FSU : Le ministre n'entend pas 

Reçu par le ministre le 1er avril, le Sgen Cfdt concluait : " c’est avant tout un véritable dialogue social dont notre Ministère a besoin". Le 3 avril c'était au tour de la Fsu qui conclut : "le Ministre ne semble pas prêt à renoncer à ses orientations ni à entendre ce qui s'exprime sur le projet de loi comme sur les réformes des lycées ou les conditions de scolarisation de cette prochaine rentrée notamment compte tenu des suppressions de postes".

 

Selon la Fsu, " la FSU a alerté le Ministre sur nombre de sujets contre lesquels parents, enseignant-e-s et personnels de l'Éducation sont mobilisé-e-s : réformes du lycée, de la voie professionnelle, suppressions de postes, mouvement 1er degré, évaluations, réorganisation de certains services... Elle a dénoncé également les pressions grandissantes à l'égard des personnels mobilisés". Elle a aussi demandé le retrait du projet de loi Blanquer " si déstructurant pour le système éducatif".

 

La seule avancée concerne les aménagements déjà annoncés par JM BLanquer. " Le Ministre s'est dit disponible pour aménager des aspects de son projet de loi comme sur la place des directeurs d'école dans les EPSF". Mais là dessus, la FSU "craint que ces modifications ne répondent pas aux attentes".

 

Communiqué

Sgen Cfdt

 

 

Par fjarraud , le jeudi 04 avril 2019.

Commentaires

  • Viviane Micaud, le 04/04/2019 à 09:06
    Le nouveau lycée général n'apportera pas plus de choix, à cause des contraintes de construction des emplois du temps, les triplettes les moins demandées ne seront pas proposées.
    En conséquence, dans le cas improbable où la réforme aille jusqu'au bout,  les possibilités de choix ne seront pas très supérieurs à ce qui étaient auparavant et ressembleront étrangement aux séries. La différence sera : le manque de lisibilité du système, la destruction des études supérieures technologiques (à cause du refus de prendre en compte le rôle fonctionnel des maths). Je rappelle que c'est l'hypocrisie du système scolaire qui est la cause des comportements radicaux et des révoltes des banlieues.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces