L'Expresso du 11 octobre 2018 

Le fait du jour

" Le temps des atermoiements et du bricolage en matière de numérique éducatif est révolu : il revient désormais à l’État stratège d’adopter l’approche systémique d’une Éducation nationale plus agile et plus différenciée". Bruno Studer, président de la Commission de la culture et de l'éducation de l'Assemblée nationale, a remis le 10 octobre un nouveau rapport sur "l'école dans la société du numérique".  C'est le second rapport de l'année, la même commission, mais coté Sénat, ayant publié fin juin un autre rapport. Entre les deux beaucoup de points communs : accentuer l'éducation aux médias et à l'information (EMI) pour lutter contre les fake news, créer un capes d'informatique, relancer un énième plan numérique auxquels s'ajoute la (re-re-re) création d'une plateforme unique de ressources numériques éducatives. Alors que le numérique est l'aventure culturelle de ce début de siècle, ces rapports courent après les pratiques culturelles des français pour les encadrer et les juguler.

 

(...)

11/10/2018 à 07:28  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Malgré des efforts du ministère, ça ne passe pas. Réuni le 10 octobre, le Conseil supérieur de l'éducation a voté contre la réforme de l'enseignement professionnel. La réforme divise les syndicats, opposant la principale organisation Snetaa Fo et l'Unsa à une intersyndicale réunissant le Snuep Fsu, la CGT et Sud.

 

(...)

11/10/2018 à 07:28  |  (1 commentaire)
Le système

Pour améliorer le système éducatif français et réduire les inégalités sociales de réussite scolaire, il faut maintenir une instance indépendante d'évaluation de l'Ecole comme le Cnesco. Psychologue, professeure émérite de psychologie de l'enfant à l'université de Nantes, Agnès Florin a travaillé avec le Cnesco. Elle en connait le fonctionnement et en apprécie l'action. Alors que le projet de loi préparé par le ministre de l'Education nationale prévoir sa disparition, elle explique pourquoi il faut au contraire prolonger son action.

 

(...)

11/10/2018 à 07:28  |  (0 commentaire)
Le système

Dans les annexes au projet de  loi de finances 2019 , on trouve des comptes futuristes fantastiques  provenant du MEN et  aussi des comptes faramineux venus de Bercy. Serait-ce le temps d'une forme de ''Grosplan''' voire de '' Grand bond en avant'' en France? Serait-ce un avant-goût tonitruant du ''rebond'' gouvernemental qui nous est promis?

 

(...)

11/10/2018 à 07:28  |  (0 commentaire)
Le système

La Commission de l'éducation de l'Assemblée a commencé à travailler sur une proposition de loi sur l'inclusion scolaire déposée par le député (LR) Aurélien Pradié. Ce projet révise le statut des AESH en fondant tous les accompagnateurs dans un nouveau statut en CDI. Il impose un délai de 2 mois pour répondre aux demandes d'accompagnateurs. Et Il permet aux écoles hors contrat de bénéficier des services des accompagnateurs aux frais de  l'Etat.

 

Le projet de loi

 

11/10/2018 à 07:28  |  (0 commentaire)
Le système

Le sénateur (CRCE) Pierre Ouzoulias s'obstine. Alors que la Commission d'accès aux documents administratifs (CADA) a reconnu que des algorithmes locaux sont des documents communicables, il a été débouté par la ministre de l'enseignement supérieur qui déclare à la CADA ne pas détenir d'algorithmes locaux. Il entreprend, avec les sénateurs de son groupe, de saisir chaque président d'université avec l'objectif de faire apparaitre la façon dont les universités ont traité les dossiers des jeunes. Parmi les questions posées par P Ouzoulias : "S’agissant des résultats scolaires des classes de Première et de Terminale, quelles notes ont été retenues et quels coefficients leur ont été appliqués ? Les appréciations des professeurs ont-elles été prises en compte ? Ces notes ou les moyennes obtenues par leurs traitements ont-elles été pondérées par des coefficients liés au classement des lycées qui les ont délivrées, le rang de classement de la classe dans le lycée, ou le classement du candidat dans sa classe ? Comment les notes du baccalauréat ont-elles été intégrées ? Des coefficients ou des pondérations en fonction des lycées leur ont-ils été appliqués ? Comment les données qualitatives du curriculum vitae ou du « projet de formation motivé », ont-elles été codifiées ? De la même façon, comment les informations des pièces complémentaires ont-elles été intégrées ?"

 

 

11/10/2018 à 07:28  |  (1 commentaire)
Le système

Selon Le Parisien, une plainte a été dépose pour un "viol en réunion" dans une école maternelle parisienne. Le quotidien cite Michèle Créoff, vice-présidente du Conseil national de protection de l’enfance (CNPE) qui estime que " ce type d’actes n’est pas fréquent, mais pas exceptionnel non plus. On est à l’âge des premiers émois. A un stade de développement où la curiosité émerge, notamment au niveau sensoriel et sexuel". La justice pourrait enquêter pour savoir si ces enfants âgés de 4 ans  n'ont pas reproduit des gestes qu'ils auraient eux-mêmes subis.

 

Dans Le Parisien

 

 

11/10/2018 à 07:28  |  (1 commentaire)
La classe

" L’étude de questions socialement vives en cours de sciences économiques et sociales est-elle susceptible de reconfigurer les conceptions qu’ont initialement les élèves du monde social dans lequel ils sont immergés ? Quelles sont les formes pédagogiques véritablement déployées par les enseignants à cet effet, et avec quel effet sur d’éventuelles inégalités sociales d’apprentissage des élèves ?" Alexandra Hondermarck et Erwan Le Nader rendent compte sur le site des LéA (Lieux d’Education Associés aux travaux de l'IFé) d'une enquête menée par une quinzaine d'enseignants de SES réunis par l'Apses (association des professeurs de SES) auprès de 400 élèves.

 

(...)

11/10/2018 à 07:28  |  (0 commentaire)
La classe

A lire dans Fenêtres sur cours, le mensuel du Snuipp. La revue interroge Stephen J. Ball (University College London) sur les effets du système d'évaluations sur l'école anglaise. " Ce qui s’est passé en Angleterre comme ailleurs c’est une forme d’escalade. Au début des années 1990, les évaluations sont apparues sous prétexte de diagnostiquer les besoins des élèves. Mais au fil du temps elles sont devenues de plus en plus contraignantes et intrusives. Les résultats ont été publiés dès 1992 pour chaque école, créant un classement des établissements. Cela a pris une place grandissante dans le travail enseignant. De plus en plus de temps,  d’attention et d’énergie en classe sont consacrés à la réussite à ces tests. Avec plusieurs effets majeurs. Pédagogiques tout d’abord. Enseigner devient préparer aux évaluations, mémoriser, rabâcher. Disciplinaires ensuite. Les enseignants se concentrent sur les matières qui vont être évaluées, surtout en primaire, les mathématiques et la lecture/ écriture. Les autres matières, éducation musicale, sport, etc, sont négligées. Enfin, cela a considérablement accru le stress à l’école chez les enseignants comme chez les enfants". Il explique aussi que ces évaluations ont mis en concurrence les écoles et organisé un grand tri des enfants dès l'école. Autre effet : la crise d erecrutement. " Le stress et les changements dans le travail, la focalisation sur les tests font que les professeurs quittent le métier ou n’y entrent pas. Les étudiants connaissent désormais la pression mise sur les enseignants, leur manque de liberté pédagogique. D’autant qu’une partie du salaire peut dépendre de ces résultats dans les écoles qui ont une autonomie de budget".

 

Dans Fenêtres sur cours

 

 

11/10/2018 à 07:28  |  (0 commentaire)
La classe

L'animal inconnu, l'animal familier, l'animal humanisé : ces trois axes sont proposés aux professeurs des écoles dans le cadre d'une nouvelle édition du concours organisé par le Snuipp Fsu, la BNF, la ligue de l'enseignement, le Café pédagogique et de nombreux éditeurs de littérature de jeunesse. Les classes peuvent dorénavant s'inscrire. Le plus beau projet pédagogique gagnera un séjour en classe de découverte , transport compris. Les autres des tablettes, des livres...

