Blanquer reçoit les parents 

" Le ministre et les représentants des parents d'élèves ont rappelé leur attachement à la République et au fonctionnement de notre démocratie. La violence n'est pas une solution. C'est donc une volonté commune de recherche d'apaisement et de dialogue qui s'est exprimée", explique le ministère de l'éducation nationale suite à la rencontre du 7 décembre entre le ministre et les trois associations de parents d'élèves Fcpe, Peep et Apel. "Un comité de travail composé des représentants des parents d'élèves sera réuni toutes les deux semaines afin de prendre en compte les questionnements que suscitent les réformes, dans la perspective de préparation de la rentrée 2019". Interrogé par le Café pédagogique, Rodrigo Arenas, co président de la Fcpe, rappelle que la Fcpe demande aux parents d'accompagner leurs enfants pour limiter les violences. "La Fcpe suggère une pause dans la mise en place des réformes pour obtenir un compromis. On n'a pas besoin de pédagogie mais qu'on entende nos critiques sur la politique éducative du quinquennat", nous a-t-il dit. "La sortie de crise ce n'est aps que la gestion de la violence mais la mise en place de réforme

s acceptables par ceux qui les vivent".             

 

 

Par fjarraud , le lundi 10 décembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces