la réforme annoncée des retraites. Elle veut aussi " améliorer les conditions de travail et augmenter les salaires, les retraites, les aides sociales pour l'autonomie des jeunes, les minima sociaux" et "défendre la Fonction publique et les services publics : statuts, missions, emplois, salaires, conditions de travail et s'opposer aux suppressions de postes et au transfert de missions vers le secteur privé". Les établissements scolaires vont être touchés déjà par la grève d'une partie des enseignants. Ainsi à Rennes on annonce 13 écoles sur 83 en service minimum d'accueil. Le grève des agents territoriaux va aussi affecter les services de restauration. Toujours à Rennes, par exemple, 41 écoles seront privées de repas, soit presque la moitié.

 

 

09/10/2018 à 07:23  |  (0 commentaire)
Le système

"Dans l’Essonne, plusieurs dizaines d’élèves étaient encore sans lycée à la mi-septembre. A la fin du mois, certaines familles étaient en colère, désespérées, prêtes à saisir le tribunal administratif", annonce le Snes 91. "La logique économique d’ « optimisation » des moyens, la « chasse à la place vacante » dans les salles de classe, sont restées la règle. Ainsi, lors de la préparation de la rentrée scolaire suivante, les structures sont toujours calculées au plus juste : bon nombre de lycées n’ont pas ou n’ont que peu de places prévues pour accueillir les doublants, l’objectif à peine caché étant de faire des économies".

 

(...)

09/10/2018 à 07:23  |  (0 commentaire)
Le système

"Qui parmi nous n’a pas utilisé la Documentation photographique ?", demande l'association des professeurs d'histoire géographie (APHG). La revue est en effet très populaire chez ces enseignants à qui elle offre depuis plus d'un demi siècle une mise à jour illustrée sur des questions d'histoire ou de géographie. Mais la DILA, le service d'édition gouvernemental, a décidé de la vendre. "Est-il vraiment pertinent de se priver d’une revue utile, de grande qualité, très bien faite, qui se vend bien, que tout citoyen peut acquérir / lire pour s’informer ? Le contenu rédigé par des spécialistes, à la portée de tous, est un exemple de « vulgarisation » intelligente". L’APHG appelle le gouvernement à maintenir la Documentation photographique d’Histoire-Géographie.

 

L'appel

 

 

09/10/2018 à 07:23  |  (0 commentaire)
Le système

Agacé par les sophismes malveillants de Zemmour dans un récent article sur Philippe Meirieu, qui assimile pratiquement pédagogues et mauvais français, l'historien Claude Lelièvre ridiculise de façon magistrale la façon de penser de Zemmour. Un exemple le "apprendre à apprendre". " Cette expression « apprendre à apprendre » a été en effet de l’ordre de l’évidence pour les cadres de l’Ecole républicaine dès la fin du XIXe siècle. On peut en prendre pour exemple (parmi bien d’autres possibles) cet extrait banal d’un rapport annuel de l’inspecteur d’académie de la Somme adressé au Conseil général et au préfet, il y a plus de 120 ans: « Aucun de nos maîtres n’ignore que le but de l’enseignement primaire est double. On veut d’abord, dans nos écoles, donner aux enfants les connaissances nécessaires à la vie moderne ; on veut ensuite cultiver l’intelligence de l’enfant de façon à la rendre forte, souple, capable de réflexions et d’efforts, apte à se gouverner, à travailler, à produire d’elle-même. En deux mots : on veut apprendre, et apprendre à apprendre. De ces deux tâches là, la seconde est la plus importante » (ce qui est en gras l’est aussi dans le texte original)".

 

Sur son blog

 

 

09/10/2018 à 07:23  |  (1 commentaire)
Le système

Libération du 7 octobre attire l'attention sur la façon dont le rectorat et la région règlent les problèmes de sécurité du lycée Utrillo à Stains (93). Le lycée a connu de terribles bagarres sur son parvis l'année dernière provoquant le retrait des enseignants. Selon Libération les réponses institutionnelles sont décalées par rapport à la question des bagarres entre jeunes de cités différentes. Ainsi le personnel du lycée demandait de la place pour éviter que les jeunes sortent sur el parvis aux récréations. Le lycée compte 1300 élèves pour 900 places. La réponse de la région a été la mise en place de grilles. La demande de personnels supplémentaires n'a pas plus été entendue. La rentrée s'est faite avec des postes d'enseignants non pourvus et le lycée a juste récupéré un poste d'AED qui avait été supprimé. Le rectorat a nommé un 3ème proviseur adjoint venu de la gendarmerie qui semble travailler étroitement avec les services de police du secteur.

 

Dans Libération

A Stains un lycée paralysé

Un lycée particulièrement performant

 

 

09/10/2018 à 07:23  |  (0 commentaire)
Le système

Terra Nova publie une étude sociologique réalisé auprès de 8000 adhérents d'En Marche, le parti présidentiel. Il en ressort que les Marcheurs appartiennent aux classes favorisées : 60% de cadres et professions libérales avec des revenus "dans la moitié haute de la société française". S'ils se placent eux mêmes au centre, ils ont bien perçu que leur mouvement est à droite de l'échiquier politique.

 

L'étude

 

 

09/10/2018 à 07:23  |  (0 commentaire)
La classe

Cette année il sera possible de suivre depuis chez soi l'Université d'automne du Snuipp. Chaque année c'est un événement attendu par de nombreux enseignants. Pendant trois jours, à Port Leucate, se croisent chercheurs et enseignants sur des questions qui traitent de l'Ecole. Cette année, l'UDA accueille 25 intervenants et plus de 20 conférences et ateliers. A Port Leucate vous pourrez entendre notamment des spécialistes des neurosciences (C Vidal et D Alamargot), mais aussi Rémi Brissiaud sur les maths, S Cèbe, S Plane, Y Chenouf, C Garcia Debac sur le lire écrire, P Garnier ou N Bagilet sur l'école maternelle. Cette année, le Snuipp promet que vous pourrez poser vos questions à distance et qu'elles seront transmises lors des conférences  au moment des échanges avec la salle et les réponses seront mises en ligne

 

L eprogramme

 

 

09/10/2018 à 07:23  |  (0 commentaire)
La classe

L’heure dite de « vaisselle » est une décharge pour les enseignants de sciences-physiques et SVT au collège public et privé sous contrat où il n’y a pas de laborantin. Cette décharge s’applique dès 8 h d’enseignement. Indiquée dans l’article 9 du décret du 20 août 2014 relatif aux obligations de service et aux missions des personnels enseignants, la décharge reconnaît ainsi le travail de préparation pour les travaux-pratiques réalisés en classe. Les observations microscopiques, les montages électriques, les dissections  sont autant d’activités placées au cœur de l’apprentissage expérimental et qui demandent du temps.

 

(...)

09/10/2018 à 07:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Le groupe mondial d'étude sur le changement climatique (GIEC) a remis le 6 octobre à Incheon (Corée du Sud) son rapport sur la perspective d'une limitation à 1.5°C de la hausse des températures d'ici 2050. Ce rapport avait été commandé lors de l'accord de Paris en 2015. " Un message important ressort tout particulièrement de ce rapport", souligne le GIEC, "à savoir que les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1 °C sont déjà bien réelles, comme l’attestent l’augmentation des extrêmes météorologiques, l’élévation du niveau de la mer et la diminution de la banquise arctique". Le rapport met en exergue un certain nombre de conséquences des changements climatiques qui pourraient être évitées si le réchauffement était limité à 1,5 ºC, et non à 2 ºC ou plus. Ainsi, d’ici à 2100, le niveau de la mer à l’échelle de la planète serait, si le réchauffement était limité à 1,5 ºC, inférieur de 10 cm à celui qui risquerait d’être enregistré s'il était limité à 2 °C. La probabilité que l’océan arctique soit libre de glace en été serait d’une fois par siècle si le réchauffement est limité à 1,5 °C, mais d’au moins une fois tous les dix ans s’il est limité à 2 °C.

 

(...)

09/10/2018 à 07:22  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Disponible sous Windows ou Linux, SimClimat "permet de réaliser des simulations climatiques à différentes échelles de temps au choix de l'utilisateur. Les résultats concernant la température globale de surface, le niveau de mer, l'extension des calottes et la composition de l'atmosphère s'affichent alors sous forme de courbes et de dessins. L'utilisateur peut y tester l'influence de divers paramètres influençant le climat (paramètres astronomiques, composition de l'atmosphère, cycle du carbone, albédo planétaire...) ainsi que brancher ou débrancher certaines rétroactions climatiques". Le logiciel a été réalisé par deux doctorants de Paris 6 et 7 en Sciences de la Terre et Sciences Physique et en informatique.

 

(...)

09/10/2018 à 07:22  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Proposée par Ganael Renault, cette frise chronologique de l'histoire des maths est d'une extraordinaire qualité. C'est toute l'histoire des maths qui défile de l'Antiquité à nos jours. On a là un document irremplaçable pour entrer dans les maths par le chemin historique et faire découvrir la vraie vie des maths.

 

Sur Mathiculture

 

 

09/10/2018 à 07:22  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mardi 09 octobre 2018.

Partenaires

Nos annonces