L'Expresso du 23 novembre 2018 

Le fait du jour

Ingénieure en chef de l'armement avec grade de colonel, Rachel-Marie Pradeilles-Duval est nommée cheffe du service de l'instruction publique et de l'action pédagogique à la Dgesco, un poste occupé jusque là par Yves Cristofari. La nomination d'une militaire à un poste aussi stratégique à l'Education nationale est une première.

(...)

23/11/2018 à 08:03  |  (7 commentaires)

Politique ministérielle

Au colloque du MCLCM, JM. Blanquer défend ses choix pédagogiques

"Le mot qui est au coeur de toutes les politiques publiques que nous menons et qui est devenu notre devise est l'école de la confiance". Intervenant lors du colloque du Mouvement contre la constante macabre (MCLCM), Jean-Michel Blanquer a disserté sur la confiance qu'il exige des acteurs de l'école. Alors que le MCLCM recommande l'évaluation  par contrat de confiance, JM Blanquer a longuement parlé des évaluations de CP CE1 et de l'avenir du ...

(...)
23/11/2018 à 17:15  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Quelles sont les bonnes méthodes d'enseignement en sciences ?

Entre démarche d'investigation, pédagogie différenciée et enseignement dirigé par l'enseignant, quelle méthode obtient les meilleurs résultats en sciences ? Accueilli avec soulagement (on n'a pas baissé en sciences), Pisa 2015 a fait des sciences sa discipline maitresse. "Pisa à la loupe" (n°90) revient sur les résultats donnés en mars 2017 pour nuancer des préconisations pédagogiques jugées par certains trop nettes. Et pour les remettre aussi ...

(...)
23/11/2018 à 17:15  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"Oui l'Education nationale favorise la créativité de ses agents". JM Blanquer en a fourni la preuve en donnant lui même les prix "Impulsions de la modernisation participative" le 22 novembre. La quasi totalité des 18 projets lauréats concerne des applications numériques, y compris les trois prix. Pourtant une académie a misé sur quelque chose de nettement plus innovant à l'Education nationale : le bonheur.

 

(...)

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
La classe

Le jeu vidéo va t-il changer l'Ecole ou l'Ecole va t-elle instrumentaliser le jeu vidéo ? Professeur d'histoire-géographie au collège de l'Europe à Chelles (77) Romain Vincent anime depuis des années la chaine youtube "Jeux vidéo et histoire". Dans un mémoire de master 2 sciences de l'éducation et sciences du jeu, il analyse l'introduction du jeu vidéo en classe à travers des observations fines des pratiques enseignantes. Il livre ainsi une analyse fine de l'expérience vidéoludique scolaire.

 

(...)

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
La classe

Quel est l'avenir de l'école dans un monde numérique ? Quelle serait la place du livre, de l'écrit ? Comment seront conçus les espaces pour apprendre ? Nombre de questions qui traversent les débats de manière parfois souterraine, mais aussi parfois de manière vive, tant, sur ces sujets et d'autres connexes, autour de ce qu'est l'école et son avenir. Le déploiement de l'informatique et des moyens numériques est tel qu'il est impensable que les choses restent en l'état. Entre utopie et réalité, il faut essayer de combiner. D'une part des pistes sont à explorer, d'autre part quarante années d'introduction de l'informatique dans le monde scolaire et soixante années dans la société, montrent qu'il faut aussi savoir garder raison et donner du temps au temps selon l'expression consacrée, la prédiction des changements à venir est un exercice très incertain....

 

(..)

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Le système

A nouveau cette année, les élections des représentants des parents d'élèves montrent la progression des listes locales, au détriment des deux fédérations Fcpe et Peep. Le repli sur soi et sur le local continue à s'amplifier et les communs de s'éloigner...

 

(...)
23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Le système

"Alors que se prépare le projet de loi réformant la Fonction publique, la FSU tient à vous alerter sur des orientations de votre gouvernement qui ne sont pas porteuses d’avenir pour la Fonction publique et ses agent-es", écrit Bernadette Groison, secrétaire générale de la Fsu à Emmanuel Macron le 22 novembre.

 

(..)

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Le système

Le B.O. du 22 novembre publie une note sur l'accès des enseignants du privé, premier et second degré, à la classe exceptionnelle. " La présente note de service a pour objet de préciser les règles applicables à compter des promotions au titre de l'année 2018 pour la prise en compte des fonctions éligibles à la classe exceptionnelle au titre du premier vivier." Ce vivier concerne les focntions exercées : maitres ayant été affectés en BTS ou CPGE, directeurs d'école etc.

 

Au BO

 

 

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Le système

"Il a été clairement dit que l’enseignement de spécialité SVT sera incontournable dans les attendus de Parcoursup pour intégrer le premier cycle de médecine". C'est ce que rapporte l'APBG à l'issue d'une entretien avec le président de la conférence des doyens des facultés de médecine.

 

Sur le site APBG

 

 

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Le système

Dans l'académie de Rennes, plusieurs établissements ont reçu la revue "Mon journal animal" un périodique de l'association L214, une association militant pour les droits des animaux.  "Il ne s'agit pas pour nous de critiquer le point de vue de cette association mais d'alerter les équipes pédagogiques sur le fait que cette revue est bien un journal militant qui n'offre aucunement de discours contradictoires. Les articles ne peuvent pas constituer un support éducatif sans accompagnement par un professeur. Il ne nous semble donc pas opportun de ne pas laisser ce journal à  la portée des élèves au sein d'un CDI", avertissent les inspections de SVT et d'EVS de l'académie dans un courrier adressé aux établissements.

 

 

23/11/2018 à 08:03  |  (2 commentaires)
Le système

L'Union nationale lycéenne appelle à un blocage des lycées le 30 novembre contre les réformes des lycées. "Notre droit à l'accès à l'éducation est attaqué, notre droit à l'avenir est remis en doute", écrit Louis Boyard, nouveau président de l'UNL. Des mouvements ont eu lieu cette fin novembre dans des lycées du sud en soutien aux blocages des gilets jaunes. L'UNL y faut allusion : "l'augmentation des taxes carburants est la goutte d'eau qui fait déborder le vase".

 

Sur son site

 

 

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Le système

" En deux ans, on a vu le climat scolaire se dégrader et certains comportements d'élèves allant de l'incivisme aux menaces, laissés sans réponse disciplinaire", témoigne un professeur du collège La Rocal de Bon Encontre dans le Lot et Garonne. "Je ne comprends pas cette grève, pour moi, c'est allé trop loin", répond Dominique Poggioli, inspecteur d'académie dans le même article de La Dépêche. Le 21 novembre 90% des enseignants étaient en grève.

 

Dans La Dépêche

 

 

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
La classe

Réalisé par l'académie de Toulouse, ce guide "Repères et outils pour aider et accompagner les élèves en difficulté de comportement" veut aider les enseignants à faire face aux élèves perturbateurs. Il invite à observer le comportement de ces élèves en situation scolaire pour mieux identifier les phases du processus de crise. Une fiche d'analyse d'une situation de crise y aide. Le guide apporte des conseils pour adapter ses pratiques pédagogiques et son comportement à ces élèves.

 

Le guide

 

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Le système

Avec "L'avenir s'imagine", l'Onisep met à disposition des familles un jeu sérieux pour faire découvrir aux jeunes des métiers tout en posant la question de l'égalité filles - garçons. Le jeu s'adapte au public : collégien, lycéen, décrocheur, jeune adulte. Les joueurs visualisent des vidéos pour répondre à des questions sur leur avenir professionnel. Un concours invite les joueurs à décrire le métier qu'ils pensent exercer dans 20 ans.

 

Le jeu

 

 

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
L'élève

Mercredi 5 décembre, les professeurs du 1er et du 2nd degré sont invités par l’Aquarium tropical de la Porte dorée,  à découvrir l’exposition temporaire «  Aqua, l’eau de haut en bas », une exposition immersive pour comprendre le cycle de l’eau et sensibiliser au caractère précieux de cette ressource. L’eau, c’est la vie : l’exposition interactive, accessible à partir du cycle 2,  répond à toutes les questions que l’on se pose sur cette ressource  fragile, de la pollution à la fonte des glaces, aux conflits liés à l’eau, en passant par les catastrophes naturelles et la météorologie, ou la production de l’eau potable. Manips et expériences insolites rendent le parcours ludique et pédagogique. Les professeurs du cycle  2 et du cycle 3 disposent de parcours de visites adaptés au niveau des jeunes, et de fiches  d’expériences sur l’eau à réaliser en classe.

 

(...)
23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Les disciplines

L'Apses, association de professeurs de SES, fait le point sur cette future spécialité. "Le projet de programme de première publiés par le Conseil supérieur des programmes est structuré par thèmes, sans identification des spécificités disciplinaires, et en particulier sans faire apparaître explicitement de concept ou théories de science politique", déplore l'association. Elle demande "un cadrage national paritaire de la répartition des horaires et des programmes entre une partie « sciences politiques » assurée par les enseignantes et enseignants de SES et une partie « HG-géopolitique » assurée par les professeures et professeurs d’HG".

 

Sur site Apses

 

 

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Edité par un collectif, cet anti-atlas propos ela découverte de "contre cartographies". L'accent est  mis sur la cartographie sociale, par exemple la militarisation des favelas au Brésil ou une cartographie des manifestations. L'atlas porpsoe aussi des cartographies de l'agribusiness ou des lieux de résistances. L'ouvrage peut être acheté en librairie ou téléchargé gratuitement.

 

This is not an atlas

 

 

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les projets de programme de SES sont contestés par la majorité des professeurs comme le prouve le succès de la pétition lancée par leur association l’APSES (plus de 5300 signatures au 20 novembre, dont 450 d’universitaires). Ils se caractérisent d’abord par la faible place accordée à la description, un travail de conceptualisation et de mesure dont tout enseignant sait qu’il est difficile et chronophage, mais qu'il est essentiel de l'aborder avant le nécessaire apprentissage des grilles de lecture que sont les approches théoriques. Ils privilégient l’entrée par les modèles théoriques (jusqu’à la caricature sur le thème du marché) plutôt que par les « objets », c.à.d. des thèmes qui permettent d'associer faits empiriques et pluralité des grilles théoriques, alors qu’ils s’adressent à des jeunes de 15 à 17 ans qui n’ont jamais bénéficié du moindre enseignement économique ou sociologique et ne disposent souvent pas des connaissances empiriques les plus élémentaires. Les références aux faits se résument à de vagues consignes, du type « donner des exemples ». On y trouve aussi des erreurs grossières, par exemple des définitions pour le moins discutables de l’économie (incomplète et jargonneuse) et de la science politique (réduite à la conquête et l'exercice du pouvoir) que l’on demande aux professeurs d’asséner dès le chapitre introductif de seconde. On y trouve par ailleurs des contre-vérités (« Comprendre que le salaire est déterminé par le niveau de formation ») si manifestes qu’elles sont aussitôt infirmées par des demi-vérités (« Savoir qu’à niveau de diplôme égal, le salaire peut varier selon différents facteurs, notamment l’expérience acquise, le type d’entreprise, le genre », une liste pertinente mais incomplète). Cependant, nous voudrions ici insister sur l’aspect qui pose le plus de problèmes, à savoir la place accordée à l'étude du marché et à l’orientation que l'on demande aux professeurs de lui donner.

 

(...)

23/11/2018 à 08:03  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 23 novembre 2018.

Partenaires

Nos annonces