La FCPE en crise 

La première association de parents d'élèves n'a plus de direction. Selon des informations confirmées par l'ancien président de la Fcpe, Raymond Artis, le bureau national de la FCPE a démissionné le 18 novembre en bloc. R. Artis a été mis en minorité au conseil d'administration national de la Fcpe et en a  tiré les conclusions. Selon les statuts il continue à expédier les affaires courantes jusqu'à l'élection d'un nouveau président.

 

La crise est profonde à la Fcpe depuis plusieurs années. En 2015, le congrès national avait imposé un changement de président mais la même tendance avait gardé la direction de l'association. Lors du dernier congrès national, du 19 au 21 mai 2018, la direction a réussi à contenir son opposition. Mais elle l'a fait au prix d'un isolement de plus en plus prononcé. Le 25 mai, HJ. Le Niger, vice président de la Fcpe et personnalité montante, claquait la porte. "Nous nous sommes bien éloignés des valeurs que nous avons toujours défendues : lutte contre toute forme de discrimination, tolérance, empathie, bienveillance sans parler des valeurs cardinales laïcité, gratuité, mixité sociale et scolaire", déclarait-il. 

 

L'opposition à la direction nationale, maintenant majoritaire au conseil d'administration, lui reproche de ne lui céder aucune place. Raymond Artis n'aurait tiré aucune conclusion de la remise en cause des bilans lors du dernier congrès. La Fcpe doit maintenant reconstruire son unité et désigner un nouveau bureau. Ce pourrait être fait cette semaine.

 

F Jarraud

 

 

Par fjarraud , le mercredi 21 novembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces