Rodrigo Arenas : Notre République ? Elle s’apprend ! 

" L'Education est La solution. Tout s'apprend !" Après les propos de JM Blanquer le 5 avril, face aux violences et aux transgressions racistes, homophobes etc., dans cette tribune, Rodrigo Arenas, co-président de la Fcpe, appelle à inclure une formation au droit dans l'éducation.

 

Sale youpin ! Sale pute ! Sale nègre ! Sale bougnoule ! La France souffre de xénophobie, de racisme, de machisme , d'homophobie... Autrement dit , la République ne sait plus ni affirmer, ni transmettre, ni faire respecter ses valeurs et ses lois.

 

Aujourd'hui, il serait vain d'opposer les souffrances des uns aux agressions des autres car le constat est le même pour toutes et tous. Il n'y a pas de hiérarchie à créer entre la femme battue par un homme qui se croit son maître, un transsexuel harcelé sur son lieu de travail ou un juif agressé dans la rue parce qu'il porte une kippa. La transgression est la même : il ne s’agit ni plus ni moins de non respect de la loi et, par là même, des valeurs de notre république.

 

Force est de constater que la volonté affichée par certains médias et politiciens de traiter séparément ces violations de la loi, de les "sectoriser", ne produit d'autre résultat que l'exacerbation des haines entre supposés groupes communautaires.

 

On ne fait alors que renforcer le clientélisme (auprès des associations, des politiciens...) tout en émiettant un peu plus ce pacte républicain censé permettre à une France hétéroclite de bien vivre ensemble. Nos enfants sont la pierre angulaire de tout changement de société. C'est par eux et avec eux que la France peut se réconcilier. Nous devons, nous, adultes, soutenir ce changement que nous n’avons su faire que partiellement.

 

L'Education est La solution. Tout s'apprend ! Et croire qu'il suffirait de regarder un drapeau tricolore ou de chanter la Marseillaise dans une salle de classe pour que tout s'arrange est au mieux naïf, au pire cynique. Au-delà de l’éducation parentale, où mieux qu'à l'école peut-on apprendre que d'inscrire une croix gammée sur une porte est interdit et puni par la loi, que de battre sa femme est passible d'emprisonnement, et qu'on a même le droit d'être soi quelque soit son apparence, sa religion ou sa sexualité...

 

Il n'est pas ici question de morale, ni de laisser à quelques enseignants bienveillants la charge d'inculquer les valeurs de la République au hasard de quelques heures d'instruction civique au cours de la scolarité de nos enfants. Mais au contraire de prévoir dans leurs apprentissages fondamentaux, la transmission des lois de la République en leur permettant de les comprendre et de les assimiler. C'est justement à cela que l'école sert avant tout. Car sans connaitre les règles, l'émancipation n'est qu'un vain mot.

 

Rodrigo Arenas - Coprésident FCPE

Thierry Jugand-Monot administrateur national

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 08 avril 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces