Menaces sur les droits des enfants 

La Fsu, la Cgt, Solidaires, le syndicat de la magistrature, la Ligue des droits de l'homme, le syndicat des avocats de France protestent contre la volonté gouvernementale de procéder par ordonnances à une nouvelle réforme de la justice des mineurs. "Le principe de responsabilisation à outrance des enfants est venu progressivement supplanter celui de protection etd 'éducation", soulignent ces organisations. "La première des conséquences est l'augmentation constante de l'enfermement des mineurs".  Elles rappellent l'annonce de l'ouverture de 20 nouveaux centres éducatifs fermés. Des structures qui ont un cout important (660€ par jeune et par jour) pour peu de résultats.

 

D'autres organisations, la Cimade,  Medecins sans frontières, Secours catholique, médecins du monde, Unicef, SAF, SM, dénoncent le projet de décret sur le fichage biométrique des mineurs non accompagnés. Au lieu d'accueillir ces mineurs, le gouvernement envisage d'abord de les enfermer et ficher avant éventuelle expulsion.

 

Sur les mineurs non accompagnés

Sur les ordonnances

 

 

Par fjarraud , le lundi 26 novembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces