Directeurs : L'appel des 121  

121 directeurs d'école du Val de Marne lancent un appel pour mettre fin aux établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF). " Nous ne sommes ni principaux adjoints, ni responsables de site, nous sommes professeurs des écoles chargés de direction et nous voulons le rester. Nous voulons que cessent les tentatives de regroupements d’établissements scolaires (avec ou sans consultation de la communauté éducative) et que soit maintenu un directeur, avec toutes ses prérogatives, dans chaque école", écrivent-ils.

 

Nous voulons que les décharges indispensables pour les directeurs du Val-de-Marne qui ont été  supprimées dans un ¼ des écoles du département depuis la rentrée scolaire 2018 par ceux-là mêmes qui nous invitent à leur apporter notre confiance, soient rétablies.. Nous savons aussi que les regroupements d’écoles n’ont jamais apporté de moyens supplémentaires. Au  contraire, ils permettent de globaliser les effectifs et de supprimer des postes et fermer des classes. Il s’agit le plus souvent de diminuer les moyens qui existent dans chacun des établissements (et qui sont déjà de plus en plus insuffisants) au nom de la mutualisation".

 

Cet appel écarte l'idée de soumettre la création d'un EPSF à l'accord des conseils d'école pour en dénoncer le projet. " La remise en cause de la fonction de directeur d’école pour lui substituer un principal adjoint est indissociable de l’offensive pour regrouper et fusionner les écoles à l’instar de la récente tentative de fusion des écoles maternelle et élémentaire Paul Vaillant Couturier de Villejuif pour constituer une école primaire de 21 classes avec 525 élèves. Tentative qui a été abandonnée face à la mobilisation massive des collègues décidant la grève dans toutes les écoles de Villejuif."

 

L'appel des 121

 

 

Par fjarraud , le jeudi 04 avril 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces