L'Expresso du 16 avril 2019 

Le fait du jour

Selon un projet de circulaire de rentrée, que le Café pédagogique s'est procurée, les enseignants du premier degré ne vont manquer ni de nouveaux "guides orange" ni de "formations" à la clé. La circulaire entame la normalisation de l'école maternelle, avec notamment un enseignement explicite et quotidien du vocabulaire accompagné d'un guide ministériel. Enseignants et Atsems devront suivre des formations locales communes, rapprochant ainsi les deux catégories de personnels. Pour l'école élémentaire, la circulaire ne s'intéresse qu'aux lire - écrire -compter. Le reste n'apparait pas. La circulaire fixe à l'avance les formations que devront suivre les enseignants en lien avec de nouveaux guides ministériels sur l'enseignement de la grammaire , des maths et du lire écrire. Si cela ne suffit pas, ces guides "feront l'objet d'explicitations en direction des enseignants".  La circulaire se conclut par l'annonce de visites d'inspecteurs pour "observer" et "prendre la mesure des évolutions". Qu'on se le dise...

 

(...)

16/04/2019 à 15:39  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

" Depuis ces 10 dernières années, les inégalités territoriales se sont considérablement amplifiées et la situation est devenue critique pour ces millions de Français discriminés. Éducation, santé, emploi, logement, … il n’est plus tolérable que les inégalités de traitement demeurent entre les Français". Maire d'une commune les plus pauvres de France, où les enseignants luttent en ce moment pour le maintien de leurs moyens, Gilles Poux, maire de La Courneuve (93), publie un Atlas des inégalités qui montre la réalité de la commune et de l'Ecole vue du terrain. Un document qui alimente notamment le débat sur l'éducation prioritaire au moment où le ministère doit prendre des décisions.

 

(...)

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Publiée le 11 avril, la nouvelle note de France Stratégie, un service du premier ministre, sur l'éducation prioritaire dans le premier degré sort au moment où le ministère doit faire connaitre ses choix pour l'éducation prioritaire. Ancien responsable de l'éducation prioritaire à la Dgesco, Marc Bablet analyse cette note. Il en extrait des éléments positifs : la note "reconnaît le travail fait en 2015 et plaide pour une carte encore améliorée". Mais il souligne aussi des inquiétudes. "En plaidant pour l’allocation progressive des moyens on risque de basculer vers un système où les priorités n’apparaissent plus assez nettement pour donner lieu à un pilotage fort. Or l’histoire montre qu’il n’est d’éducation vraiment prioritaire que  significativement pilotée aux différents niveaux", écrit-il. " Il ne faudrait pas par ailleurs que la centration du regard sur les écoles empêche de prendre en compte la dimension du réseau avec la continuité pédagogique sur l’ensemble de l’école obligatoire. Cette dimension du travail en réseau est particulièrement indispensable dans l’éducation prioritaire où les élèves ont besoin d’un suivi dans la durée".

 

(...)

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
La classe

Il existe des olympiades nationales de chimie, de maths, de géosciences mais pas encore en biologie. En lançant les ONB (olympiades nationales de biologie), Gaëtan Jougla, enseignant de SVT au lycée Saint Joseph de Toulouse et Jacques Chanteloup, enseignant en biologie animale et végétale à l’université Paul Sabatier de Toulouse, veulent combler ce retard hexagonal. Pour les modalités, c’est la démarche de projet en équipe avec expérimentations qui est retenue. Des partenariats avec de grands organismes de recherche sont espérés. L’idée des ONB est bien de donner «  la possibilité aux élèves de créer leur propre projet », un manque crée par « la disparition des TPE qui répondaient en partie à ces attentes ».

 

(...)

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le système

Suppression de l'article 6 quater (EPSF) mais aussi donner un pouvoir d'évaluation des enseignants au directeur d'école, voilà quelques uns des projets d'amendements qui seront proposés au Sénat lors de l'examen de la loi Blanquer le 13 mai et que le Café pédagogique s'est procuré. Présentés par le sénateur LR Jacques Grosperrin, ces amendements ont toutes les chances de passer dans une chambre haute où la droite l'emporte. Cela pose la question du devenir du texte par la suite.

 

Lisez l'article...

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le système

"Annoncé à plusieurs reprises, reporté, et même retiré in extremis de l'ordre du jour du Conseil des Ministres, le "plan Blanquer" pour lutter contre les violences scolaires n'existe toujours pas", note le président du conseil départemental de Seine Saint-Denis, Stéphane Troussel. "Pourtant, face aux violences scolaires, il faut agir globalement et avec tou.tes les acteur.rices concerné.es : équipes éducatives des établissements scolaires, collectivités territoriales, associations, parents..." Pour lui, " les réponses qui consisteraient à supprimer des allocations familiales des parents des élèves violent.es n'auront aucune utilité à part contenter les vieilles obsessions de la droite", les auteurs de violence étant déjà souvent déscolarisés. " Il est urgent que les punitions et sanctions retrouvent leur utilité et soient dotées d'une réelle dimension éducative", estime S Troussel qui rappelle l'effort du département en ce sens. "le Département a initié, depuis quelques années, la mise en place du dispositif ACTE, pour Aide aux Collégien.nes Temporairement Exclu.es, dans 92 collèges, en lien avec l'Education Nationale, les communes et des associations. En 2018, 1931 élèves ont été accompagné.es par ce dispositif qui évite que les élèves exclu.es une première fois ne se retrouvent à la rue".

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le système

Dans Pour, la revue de la Fsu, Marylise Lebranchu, ancienne ministre de la réforme de l'Etat, revient sur la loi de transformation de la Fonction publique. "Les organisations syndicales ont repoussé à l’unanimité un texte qui parle d’améliorer le « dialogue social ». En fait il s’agit d’affaiblir le rôle des syndicats sous couvert de simplification. Recrutement assumé de contractuels pour des postes de direction, contrats de missions qui curieusement peuvent durer le temps d’un mandat d’élu, rupture conventionnelle… le fondement de la fonction publique est touché par une atteinte au contrôle de l’égalité devant l’embauche et au principe du concours garant de l’anonymat des candidats donc de cette égalité d’accès", estime l'ancienne ministre. "La motivation réelle est le retour des arrangements... Il n’y a aucune raison objective de légiférer encore et sans évaluation de la dernière loi, sans un vrai travail sur les missions sauf à permettre de supprimer des postes plus facilement. Les libéraux ont toujours le même objectif : confier les services à des prestataires pour offrir des marchés à des groupes qui n’attendent que cela même si ce n’est jamais moins cher sur la durée".

 

Dans Pour d'avril 2019

Sur le projet de loi Fonction publique

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le système

On se souvient de la descente, mi mars, de plusieurs inspecteurs généraux à Nîmes suite à l'annulation d'un bac blanc au lycée P Lamour en opposition à la réforme du lycée. Des enseignants du lycée avaient déjà été entendus par les inspecteurs généraux. Selon un communiqué de l'intersyndicale (Cgt, FO, Fsu, Snalc , Stylos rouges, Collectif AVS), une seconde convocation individuelle a été envoyée à 5 enseignants du lycée le 17 avril. L'intersyndicale dénonce "la poursuite d'une politique d'intimidation" alors que d'autres établissements de Nîmes ont aussi annulé leur bac blanc.

 

Descente d'inspecteurs généraux à Nîmes

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le système

Selon l'Unsa, " le ministre a enfin décidé de discuter réellement avec les organisations syndicales afin d’inscrire noir sur blanc des éléments modifiant le projet de loi". L'Unsa éducation, a porté "trois exigences sur les établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF). Il s'agit d'abord de leur création : "Qu’ils ne soient  créés qu’avec les avis favorables des conseils d’école et des conseils d’administration". Ensuite des directeurs : "Que le maintien des directeurs de chaque école intégrant le dispositif soit réellement inscrit dans le texte de loi alors qu’actuellement la formulation entraine leur disparition de fait. Qu’à la place du chef d’établissement adjoint issu du premier degré prévu par le projet de loi ce soit bien un enseignant du premier degré qui soit adjoint au chef d’établissement pour coordonner l’ensemble des classes du premier degré en s’inspirant des directeurs adjoints chargés de Segpa". Selon l'Unsa, "le ministère a semblé favorable à ces évolutions et doit revenir prochainement vers nous avec des propositions de formulations précises".

 

Sur le site Unsa

Loi Blanquer : Panique à bord

Blanquer au Sénat "dans un esprit d'ouverture"

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le système

Après les pique-niques du 14 avril, de nouvelles occupations d'écoles ont eu lieu à Paris le 15, notamment dans l'est parisien. De réunions publiques et des rassemblements sont prévus dans les 13ème, 19ème et 20ème arrondissement. Dans le Val de Marne, une chaine humaine autour des établissements scolaires est prévue à Gentilly (94) le 17. La nuit du 16 sera une nuit des écoles au lycée Gutenberg de Créteil, dans des écoles de Gentilly et Kremlin Bicêtre. Une grève et une manifestation sont prévues le 18 avril.

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le système

Dominique Lecomte, agrégé de maths, écrit à C Villani à propos de la réforme du lycée. " Le choix contraint d'un enseignement de mathématiques de bon niveau ( niveau S amélioré), risque de conduire à bien des échecs, alors que les mathématiques des filières étaient mieux adaptées à l'orientation des élèves. Et dans le cas où la spécialité mathématiques n'est pas choisie, les élèves ont  compris tout seuls que l'enseignement scientifique proposé sera insuffisant pour un choix ambitieux d'orientation", écrit-il. " Il est temps d'entendre que cette réforme du lycée est inquiétante, sur le fond comme sur la forme. Un temps précieux va être gâché à régler des problèmes trop complexes d'organisation et à s'adapter à une réforme injuste qui n'est ni acceptée ni  comprise... Une réforme réussie de l’École est soumise à quelques principes élémentaires. Elle doit être massivement partagée, comprise et acceptée  par les élèves, les parents et les enseignants. Celle de Mr Blanquer ne l'est pas. Elle doit être compréhensible, dans ses buts et son organisation. Celle de Mr Blanquer ne l'est pas. Elle doit concerner tous les élèves, les bons et les moins bons, y compris ceux du technique et du professionnel et elle doit améliorer leur formation. Celle de Mr Blanquer favorise les meilleurs".

 

Sur son blog

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (1 commentaire)
Le système

La présence d'un discours d'E Macron dans un manuel Nathan de la spécialité Humanités littérature et philosophie de 1ère a fait beaucoup de bruit. Interrogées, les éditions Nathan précise "que le lien vers cet ouvrage pointait vers une version de travail intermédiaire restée sur notre serveur". La version définitive du manuel ne comporte plus le texte d'E Macron dans le chapitre sur l'autorité. Un autre président a pris sa place...

 

Le manuel

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
La classe

La cathédrale est toujours debout. Elle va être au coeur de nos émotions et de nos préoccupations pendant des mois. Voici quelques pistes pour travailler en classe sur ce monument. Un ambitieux projet pluridisciplinaire Traam donne des pistes pour une découverte de la cathédrale dans plusieurs disciplines. On appréciera par exemple la visite virtuelle de la cathédrale. Ou une découverte de la cathédrale avant les très importants travaux de Viollet le Duc. Le site de la cathédrale donne une idée des vitraux qui risquent d'être perdus dans l'incendie. La cathédrale est aussi un monument littéraire comme le rappellent l'oeuvre de Hugo ou celle de T Gautier.

 

La cathédrale et la France : Joffrin Libération

Présentation générale

Le projet Traam

Visite virtuelle

Les vitraux

Hugo

T Gautier

La cathédrale dans l'histoire : les 2 corps

Notre -Dame avant Viollet le Duc

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
La classe

Le Céreq consacre un nouveau numéro de sa revue Bref au tutorat en bac professionnel. " Le tutorat en baccalauréat professionnel préparé sous statut scolaire consiste à accueillir et à encadrer un jeune dans une entreprise ou un autre type d’organisation pour une période de formation en milieu professionnel (PFMP)", rappelle ce numéro. Selon une étude de Jean-Paul Cadet, Valérie Gosseaume et Samira Mahlaoui, ce tutorat rencontre bien des difficultés. " Les tuteurs et les enseignants ont en principe à s’accorder en amont, lors de l’élaboration des conventions de PFMP, sur les tâches à confier aux jeunes pour leur permettre d’acquérir et de valider des compétences liées au référentiel de diplôme. Mais souvent cette codétermination des tâches est encore à préciser et à finaliser en cours de PFMP, faute de temps mais aussi en raison de la difficulté de la prévoir en totalité en amont. De plus, confrontés à une pénurie d’offres de PFMP, les enseignants peuvent avoir tendance à être d’abord moins exigeants envers les professionnels qu’ils sollicitent lors de la recherche des structures d’accueil, afin de garantir à leurs élèves un accès à des PFMP", écrivent-ils. Le problème du temps revient d'ailleurs constamment aussi bien coté enseignants que entreprises. Pour le Céreq, "les acteurs doivent pouvoir bénéficier des marges de manoeuvre nécessaires pour agir, le facteur temps étant un élément primordial. Le constat d’une forte inégalité de qualité interroge aussi la capacité à mieux penser et réguler en amont le tutorat".

 

Site Céreq

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
L'élève

Organisé epar le Medef Ile de France, la Fête de l'alternance, mercredi 17 avril , permettra de découvrir les métiers, les formations et l’emploi en alternance, de manière concrète et participative (réalités virtuelles, démonstrations, pratiques des métiers, échanges avec des apprentis…) sur plus de 5 000 m2 de stands.

 

La Fête de l'alternance

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" Consciente des difficultés actuelles de l’enseignement des mathématiques, l’APMEP ne s’étonne pas des résultats publiés. Mais ce constat ne devrait pas conduire à un retour vers des pratiques obsolètes et de surface telles que la pratique du redoublement, l’exercice rituel de calculs posés, le bachotage, pour réussir des exercices qui, à eux seuls ne sont pas caractéristiques de l’activité mathématique et ne constituent que très partiellement des indicateurs de réussite", écrit la commission premier degré de l'Apmep suite à la publication de la note Depp sur les résultats en calcul des élèves de CM2. " On ne saurait identifier le niveau mathématique des élèves en n’évaluant que la seule partie de la compétence « Calculer » qui pourrait être remplacée par des machines. C’est la prise en compte conjointe des six compétences majeures qui permettrait de juger du niveau des élèves en mathématiques", estime l'Apmep. " Les programmes de mathématiques actuels sont cohérents. Inscrits dans les cycles et accompagnés de documents en ligne, ils constituent une base saine pour un enseignement des mathématiques consistant et sont adaptés à la société actuelle. Ils tiennent compte du fruit de la recherche en didactique des mathématiques et en sciences cognitives. Leur déploiement demande du temps et impose une importante formation continue des enseignants en poste et une formation initiale de qualité. Faire durer les programmes et former les enseignants, conditions nécessaires pour une amélioration de l’enseignement des mathématiques en France, seraient un bon « calcul »."

 

Communiqué Apmep

Evolution à la baisse

Rémi Brissiaud

En réponse à JP Fischer

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Proposé sur le site "Physique chimie", le grand jeu des sciences est une sorte de jeu de l'oie scientifique. L eplateau et les fiches sont proposées en téléchargement.

 

L ejeu

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Des manuels interactifs, des banques de ressources, des exemples de projets : Isabelle Tarride propose de nombreuses ressources, niveau lycée, pour l'enseignement des sciences physiques.

 

Sur son site

 

 

16/04/2019 à 07:22  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mardi 16 avril 2019.

Partenaires

Nos annonces