 

Lisez l'article...

 

 

11/10/2018 à 07:27  |  (0 commentaire)
L'élève

A l'occasion du centenaire de l'armistice de 1918, l'éditeur Rue du monde publie "La guerre en 1000 morceaux", un magnifique ouvrage écrit par Alain Serres et dessiné par Zaü. Ce  livre-musée célèbre la paix. A travers 40 objets , il évoque l'histoire du soldat Machin qui a quitté sa ferme le 2 août 1914 et qui, ayant réussi à sauver sa peau, rentre au village, une caisse de bois sous le bras : sa boîte à mémoire remplie de tous les objets du livre : "Pour que personne n'oublie jamais combien la paix est notre trésor". L'ouvrage est destiné aux enfants à partir de 7 ans.

 

Alain Serres, Zaü, La guerre en mille morceaux, Editions Rue du monde, ISBN : 978-2-35504-539-4. En librairie à partir du 8 novembre.

 

11/10/2018 à 07:28  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" Cette formation à l'autonomie est mise en oeuvre dès le plus jeune âge. Ainsi dans le jardin d’enfants que nous avons visité, les enfants de 6 mois à 6 ans sont répartis dans cinq groupes d’une quinzaine d’enfants pris en charge par un éducateur spécialisé et deux auxiliaires. A la différence des maternelles françaises, dans chaque groupe, hormis pour les tout petits (moins de un an), cette autonomie peut conduire à ce que deux enfants puissent en toute liberté, sans être accompagnés par le regard ou les conseils d’un adulte, faire toute activité de leur choix dans les espaces intérieurs, mais aussi à l’extérieur dans le jardin qui est bien entendu sécurisé". L'académie de Versailles publie le compte rendu d'un voyage d'étude en Allemagne mené par une principale et deux inspectrices avec un objet d'étude : l'autonomie dans le système scolaire allemand.

 

(...)

11/10/2018 à 07:28  |  (1 commentaire)
Les disciplines

"FAAX peut vous aider à développer des échanges organisés autour de l’écrit, du web ou des voyages. Les représentants des établissements scolaires ou universitaires peuvent s’inscrire, créer une fiche d’identification et consulter l’annuaire des institutions à la recherche d’un partenaire." Proposé par l'ambassade américaine à Paris et l'ambassade française à Washington, le service Fa-Ax réunit des demandes d'échange entre classes des deux pays. Cela  concerne l'enseignement secondaire et supérieur.

 

Fa-ax

 

 

11/10/2018 à 07:27  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Une séquence de 5ème proposée par Karine Delaire et Angela Missakian avec l'aide d'une assistante mexicaine Cristina Montoya. Les élèves étudient une pratique culturelle mexicaine et récitent un poème.

 

Su rle site de Versailles

 

11/10/2018 à 07:27  |  (0 commentaire)

"C’est l’occasion de rencontrer plein de germanistes et germanophiles, de faire le plein d’idées de projets, d’échanger et de mutualiser des pistes, des "bon plans", de se tenir au courant des évolutions et perspectives du métier, de partager des moments de convivialité", écrit le site académique de Versailles. Le congrès des germanistes aura lieu à Angers les 22 et 23 octobre. Au programme une table ronde sur les enjeux de l'apprentissage de l'allemand, des conférences et des ateliers pédagogiques. Inscriptions jusqu'au 1er juillet.

 

Les inscriptions

 

 

11/10/2018 à 07:27  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Le site d'Aix Marseille propose tout un dossier pédagogique sur le thème des drones en STI. Les élèves réalisent et présentent un diaporama sur le marché des drones.  Le dossier traite de la mise en oeuvre du volume complémentaire du CECRL , compétences ”lire pour s’orienter”, ”lire pour agir” et  ”médiation”, dans le cadre de la préparation aux épreuves 1 et 3 du CCF.

 

Sur le site Aix Marseille

 

 

11/10/2018 à 07:27  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le jeudi 11 octobre 2018.

Partenaires

Nos annonces