Budget : Les sénateurs diminuent encore les emplois dans le second degré 

Ce ne sont pas 2650 mais 2950 postes qui vont être supprimés dans le second degré en 2019 si l'on suit le vote du Sénat. Le 5 décembre, les sénateurs ont adopté le budget de l'enseignement scolaire mais en amputant de 300 postes, soit 10 millions, le budget du second degré pour les transvaser dans les écoles primaires rurales.

 

L'amendement déposé par le sénateur LR Jacques Grosperrin vise à compenser le nombre de classes supprimées en milieu rural en 2018. " L'école est souvent le dernier service public dans ces communes. Une école qui ferme dans un village, c'est un village qui meurt. C'est aussi contraindre les parents à de longs trajets. Je sais le ministre sincère mais cet amendement symbolique enverra un signal fort en direction de l'école rurale", a déclaré J Grosperrin.

 

Un contre amendement , déposé par la senatrice F Laborde (RDSE) demandait de prélever ces 10 millions sur les crédits de formation des enseignants du privé. Il a été rejeté.

 

Ces 10 millions représentent 300 emplois qui devront être pris sur les postes du second degré, si l'Assemblée suit le vote du Sénat. Cela porterait à 2950 le nombre d'emplois supprimés dans le second degré en 2019 et aggraverait la situation dans un degré où on attend 40 000 élèves de plus.

 

Le Sénat a aussi adopté un amendement de la sénatrice socialiste Victoire Jasmin  transférant 300 000 euros au profit de l'inclusion des élèves handicapés pour permettre l'achat de "téléphones portables ou des tablettes pour qu'ils puissent communiquer avec les professionnels et les chefs d'établissement".

 

Débat au senat

Amendement jasmin

Sur le budget

Le rapport Grosperrin

 

Par fjarraud , le jeudi 06 décembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces