Répression anti-syndicale à Romorantin ? 

Lundi 5 novembre, Marie-Paule S., responsable départementale Cgt et son collègue du Snetaa Fo passent en conseil de discipline à Orléans. On lui reproche le climat dégradé au lycée professionnel D Papin de Romorantin, notamment ses interventions au CA. C'est une procédure rarissime qui est engagée contre ces deux représentants syndicaux. Pour la Cgt, cet acharnement rectoral s'explique par l'activité syndicale de cette professeure. "Depuis plusieurs années, par son activité de secrétaire académique de la CGT Educ'action et de militante, Marie-Paule S. a mis au jour plusieurs « affaires » que l'administration souhaitait passer sous silence (harcèlement sexuel, tentative de suicide sur le lieu de travail, alerte sur un taux de cancers très importants de personnels de laboratoire dans un établissement, harcèlement moral, etc.)."

 

Sur le site CGT

Dans la Café

 

 

Par fjarraud , le lundi 05 novembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces