Nouvelle direction à la tête de la Fcpe 

La Fcpe a-t-elle réussi à reconstruire son unité ? La première association de parents d'élèves a porté le 25 novembre à sa tête deux présidents pour faire sa synthèse. Une bicéphalie qui souhaite effacer les années de crise. Mais les nouveaux entrants, notamment Rodrigo Arenas , nouveau président, entendent aussi changer l'action de la Fcpe, notamment ses relations avec le ministre de l'éducation nationale. C'est ce que nous a dit R. Arenas dans ce premier entretien comme nouveau président. Mais l'avenir reste obscur pour ce nouveau bureau car la  bicéphalie n'est pas prévue par les statuts de la Fcpe...

 

C'est une nouveauté à la Fcpe : l'association est dirigée dorénavant par deux présidents qui marquent la réconciliation et l'unité de l'association après des années de conflit. Carla Dugault, était vice-présidente dans le bureau qui a démissionné le 18 novembre. Elle est maintenant un des deux présidents. Rodrigo Arenas, qui représentait la Fcpe de Seine Saint Denis, devient également président de la Fcpe.

 

Le nouveau bureau est composé de 8 membres dont une minorité vient de l'ancienne direction. Outre C. Dugault, Stéphane Fouéré, ex secrétaire général adjoint, devient vice président et Moulay Idriss El Alaoui reste au poste de secrétaire général adjoint. Raymond Artis, Karine Aulier, Dorothée Avet et Mustafa Ozcelik quittent le bureau de l'association, non sans demander, dans un communiqué, un congrès extraordinaire.

 

Des membres du conseil d'administration entrent au bureau. Outre R Arenas, il s'agit de  Françoise Briand, ( secrétaire générale), Beatrice Genet (secrétaire générale adjointe), Jacky Bowen (trésorier) et Denis Suire (trésorier adjoint).

 

Interrogé par le Café pédagogique, le nouveau président , Rodrigo Arenas, revient sur ce changement à la tête de l'association.

 

Quelles orientations allez vous donner à la nouvelle présidence ?

 

Nous allons travailler sur trois axes. D'abord faire en sorte que le Fcpe parle en partant des préoccupations des parents. Ensuite travailler à la démocratisation de la fédération c'est à dire prendre en compte les adhérents. Enfin porter des alternatives aux politiques qui ne vont pas dans l'intérêt de l'enfant.

 

Vous jetez le discrédit sur l'équipe sortante ?

 

Ce n'est pas la question. Effectivement la façon dont était gérée l'association ne prenait pas en compte la diversité des opinions de nos membres. Mais la nouvelle situation est permise car la majorité de R. Artis (ancien président démissionnaire) s'est fracturée sur un constat partagé. C'est cela qui explique l'élection d'un nouveau bureau. Le nouveau bureau comprend des membres de la majorité précédente et des administrateurs qui n'en faisaient pas partie mais qui n'ont jamais fait d'obstruction au fonctionnement de la Fcpe.

 

La Fcpe repart unie ?

 

C'est le pari que l'on fait. Ceux qui portent la nouvelle direction ont alerté sur la nécessité de remettre de la démocratie dans le fonctionnement de l'association. On ne va donc pas mettre en oeuvre des pratiques que nous avons dénoncées. On va prendre l'avis de l'ensemble des parents. On veut travailler à ce que les 290 000 membres de la Fcpe puissent s'exprimer et mettre fin à un fonctionnement pyramidal. Statutairement on ne peut pas voir deux présidents à la tête de la Fcpe. Mais on ne souhaite pas faire du statut un obstacle.

 

Si le cas n'est pas prévu dans les statuts ne craignez vous pas que votre élection soit contestée ?

 

Ceux qui décident ce sont les départements. S'ils veulent utiliser les règles internes pour procéder à une mise à plat s'il y a des procédures, ils le peuvent.

 

Vous avez dirigé la Fcpe de Seine Saint-Denis. ESt -ce un avantage pour présider la Fcpe ?

 

Mon expérience apporte dans la direction de la Fcpe la prise en compte de ce qui est devenu central dans la vie politique : la façon dont on traite la pauvreté. Elle permet de mettre au coeur de la Fcpe les zones de relégation sociale qui ne sont pas assez prises en compte par le ministère. Cela ne concerne pas que le 93. Mais aussi c'est le problème du rural et de tous les enfants des ecoles qui ne sont pas dans le coeur des agglomérations. Un enfant doit avoir les mêmes chances d'accéder à l'avenir qu'il souhaite quelque soit sa naissance ou son origine sociale. Or ce n'est pas le cas aujourd'hui.

 

La Fcpe va changer ?

 

C'est notre pari et le sens de la co-présidence. La Fcpe doit retrouver sa place de principale fédération de parents d'élèves, partager la parole et répondre aux exigences des parents vis à vis de l'école publique.

 

Votre première action ?

 

On va installer la direction. On prendra en compte les actions de terrain notamment vers les enfants les plus délaissés.

 

Quelle opinion avez vous sur la politique scolaire de JM Blanquer ?

 

On est pragmatique. Ce qui va dans le bon sens on le soutient. Par exemple les Cp et CE dédoublés en Rep. Ce qui va à l'encontre de ce qu'on souhaite comme le non accès à la cantine, la non-scolarisation des mineurs isolés , le handicap, les discriminations, on insistera pour que les principes de la République deviennent une réalité pour tous les enfants. On sera pragmatiques et exigeants. On engagera la discussion en ce sens.

 

Propos recueillis par François Jarraud

 

La FCPE en crise

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 26 novembre 2018.

Commentaires

  • Patricia FIDI, le 07/12/2018 à 10:41
    L'article relève bien le manque de sérieux dans cette élection d'une double présidence à la tête du bureau en faisant fi des statuts...

    Rappel : nous sommes une ASSOCIATION... !
    On comprend qu'avec la disparition des partis politiques, certains se trompent et font de l'activisme politique au sein de l'association pour un jour espérer une place de député ou autre comme d'autres déjà à l'assemblée nationale...

    Nous ne devons pas remplacer les partis politiques en mal d'électeurs pour faire passer des idées qui n'ont pas leurs places dans une association car notre rôle est de prendre en compte l'avis de nos adhérents sur le terrain et de pointer vers une co-éducation durable... 
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces