Cent mille milliards de poèmes de collégiens 

Dans l’académie de Nancy-Metz, Evelyne Voirin a amené des élèves de 3ème à créer un recueil numérique de poésie combinatoire à la manière de Raymond Queneau. Par groupes, les élèves écrivent des vers en respectant des contraintes grammaticales précises. Avec l’aide du professeur de technologie, ils les intègrent à un tableur collaboratif en ligne et y entrent les règles de calculs nécessaires pour associer les vers entre eux de manière aléatoire. Le professeur de mathématiques les invite ensuite à calculer combien de poèmes potentiels se trouvent dans chacun des recueils et combien de temps serait nécessaire pour les lire tous. Bilan de ce travail grammatical, poétique et interdisciplinaire : «  Le décalage entre la forme très figée des vers et le sens parfois inattendu produit par la lecture aléatoire générée par le tableur a été source d’échanges nourris entre les élèves. »

 

Présentation en ligne

Une adaptation numérique du projet de Queneau

Une séance de mathématiques en 6ème autour du recueil de Queneau

 

 

Par fjarraud , le lundi 07 janvier 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces