L'Expresso du 12 mars 2019 

Le fait du jour

"Vous veillerez à apprécier le comportement de chacun des professeurs concernés". Dans une lettre adressée aux recteurs et aux Dasen le 8 mars, le ministère de l'éducation nationale hausse le ton et menace clairement les enseignants qui refuseraient de faire passer les évaluations nationales ou d'en donner les résultats. Parallèlement, des enseignants qui notent 20/20 des contrôles sont aussi menacés par des chefs d'établissement.  Alors que les syndicats appellent à des mobilisations tout au long du mois de mars pour obtenir une revalorisation et un report des réformes, le ministère semble décidé d'aller à l'affrontement.

 

(...)

12/03/2019 à 07:12  |  (18 commentaires)
Le fait du jour

"La reproduction sociale par l'école ne disparait pas, elle prend juste un nouveau visage". C'est cette transformation qu'étudie Hugues Draelants (professeur de sociologie à l'UCL de Louvain). Il en étudie les chemins et montre à quel point la construction des inégalités exige aujourd'hui une attitude active des privilégiés qui deviennent de véritables experts bien informés sur l'Ecole. Sur ce point, H Draelants remet en question les thèses de Bourdieu et Passeron sur "les héritiers", un concept auquel il substitue celui "d'initiés". Autre tabou qu'il lève celui des inégalités cognitives. Pour lui il y a bien des inégalités cognitives liées à une socialisation moins favorable aux savoirs de l'école. Son livre aboutit donc à une réhabilitation du mérite et du rôle de l'école. Pour H Draelants l'école et ses exigences sont le dernier rempart face au règne du marché. Il s'en explique dans cet entretien.

(...)

12/03/2019 à 07:12  |  (1 commentaire)
La classe

Le 24 mars les lycéens de Terrasson (24) sont invités à découvrir la relativité avec "Interstellar", un film de science fiction. Professeur de mathématiques au lycée de Terrasson, Stéphane Larrieu organise des soirées cinéma avec Cyrille Lémonie, professeur de physique-chimie. Pour lui, pour donner du sens à l'enseignement des sciences, il faut apprendre à développer l'imaginaire scientifique des élèves.

 

(...)

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

Alors que les lycéens se préparent pour faire du 15 mars une journée de mobilisation sur le changement climatique, le ministre annonce une "mobilisation générale" dans les lycées en fin d'après midi. Pourtant les nouveaux programmes du lycée font l'impasse sur cette question essentielle. Au final, s'agit-il simplement de maintenir les lycéens dans les établissements ?

 

(...)

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

"On n'imagine pas que les élèves qui participeront à la grève du 15 mars soient sanctionnés parce qu'ils auront manifesté dans le cadre d'une démarche que le ministre soutient à travers des débats organisés dans les lycées", nous a dite Rodrigo Arenas. Co-président de la FCPE, il demande au ministère de donner des instructions pour permettre la marche lycéenne pour le climat du 15 mars. La FCPE "accueille positivement " le soutien du ministère à la manifestation du 15 mars à laquelle l'association de parents d'élèves va participer. Elle invite le ministère "à faire ne sorte que la seule spécialité concernant l'écologie (Biologie écologie) ne soit pas réservée à l'enseignement agricole mais puisse être prise en lycée général.

 

 

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

Chaque année, le Baromètre Unsa permet une radiographie du ressenti des enseignants sur leur métier et les politiques menées par le gouvernement en place. L'importance du baromètre est liée au volume des réponses. Chaque année plus de 30 000 agents de l'éducation nationale, très majoritairement enseignants, participent au Baromètre. Le Baromètre touche un public beaucoup plus large que les militants Unsa et renvoie une idée fort juste des préoccupations de la profession. Une réalité qui remet d'ailleurs parfois en question les choix de ce syndicat. Il montre aussi les oppositions nettes entre enseignants et cadres du système éducatif. Vous avez jusqu'au 5 avril pour donner votre avis. Aux questions habituelle, l'Unsa ajoute cette année des question sur les élections européennes, l'égalité femme-homme, la démocratie participative, l'enseignement supérieur, la Fonction publique, l'écologie.

 

Participez au Baromètre

Baromètre 2018 : Blanquer n'obtient pas la confiance

Barometre 2017 : le quinquennat n'a pas convaincu les profs

Baromètre 2016 : Malaise enseignant

 

 

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

" Parce que ces nouvelles épreuves risquent aujourd’hui d’être publiées au journal officiel sans qu’aucune procédure de consultation des organisations représentatives n’ait été mise en place, l’APSES demande à être reçue au plus vite par le Ministère sur cette question", alerte l'Apses dans un communiqué publié le 11 mars. L'association des professeurs de SES s'inquiète de la future épreuve du baccalauréat concernant les élèves qui abandonneraient la spécialité SES en fin de première.

 

(...)

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

Photo L GilletSelon Presse Océan et France 3, près de 500 enseignants ont manifesté contre le projet de loi Blanquer le 11 mars. Presse Océan souligne la disparition des directeurs d'école dans le cadre des futurs EPSF. France 3 évoque les EPSF et la présence de parents dans la manifestation hostiles à l'instruction obligatoire à 3 ans et au transfert de budget vers le privé. Des "nuits des écoles" seront organisées le 14 mars dans le département.

 

Presse Océan

France 3

 

 

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
La classe

Frédéric Saussez et Claude Lessard donnent dans le quotidien québécois Le Devoir une belle analyse du dogme des données probantes en éducation. " Ce mouvement a trouvé un écho favorable dans différents champs de recherche structurés en référence à des champs de pratiques professionnelles : travail pénitentiaire, travail social, éducation, etc. Dans ces champs, ce mouvement renforce l’idéologie d’une gouvernance par les chiffres. En effet, la rhétorique de la preuve permet de justifier de nouvelles formes de contrôle de l’action publique. La notion de donnée probante matérialise alors l’espoir de soumettre à la rationalité instrumentale le noyau technique de ces métiers, et ainsi d’exercer une nouvelle forme de contrôle sur des activités traditionnellement rétives à celle-ci en raison de leur forte composante relationnelle et contextuelle. Elle concrétise aussi le projet de certains acteurs d’y prendre le pouvoir", expliquent les deux professeurs. " Ce mouvement véhicule une vision particulière du mode de régulation des métiers de l’éducation. Il repose sur l’idée que l’activité de l’artisan en éducation peut et doit être soumise à la rationalité instrumentale. En effet, cette activité serait dans une large mesure inféodée par d’autres formes de rationalités irréductibles à la rationalité technique... Les tenants de l’EBP sont donc animés par la croyance que, pour soigner l’éducation, les prescriptions organisant le travail enseignant doivent être musclées à l’aide de ces données. Celles-ci ne fournissent-elles pas, en effet, les moyens les plus rationnels pour atteindre les buts fixés aux enseignants ? Dit autrement, l’intelligence du métier réside dans les prescriptions organisant le travail et non dans l’engagement des personnes dans une activité propre dont elles essaient de garder le contrôle pour faire malgré tout ce qu’on leur demande de faire. Ainsi, la rhétorique des données probantes conduit à revisiter le taylorisme".

 

Dans Le Devoir

 

 

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
La classe

"Plus on lit, plus on lit vite, et plus on prend plaisir à lire." Le site "maitrise de la langue" de l'académie de Créteil fait le point sur "les quarts d'heure de la lecture" introduits dans certains collèges. " Il s’agit de dédier, chaque jour ou une fois par semaine, 10 à 20 minutes de lecture plaisir individuelle sur le temps de classe. Les établissements, les enseignants qui ont déjà tenté l’expérience semblent unanimes. Loin d’être du temps perdu, ces quelques minutes dédiées à la lecture plaisir présentent bien des avantages : élèves plus concentrés en cours, emprunts de livres en hausse sensible dans les CDI, climat scolaire souvent apaisé, maitrise de la langue en progression …"

 

Sur le site

 

 

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
L'élève

Au Centre Pompidou, « La Fabrique du vivant »  expose de manière prospective, les œuvres récentes d’une cinquantaine de créateurs, en même temps que les travaux de recherche de laboratoires scientifiques. La création contemporaine découvre de nouvelles formes d’interactions avec le domaine des sciences du vivant, des neurosciences et de la biologie synthétique. C’est désormais, la matière même qui est étudiée. Entre l’inerte et l’animé, apparaissent de nouveaux états intermédiaires d’artificialité, faisant évoluer la notion du vivant. Les bio-matériaux, fabriqués à partir d’organismes biologiques, engendrent de nouveaux objets durables et biodégradables. Les artistes interrogent les liens entre vivant et artifice ainsi que les processus de recréation artificielle du vivant. À l’heure des technologies numériques, ils puisent leur démarche dans l’univers de la biologie, développant de nouvelles écologies sociales et politiques à partir de la question du vivant. «  La Fabrique du vivant » ouvre de nouveaux questionnements, des interrogations à la fois scientifiques, artistiques et éthiques.

 

« La Fabrique du vivant » au Centre Pompidou

 

 

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Quand on va trop vite on oublie des choses. Ainsi le ministère de l'éducation nationale reconnait, dans une lettre adressée aux recteurs et aux IPR le 7 mars, "des discontinuités entre les programmes actuellement en vigueur, les nouveaux programmes de spécialité (de SVT et physique-chimie) et l'enseignement scientifique commun en première". Résultat le ministère demande aux enseignants de sortir des programmes officiels. "Afin de permettre aux élèves de 2de d'articuler au mieux les contenus nouveaux aux acquis antérieurs... il apparait opportun de traiter certaines parties du nouveau programme de seconde par anticipation", écrit la lettre du ministère. Quels sont donc ces fâcheux oublis ? Les enseignants sont invités à traiter de la sexualité humaine en SVT et des signaux et capteurs en physique chimie. Le ministère reconnait ainsi l'oubli de taille de l'éducation à la sexualité pour les élèves qui vivent la transition entre anciens et nouveaux programmes. Aux enseignants de réparer la légèreté avec laquelle les programmes du lycée sont conçus.

 

Les lycéens privés d'éducation à la sexualité

 

 

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Pour la semaine des maths, nous vous proposons de mettre en place une exposition sur les jeux mathématiques et d’inviter vos élèves du cycle 3 au lycée à la découvrir via un escape game intitulé « Viens jouer … aux mathématiques ! » Ces activités permettront de développer à la fois la culture mathématiques des joueurs et leurs compétences à chercher, calculer, représenter, raisonner, grâce à des questions ouvertes dans le domaine des nombres et de la géométrie." Le site académique bordelais propose une exposition clé en mains pour la semaine des maths à cheval sur école et collège. Les 11 tableaux de l'exposition sont proposés en téléchargement. Ils sont proposés par l'association Fermat science. Ils concernent les jeux de hasard ,les carrés magiques, Fermat, Turing et des manipulations. L'escape game complet est aussi proposé.

 

Sur le site académqiue

 

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Voilà une vraie mine d'idées et d'activités clés en main pour la Semaine des maths. La Semaine a lieu au Québec à l'automne et le site officiel québécois de l'Université de Laval regorge de ressources pour les élèves et les enseignants pour le premier et le second degré.  Dans le premier degré, le site porpose un très grand nombre d ejeux  et d'énigmes ainsi que de la "mathémagie". Pour le second degré on trouvera aussi des énigmes et des défis. Ainsi le défi de la montagne russe : les élèves doivent construire une montagne russe en papier en utilisant des formes géométriques. Une bille servira à tester la montagne. Ou encore le paradoxe de la barre de chocolat ...

 

Le site de la semaine des maths

 

 

12/03/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mardi 12 mars 2019.

Partenaires

Nos annonces