L'enseignement coté bonheur, coté crise dans Le Café mensuel 184 

L'Ecole vous la voyez heureuse ou en crise ? Pour ce numéro 184 du Café mensuel, c'est les deux. Le mensuel revient sur l'actualité de la période courant depuis la Toussaint et propose une veille pédagogique dans les différentes disciplines et dans l'enseignement primaire.

 

Un dossier traverse les différentes disciplines : celui des programmes du lycée. Analysés en maths, français, SVT, espagnol, EMC, histoire-géo, SES, le mensuel donne un tour d'horizon assez large. Dans les différentes disciplines reviennent le caractère rétro de ces programmes, leur encyclopédisme, leur poids. Globalement c'est le rejet, même si l'accueil varie selon les disciplines.

 

Second dossier , celui des évaluations au primaire avec de nouveaux éclairages  (Goigoux, Brissaud etc.) qui interrogent les objectifs du ministre. Un autre dossier est davantage en lien avec la recherche : Le Café mensuel publie une série de reportages sur l'Université d'automne du Snuipp, un événement majeur chaque année.

 

On mesure à quel point JM BLanquer occupe l'actualité de l'Ecole. Le mensuel revient sur ses les réformes en cours et les objectifs poursuivis par le ministre.

 

Mais le Mensuel propose aussi une double lecture de l'Ecole. Celle plutôt malheureuse avec un dossier sur la violence scolaire  où les meilleurs spécialistes s'expriment. Mais l'Ecole c'est aussi du bonheur. B Mabilon-Bonfils explique pourquoi cette question revient en éducation. Le numéro montre que la vocation existe toujours, que l'éducation améliore la société. A travers les aléas politiques, le bonheur d'enseigner reste immortel.

 

François Jarraud

 

Le sommaire du n°184

 

 

Par fjarraud , le vendredi 14 décembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces