A Saint-Denis, les enseignants de La Courtille en retrait 

Lundi 11 mars, les enseignants du collège La Courtille de Saint-Denis (93) ont exercé leur droit de retrait. Ce mouvement fait suite à une vague d'agressions devant et autour du collège, dont celle d'une enseignante le 8 mars. Dans un communiqué, les enseignants se plaignent que leur droit de retrait ne soit pas accepté alors que "les violences se multiplient dans l'établissement et le quartier". Deux personnes sont mortes de façon violente devant l'établissement dont un ancien élève.  Des élèves sont frappés aux abords du collège  et dans l'établissement où des armes circuleraient.  "Nous n'acceptons pas cette décision que nous interprétons comme la démonstration d'un mépris et d'un désintérêt de l'institution face à notre situation", écrivent les enseignants. "Nous ne réclamons que le droit de faire notre métier dans des conditions décentes de sécurité".  Le rectorat a envoyé 3 agents des EMS le 11 mars.

 

Selon le JSD

 

 

Par fjarraud , le mercredi 13 mars 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces