L'actualité de l'éducation des vacances  

Réforme de l'Education nationale, #pasdevagues, violence scolaire, repères annuels et nouveaux programmes, inégalités territoriales, évaluations nationales, Université du Snuipp, métier enseignant, numérique... : retrouvez toute l'actualité (particulièrement chargée) des vacances en une seule page. Ne manquez rien !

 

Répères annuels et programmes

Repères : Sylvie Plane : Blanquer, le ministre démiurge

Des évaluations de Cp et CE1 aux "repères annuels", JM Blanquer a imposé des outils permettant de sélectionner les plus précoces. Partout il pousse à anticiper les apprentissages. Les repères annuels, qui deviennent parfois des repères mensuels, permettent d'imposer ces nouveaux rythmes aux enseignants et aux élèves. Les performances exceptionnelles deviennent la référence, comme si l’espèce humaine avait évolué, rejetant ainsi de fait la majorité des élèves dans le marais. Car cette volonté démiurgique porte préjudice dès maintenant aux élève de l'école élémentaire, demain à ceux de maternelle.

Lisez l'article...    

 

Rémi Brissiaud : Des repères de progressivité en maths à l’opposé de ceux de 2015

Le ministère vient de publier des repères annuels de progression pour les classes de l’école élémentaire. Dès le cycle 2, la progressivité adoptée est l’exact contraire de celle qui prévalait dans le programme 2015. Il existe en effet deux grands types de progression à ce niveau de la scolarité : soit les élèves apprennent d’emblée l’écriture des grands nombres en s’appuyant sur les régularités verbales et une file numérotée : quand j’entends « vingt » l’écriture commence par le chiffre « 2 », soit ils découvrent plus tardivement cette écriture mais de façon conceptuelle : quand j’entends « vingt », le nombre contient 2 dizaines et, donc, l’écriture commence par le chiffre « 2 ».

Lisez l'article...    

 

Johanna Cornou : Repères en français au CP : Le Ce1 dès le CP ?

Proposés en consultation très discrètement durant les vacances, les repères annuels du CP en français avancent les attendus d'une année. Dès le CP on demande aux élèves des compétences de CE1 même quand c'et en contradiction avec la recherche. Ces repères ne reculent pas non plus devant les contradictions...

Lisez l'article...    

 

Régis Kéréneur : Les nouveaux programmes de maths sont-ils réalisables ?

Que penser des nouveaux programmes de mathématiques ? Avec l’arrivée de la fonction exponentielle en 1ère, des valeurs absolues en 2nde et un pan entier dédié à l’algorithme et la programmation, les nouveaux programmes de maths sont plus exigeants que les précédents.  Régis Kéréneur, enseignant de mathématiques au lycée Eugène Freyssinet à Saint-Brieuc (22) livre son premier regard sur ces nouvelles exigences demandées aux lycéens. Comment les enseignants seront-ils formés au langage Python ? Comment les anciens élèves de 3ème assimileront les raisonnements abstraits exigés ? Quelle part raisonnable accorder à l’histoire des maths ? Les questions soulevées sont nombreuses.

Lisez l'article...    

 

Tribune : Thibaut Poirot : Programmes d’histoire-géo : Est-ce réellement « notre projet » ?

On s’étonnera toujours de cette grande leçon d’histoire dans la « révélation » des projets de programmes. Contrairement à ce que l’on enseigne, l’histoire des programmes d’histoire-géographie semble une nouvelle fois « bégayer » et se répéter. La scène de bataille est digne de César : chronologique contre thématique, histoire de la nation contre histoire décloisonnée, ira-t-on jusqu’à légion en marche contre Gaulois réfractaires ? Le terrain, à croire que tout cela est un ballet gracieux que nous aimons rejouer, avait été préparé par les propos volontiers « offensifs » de la présidente du CSP sur le retour d’une histoire nationale. On notera que la géographie est encore relativement épargnée par ces discussions, avec l’aller-retour constant entre la France et le monde. Ce qui n’est pas pourtant sans créer des problèmes pédagogiques, du moins cela nécessite des précautions pour éviter des confusions dans l’esprit des élèves. Mais le problème est-il vraiment là ?

Lisez l'article...    

 

 

Violences scolaires

 

Violence scolaire : Blanquer donne des satisfactions symboliques

"J'accorde plus d'importance et de crédit à la parole du professeur qu'à celle de l'élève". Très fort dans les symboles, Jean-Michel Blanquer a repris la main sur la question de la violence scolaire le 31 octobre. En réponse au mouvement #pasdevagues, il se range du coté des enseignants, du moins dans les mots. Ensuite il a su se placer pour la première fois dans une certaine continuité assumant l'héritage de Chatel et de Vallaud Belkacem. Mais les mesures concrètes restent faibles. Il ne suffit pas de citer l'importance du collectif  dans les établissements . Encore faut-il lui donner les moyens d'exister.

Lisez l'article...

 

Violence scolaire : Des moyens pour des centres fermés pas pour les établissements

Avec le phénomène #pasdevagues, Nicole Belloubet, Jean-Michel Blanquer, Christophe Castaner et Laurent Nunez ont présenté le 26 octobre les mesures qui seront prises pour répondre à la violence scolaire. Ils annoncent l'ouverture de 20 centres éducatifs fermés et "d'accueils de jour" avec un encadrement militaire ou policier pour des élèves posant problème. Des mesures qui visent à satisfaire l'opinion, qui couteront cher mais qui ne changeront rien dans les établissements. La mesure est mal accueillie par des syndicats.

Lisez l'article...    

 

Violence scolaire : Il est temps d'écouter les profs

On a eu peur pour cette professeure. Cet incident nous a tous choqué. La violence subie par l'enseignante de Créteil suscite une grande émotion. Parfaitement légitime, elle dépasse maintenant cet incident. Ce qui remonte avec une très grande force à travers la multiplication des témoignages d'enseignants sur les réseaux sociaux et dans la presse c'est le ras le bol des professeurs envers leur institution. Ils ne se sentent ni soutenus ni traités correctement. S'ils s'identifient si fort à l'enseignante de Créteil c'est qu'ils sont brutalisés par l'institution depuis des années. Il est temps d'écouter les profs.

Lisez l'article...    

 

Benjamin Moignard : La sanction efficace est éducative

Que penser des plans de lutte contre la violence scolaire ? Est-on trop laxistes ? Quelles mesures sont efficaces ? Maître de conférences à l’Université Paris-Est et directeur de l’Observatoire Universitaire International Education et Prévention, Benjamin Moignard travaille depuis des années sur la violence scolaire. Pour lui, le débat sur la violence scolaire est mal posé en France et traduit surtout le ressenti des enseignants qui ne sont pas reconnus dans leur expertise.

Lisez l'article...

 

Exclusif : Eric Debarbieux : Les enseignants se sentent méprisés

Que faire après Créteil ? Alors que le pouvoir politique s'agite, dit vouloir "rétablir l'ordre",  déscolariser les élèves auteurs de violences et interdire le portable dans les lycées, que nous disent les recherches ? Expert reconnu internationalement, Eric Debarbieux, ancien délégué ministériel chargé de la prévention de la lutte contre les violences en milieu scolaire, pointe déjà l'inefficacité de l'interdiction des portables. Il rappelle ce qui a été fait. Il pointe aussi dans cet entretien accordé au Café pédagogique ce qui reste à faire.

Lisez l'article...    

 

Créteil : Les réactions à l'agression

Dans Le Parisien, JM Blanquer promet qu'il va "rétablir l'ordre". Les syndicats et les parents s'expriment également. La Peep, la Fcpe arrivent à des propositions opposées. La Fsu et le Sgen Cfdt réagissent au mouvement #Pasdevagues.

Lisez l'article...    

 

Eric Debarbieux : L'impasse de la punition à l'école

"Notre approche n'a rien d'idéologique. La question n'est pas d'être pour ou contre la punition, mais d'en montrer les difficultés et les insuffisances en ce qui concerne la question de la violence à l'école et du climat scolaire". Spécialiste de la violence à l'école, délégué ministériel à la lutte contre les violences scolaires sous deux présidents, Eric Debarbieux apporte dans son nouveau livre "L'impasse de la munition, Armand Colin) des données uniques (et surprenantes !) sur la réalité des punitions dans l'école française. A contre courant des dénonciations du laxisme qui sévirait à l'école, il en montre l'importance. Il établit aussi leurs retombées négatives sur la vie quotidienne dans les écoles. Il en tire la conclusion : il y a d'autres façons de gérer les relations dans les écoles dont certaines ont déjà été évaluées et expérimentées à grande échelle. La seconde partie de son ouvrage propose des contributions pour d'autres façons de gérer la vie quotidienne de l'école, de Freinet aux pratiques de justice restaurative.

Lisez l'article...    

 

Agressions, insultes, que faire ?

"Après plusieurs mois d’insultes (ex : « je vais te casser ta sale petite gueule de pute » « je vais te tuer » …..) et de coups, (entre autre une épaule fracturée en mars 2017, un tympan abîmé en décembre 2017+ multiples morsures et hématomes), le silence assourdissant, malgré mes appels, du médecin EN...j’ai demandé la protection juridique. Le recteur a refusé". "J’ai été agressé verbalement avec menace de mort au mois de février. Suite à cette agression, j’ai eu deux arrêt maladie et le médecin avait bien stipulé sur les feuilles d’arrêt qu’ils étaient dus à l’agression. Quelle ne fut pas ma surprise de me voir retirer sur la paie du mois de juillet deux jours de carence. Est-ce normal ?" "Après l’intrusion d’une mère d’élève dans ma classe, et que le climat devient de plus en hostile, il m’est devenu impossible de travailler sereinement (manque de respect des élèves , des parents qui écrivent des mots intimidants dans le carnet de liaison et critiquent ma façon d’enseigner) Je me sens menacée, suis-je en droit de demander l’engagement de la protection du fonctionnaire ?"  Vous avez été nombreux à porter vos questions devant l'Autonome de solidarité lors du tchat du 18 octobre. Découvrez les réponses de l'ASL.

Lisez l'article...    

 

 

Inégalités territoriales

Inégalités territoriales : Toujours moins pour ceux qui ont moins ?

"Les ressources humaines sont allouées de façon très inégalitaires selon les territoires". Le Cnesco publie le 24 octobre deux études sur les inégalités territoriales qui ne vont pas rester inaperçues. Alors que le ministre vient de confier une mission sur ce sujet à A Azema et P Mathiot, le Cnesco publie deux synthèses qui apportent des éléments d'information totalement nouveaux. En descendant au niveau du canton (dans les communes urbaines on descend ainsi au niveau du quartier), l'étude du Cnesco met en évidence les inégalités territoriales à l'intérieur des départements et des académies. C'est finalement la politique d'affectation des moyens qui est interrogée et aussi le rapport entre ces moyens et les résultats obtenus.

Lisez l'article...    

 

PISA : La ségrégation sociale clé des inégalités scolaires en France

Après le Japon, la France est le pays de l'OCDE où la composition sociale de l'école explique le plus l'inégalité de résultats scolaires en sciences. C'est une des informations apportées par Pisa 2015 qui sort le 23 octobre un nouveau volume sur l'équité en éducation. La France fait encore figure de mauvais élève en matière d'inégalités sociales à l'école, même si quelques progrès on eut lieu en 10 ans.

Lisez l'article...

 

Education prioritaire : Blanquer contre l'égalité selon Marc Bablet

" Alors que la refondation de l’éducation prioritaire a donné un cadre bien accepté par les acteurs et bien piloté nationalement, le nouveau gouvernement, pour des raisons purement politiques, au lieu de s’appuyer sur les acquis n’a de cesse de les discréditer pour faire advenir des procédures qu’il prétend plus efficaces mais qui sont surtout plus faciles à mettre en œuvre puisqu’elles ne portent que sur des moyens budgétaires et non sur un ensemble systémique cohérent qui donne une place décisive à la question de la qualité de l’enseignement, et donc au travail collectif et à la formation des personnels. En réduisant la question de l’éducation prioritaire à une territorialisation de l’éducation parmi d’autres, il contribue à remettre en question la notion de priorité. On en comprend les raisons politiques, la plupart des habitants de ces quartiers ne votent pas. On ne peut l’accepter au nom de la lutte pour l’égalité", écrit Marc Bablet, ancien responsable de l'éducation prioritaire, sur son blog. " On  peut même craindre que le fait de retirer le label ait un effet d’invisibilité pour l’institution elle-même qui a déjà bien du mal à tenir véritablement une politique prioritaire dans la durée de manière sérieuse et durable."

Lisez l'article...    

 

 

Réformes

Blanquer affiche son programme

Intervenant lors du conseil des ministres du 24 octobre, JM Blanquer a présenté "les prochaines étapes de la réforme éducative". Elles concernent en priorité la réforme de la gestion des enseignants et la réforme territoriale.

Lisez l'article...    

 

Confiance, coopération, autonomie : L'étude biaisée du CAE

Les économistes savent-ils de quoi ils parlent quand ils traitent de pédagogie ? Probablement pas. Leurs arguments sont-ils recevables quand ils reposent sur des données fausses ? Non. C'est pourtant ce que font Yann Algan, Elise Huillery et Corinne Prost dans une Note du Conseil d'analyse économique sur "la confiance... pour une école du XXIème siècle".

Lisez l'article...    

 

Charline Avenel rectrice de Versailles

Un décret publié le 25 octobre nomme Charline Avenel rectrice de Versailles. Amie de promotion du président de la République, il aura fallu une modification des conditions de nomination à cette fonction pour qu'elle puisse occuper son poste. Sa nomination accélérée intervient après un vote négatif du CSE.

Lisez l'article...    

 

 

Evaluations

Rémi Brissiaud : Evaluations de CP-CE1 et dérives actuelles

Parmi toutes les épreuves de mathématiques, on s’attachera à analyser celle qui a stupéfié la plupart des professeurs des écoles : elle est décrite comme permettant de tester l’usage d’un nombre comme moyen de repérer une position. Pour la quasi totalité des professeurs, il était inimaginable que l’on puisse proposer une telle tâche à l’entrée au CP. Alors d’où vient cette idée ? Nous verrons qu’elle est issue des travaux de Stanislas Dehaene (SD), un chercheur en psychologie cognitive dont les thèses, dans ce domaine, sont extrêmement controversées. Le ministre vante le caractère scientifique de ces évaluations alors que c’est un point de vue opposé à celui SD qui, aujourd’hui, tend à devenir prépondérant. L’enjeu n’est pas mince : suivre SD sur cette question, ce serait revenir aux pratiques pédagogiques responsables de l’effondrement du calcul en France.

Lisez l'article...    

 

Evaluations : Le décodage de Roland Goigoux

"Une faible considération pour le travail enseignant" et "un message catastrophique pour ceux de maternelle", c'est ce que Roland Goigoux lit dans les évaluations nationales de Cp et Ce1. Dans un document il analyse pas à pas le contenu des évaluations qu'il éclaire de sa grande compétence sur l'apprentissage de la lecture et l'écriture. "On a confié la construction des  évaluations aux cognitivistes du Conseil scientifique de l'Education nationale qui ne connaissent pas l'école", écrit-il. Pour lui un test passé en tête à tête ne peut pas devenir valablement un test passé en classe. Il montre à partir de son étude Lire Ecrire que ce sont les habiletés de haut niveau, la compréhension, qui font la différence entre bons décodeurs et les autres. Or elles sont peu évaluées dans les tests à la différence du déchiffrage. Il explique comment les seuils ont été calculés a postériori "de manière à ne pas avoir trop d'élèves à besoins". Pour lui ces tests apporteront une réponse inadéquate aux enseignants les invitant à faire "plus de phonologie pour compenser des difficultés phonologiques alors qu'il faudrait plus de phonographie, plus de décodage... alors qu'il faudrait plus d'encodage".

Lisez l'article...    

 

Avec "SELFIE", l'Europe va évaluer les écoles et établissements scolaires

Alors que JM Blanquer annonce la suppression du Cnesco et son remplacement par une agence d'évaluation des écoles et établissements, la Commission européenne lance "Selfie", son propre outil d'évaluation. Tibor Navracsics, commissaire européen à l’éducation et ancien ministre de Viktor Orban, a présenté ce nouvel outil le 25 octobre à Varsovie. Questionné par le Café pédagogique, il fixe pour 2020 l'objectif d'un million d'élèves évalués grâce à cette application. Les stratégies des écoles et les pratiques des enseignants seront interrogées avec ses algorithmes.

Lisez l'article...    

 

 

Université d'automne du Snuipp

UDA : Denis Paget : Le temps d’apprendre a vivre

Denis Paget dresse, devant 400 enseignants réunis lors de l'Université d'automne du Snuipp, le tableau d’une l’école que l’état de la société transforme.  Les programmes 2015, à la rédaction desquels il a participé en tant que membre du Conseil supérieur des programmes (CSP), tentaient de prendre ces évolutions en compte. Il décrit le retour de balancier imprimé par Jean Michel Blanquer, avec des contenus d’un autre temps qui parlent aux élèves privilégiés, loins du réel. Les enseignants, ballotés, se voient imposer des pratiques par une inflation de prescriptions.  L’exercice du métier en est grandement perturbé. Le conférencier, fort notamment de son expérience au CSP, donne tout au long de son propos des pistes à même de rendre les enseignants plus acteurs de leur métier, et à prendre conscience qu’ensemble ils sont une force qu’aucun ministre ne peut ignorer.

Lisez l'article...    

UDA : Remi Brissiaud : Comptage-numérotage : un apprentissage du calcul impossible

Salle comble pour l’intervention de Rémi Brissiaud à l’université d’automne du SNUipp le 20 octobre. 400 enseignants réunis pour entendre le chercheur associé au laboratoire Paragraphe de l’université Paris 8 et membre du Conseil scientifique de l'AGEEM. L’occasion pour cet ancien maître de conférence en psychologie cognitive  d’expliquer en quoi les choix du ministre de l'éducation concernant le calcul et la résolution de problèmes doivent inquiéter la profession.

Lisez l'article...    

 

UDA : Sylvie Plane : Apprendre à comprendre : Un défi en 2015, un recul en 2018

Sylvie Plane, professeure émérite en sciences du langage à Sorbonne Université, a été Vice-Présidente du Conseil Supérieur des Programmes lors de l’élaboration des programmes de 2015, avant d’en être démissionnée en janvier 2018. Lors de la 18e Université d’Automne du SNUipp-FSU, elle explore l’évolution de la place accordée à la compréhension de la langue écrite et orale, dans les programmes 2008 et 2015 et dans les textes officiels qui révisent ceux-ci en 2018. Rappelant le consensus sur l’importance de la compréhension dans les programmes, elle pointe les actuels renoncements de textes ministériels qui s’en remettent à un lien incident entre une maîtrise première du code et une compréhension périphérique induite. Pourtant, l’objectif de la réussite de tous les élèves invite à toujours les combiner et à prendre appui sur des apprentissages explicites de la langue orale et du lexique, à condition de ne pas le réduire à des listes de mots.

Lisez l'article...    

 

UDA : Gaël Pasquier : Danser pour déjouer des discriminations !

Des garçons plus interrogés par les enseignantes et les enseignants que les filles, qui s’imposent dans les cours de récréation, mais des filles qui réussissent mieux que les garçons sans parvenir à transformer cet avantage dans le monde du travail. Quelques jalons parmi d’autres posés par Gaël Pasquier (Espe de Créteil) lors de l'Université d'automne du Snuipp le 20 octobre. Bien que des textes y encouragent, l’école travaille peu ces questions. Pour autant, des PE (Profs des écoles) tentent de placer comme objectif la question de l’égalité des sexes et des sexualités. Que produit leur travail quand on sait la complexité des processus de discrimination ? Les discriminations sont le fruit de processus complexes et se mettent en place bien souvent sans que les PE en aient conscience. Que se passe-t-il dans la classe ? Leur action produit-elle mécaniquement de l’égalité ? A partir d’entretiens, le chercheur a tenté de répondre à ces interrogations.

Lisez l'article...    

 

 

Métier enseignant

Salaires enseignants : Une Note ministérielle à compléter...

"En 2016, un enseignant du ministère de l’Éducation nationale perçoit en moyenne 2 380 euros nets par mois. Néanmoins, des différences de salaire existent selon le statut et le corps, allant du simple au double. Ainsi, les professeurs agrégés et de chaire supérieure gagnent 0,6 fois plus que les professeurs des écoles et 1,2 fois plus que les professeurs contractuels... En 2016, dans un contexte de dégel du point d’indice (+ 0,6 % au 1er juillet) et d’une légère reprise de l’inflation (+ 0,2 %), les enseignants qui étaient rémunérés par le ministère de l’Éducation nationale l’année précédente ont connu, en moyenne, une évolution individuelle de leur salaire net d’environ 3,1 %."  Dans uen nouvelle Note d'information, le ministère rend cet hommage involontaire au gouvernement précédent et à une ministre qui savait défendre son budget. Alors ajoutons ce que la Note ne dit pas.

Lisez l'article...    

Concours de l'enseignement agricole

Six arrêtés publiés les 24 et 25 octobre ouvrent les concours de recrutement de l'enseignement agricole et en modifient les épreuves. Les concours de  certifiés (capes capet) et de PLP de l'enseignement agricole public et privé sont ouverts. Les dates limites de dépôt des dossiers sont fixées au 15 novembre pour l'externe et 13 décembre pour l'interne. Les concours de certifiés, PLP et CPE connaissent des modfications.

Lisez l'article...    

 

Privé : Accès à la classe exceptionnelle

Le BO du 25 octobre annonce que vous avez jusqu'au 28 octobre pour demander l'accès à la classe exceptionnelle. Il propose une fiche de candidature.

Lisez l'article...    

 

Mini consultation sur les programmes

" Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, lance jeudi 18 octobre une consultation des professeurs des écoles et des professeurs de collège sur les repères annuels de progression". Le ministre avait annoncé la fin des cycles le 14 octobre. "Il ne faut pas que le cycle produise l’effet pervers de reporter  l’acquisition des compétences à l’année d’après...Certaines  compétences doivent donc être acquises année après année et être  évaluées ensuite", confiait-il à 20 Minutes alors que la loi impose les cycles. JM Blanquer contourne l'obstacle que pourrait être un débat parlementaire et  revient à l'Ecole d'antan sans avoir l'air d'y toucher. La "consultation" lancée est cadrée par 4 questions seulement. Un ersatz de consultation. A noter qu'elle est menée par la Dgesco et non le Conseil supérieur des programmes, déjà sur la touche.

Lisez l'article...    

 

 

Numérique

Bruno Devauchelle : RNRE : Quand les robots vivent à l'école

Avec la multiplication des objets connectés (montres, enceintes, lampes, voitures, jouets, etc.…) et avec la mise en place d'algorithmes sophistiqués basés sur les travaux dits d'intelligence artificielle, on voit apparaître dans notre environnement quotidien des objets matériels et logiciels avec lesquels nous sommes mis en relation et qui nous semblent réagir comme de véritables humains. Alan Turing n'a qu'à bien se tenir.... quoique. Ce qui impressionne, depuis bientôt quarante années que les ordinateurs et l'informatique sont entrés dans nos quotidiens, c'est que nous sommes face à des dispositifs techniques avec lesquels nous interagissons mais dont, la plupart du temps, nous ignorons le fonctionnement de base. Or ces interactions tendent souvent à donner un sentiment d'humanité aux objets concernés. Il existe aussi d'autres objets connectés qui eux n'interagissent pas directement avec les humains, mais avec d'autres objets qui eux vont parfois se charger d'exploiter les données échangées dans ces connexions et parfois les rendre accessibles à l'humain. Dès leur plus jeune âge, les enfants sont confrontés à ces objets techniques, parfois sous la forme de jouets, mais aussi sous la forme d'objets utilisés par les adultes et avec lesquels ils vont devoir "composer". Un objet connecté est un objet qui échange des informations avec d'autres, objets ou humains. Il fait partie des "actants" pour reprendre l'expression de la sociologie de la traduction, ou encore sociologie de l'acteur réseau. Pour cette théorie (Latour, Callon, Akrich), cet objet n'est pas neutre, mais participe du contexte, de son évolution et qui influe aussi sur les utilisateurs.

Lisez l'article...    

 

Bruno Devauchelle : Le numérique pour "guider" l'intention d'apprendre ?

Chaque enfant, chaque jeune est baigné dès son plus jeune âge dans un environnement complexe. Des études controversées tendent à mettre à jour des lignes de causalité entre ces environnements et la trajectoire personnelle, professionnelle et sociale en s'appuyant sur les parcours scolaires de ces élèves. Ainsi le nombre de mots entendus, la variété de vocabulaire utilisé, le recours à des écrans, etc.… sont souvent évoqués comme étant à la source de disparités dans la trajectoire, scolaire, en particulier. Si la culture individuelle est ce que chacun construit en soi à partir de son environnement, on peut évoquer les travaux de Pierre Bourdieu qui tend à montrer une société qui enferme les individus dans une sorte de déterminisme, essentiellement social mais aussi culturel. L'idée d'un déterminisme social est beaucoup plus présente dans nos esprits qu'on ne le pense et dans des périodes de repli identitaire elle se renforce. La diffusion massive du numérique tend à modifier le cadre : au vu des taux d'équipements d'une part, et de la richesse et de la variété des moyens mis à disposition gratuitement de chacun d'autre part, on peut imaginer, à l'instar de ceux qui ont inventé Internet, que les choses vont changer et que le fameux capital culturel pourrait être bien davantage partagé, mettant à mal les déterminismes initiaux. Le problème est que les études (CNESCO, OCDE-PISA) tendent à montrer que peu de choses changent en France.

Lisez l'article...    

 

 

Pédagogie

L'Ecole défaite et refaite dans le Mensuel 183

http://www.cafepedagogique.net/SiteCollectionImages/1910186.jpg

Avez vous déjà vécu la réécriture des programmes de l'école élémentaire, du collège et du lycée en 2 mois ? De la rentrée à octobre 2018 c'est une transformation exceptionnelle de l'Ecole qui est impulsée par un ministre qui ne doute de rien. Le Café mensuel vous invite à la regarder de l'intérieur de la classe et des disciplines comme de l'intérieur du ministère. Du budget aux nouveaux programmes, de la maternelle aux science économiques et sociales, les réformes bouleversent l'Ecole.

Lisez l'article...    

 

Plus que quelques jours pour participer au concours "L'animal dans tous ses états"

L'animal inconnu, l'animal familier, l'animal humanisé : ces trois axes sont proposés aux professeurs des écoles dans le cadre d'une nouvelle édition du concours organisé par le Snuipp Fsu, la BNF, la ligue de l'enseignement, le Café pédagogique et de nombreux éditeurs de littérature de jeunesse. Les classes peuvent dorénavant s'inscrire. Le plus beau projet pédagogique gagnera un séjour en classe de découverte , transport compris. Les autres des tablettes, des livres...

Lisez l'article...    

 

Evaluer pour faire progresser : Inscrivez vous au colloque du MCLCM

André Antibi et le Mouvement contre la constante macabre organisent un nouveau colloque à Paris le 20 novembre. Il sera l'occasion d'ateliers de pratiques, d'une conférence de JM Blanquer...

(...)

Lisez l'article...    

 

Salons Choiseul : Quand un établissement devient festival culturel

C'est un fait unique qui va se produire à Tours les 15 et 16 novembre. Depuis 6 ans, Stéphane genêt, professeur d'histoire-géographie, dirige avec sa collègue documentaliste, Sylvie Mercadal, un événement culturel qui engage tout son lycée (Choiseul) et rayonne sur Tours et son département.  Les 15 et 16 novembre, les Salons Choiseul s'offrent une 6ème édition. Plus de 50 conférenciers sont attendus pour traiter de l'animal. Parmi eux, des enseignants du lycée se glissent entre des célébrités : Eric Baratay, Georges Chapoutier, Wiliam Blanc, Charles Diaz, Jean Trinquier, Serge Berthier, Florent Quellier, Michel Philippe etc. On mélange les disciplines dans des interventions à deux voix où se croisent les regards scientifiques et littéraires. Près de 10 000 personnes sont attendues au lycée Choiseul. Un événement à ne pas manquer !

Lisez l'article...    

 

La légende des "30 millions de mots"

Beau démontage, mené en règle par Marc Bablet sur une formule habituelle du ministre. " On sait par exemple, qu’un enfant de 4 ans issu d’une famille défavorisée a entendu 30 millions de mots en moins qu’un enfant issu d’une famille aisée. C’est à l’école d’apporter à cet enfant ce que sa famille n’a pas pu lui donner. On ne doit laisser aucun élève de côté". Or Marc Bablet piste cette formule et en retrouve l'origine : Terra Nova, l'Institut Montaigne et une étude américaine vieille de plus de 20 ans et portant sur 42 familles seulement (combien de défavorisées ?). Surtout, " le ministre déclare ici que c’est à l’école de remédier au manque de lexique des enfants de milieu défavorisé mais il ne fait rien pour soutenir les perspectives de prévention proposées par la refondation avec l’accueil des moins de trois ans à l’école maternelle". E toile de fond les programmes porté spar le ministère : Parler bambin, Agir pour l'Ecole et remplacement de la maternelle par des crèches payantes.

Lisez l'article...    

 

Frédéric More : "Plus ils étaient libres, plus ils étaient rigoureux"

Il y a mille et une façon de comprendre ce que l'on fait à l'Ecole. Frédéric More a choisi de faire prendre de la distance à ses lycéens. Invités à concevoir un questionnaire sur un sujet d'histoire pour des collégiens situés loin de leur établissement, ils ont interrogé ce que c'est qu'enseigner. Sous prétexte des kilomètres placés entre eux et les collégiens , élèves et professeurs se sont rencontrés de l'autre coté du bureau. Un vrai voyage initiatique.

Lisez l'article...    

 

Enseigner l'Europe avec le LIPE

Développée par le Laboratoire d'innovation pédagogique sur l'Europe (Université de Nantes), la plate forme LIPE propose des ressources pédagogiques innovantes  sur l'Europe : dossiers documentaires, Moocs, cartes animées, capsules vidéos, serious games. Un accès par niveau d'enseignement (de l'école au lycée) est proposé en lien avec les programmes. Le site propse aussi une entrée thématique.

Lisez l'article...    

 

Histoire : La brochure du CNRD

La brochure de la Fondation de la Shoah pour le Concours national de la résistance et de la déportation est attendue chaque année. Vous pouvez télécharger la nouvelle brochure dédiée aux "répressions et déportations". La brochure propose des mises au point historiques accessibles aux élèves et illustrées.

Lisez l'article...    

 

Géo : Le changement global

"Alors que la notion de développement durable a longtemps insisté sur deux échelles, globale et locale, l'étude du changement global peut permettre aux géographes de valoriser à la fois leur réflexion systémique et leur familiarité avec les échelles intermédiaires. L'ajout d'une dimension temporelle permet également une approche dépassionnée de la notion de dégradation environnementale, sans nier les conséquences écologiques des activités humaines." Le site Géoconfluences confie à Etienne Cossart un passionnant dossier sur le changement global en géographie.

Lisez l'article...    

 

 

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 05 novembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces