MCLCM : Evaluer pour faire progresser 

" Une évaluation – dès lors qu’elle est élaborée dans un climat de confiance, sans « piège » – doit permettre, grâce à une meilleure connaissance d’une situation (systèmes, établissements, programmes, …) de progresser. Ceci est vrai dans la relation « professeur-élèves », bien-sûr : il y a une meilleure prise de conscience pour l’élève des notions mal assimilées, pour le professeur de leur degré d’acquisition à un stade donné, ce qui peut lui suggérer des voies pour les faire progresser. Il doit en être de même pour tout type d’évaluation. Par exemple, le premier objectif de l’évaluation d’un établissement est de permettre d’améliorer sa situation, et non pas de sanctionner telle ou telle structure ou telle ou telle personne". Le MCLCM organise le 20 novembre à Paris un colloque sur le thème "évaluer pour faire progresser". JM Blanquer, un soutien fidèle du MCLCM, ouvrira le colloque avec cette année encore une conférence sur "l'évaluation pour progresser et avoir confiance en soi". Florence Robine, autre soutien du MCLCM, parlera du numérique et de l'évaluation "augmentée". Elle est rectrice du Grand Est, une région qui mise sur le numérique en lycées.  La crainte des évaluations sera l'objet d'une table ronde réunissant el secrétaire général de l'enseignement catholique, Philippe Joutard, Bruno Jeauffroy, Anne Marie Romulu et Jean Fabre. Une seconde table ronde évoquera des "aspects de l'évaluation" avec Jacques Moisan, Jacques Navez et Marc Romainville. Des ateliers sur la constante macabre, évaluer pour progresser et évaluer en confiance, terminent la journée.

 

Inscrivez vous

 

 

Par fjarraud , le mardi 06 novembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces