Fonction publique : Retour aux arrangements selon M Lebranchu 

Dans Pour, la revue de la Fsu, Marylise Lebranchu, ancienne ministre de la réforme de l'Etat, revient sur la loi de transformation de la Fonction publique. "Les organisations syndicales ont repoussé à l’unanimité un texte qui parle d’améliorer le « dialogue social ». En fait il s’agit d’affaiblir le rôle des syndicats sous couvert de simplification. Recrutement assumé de contractuels pour des postes de direction, contrats de missions qui curieusement peuvent durer le temps d’un mandat d’élu, rupture conventionnelle… le fondement de la fonction publique est touché par une atteinte au contrôle de l’égalité devant l’embauche et au principe du concours garant de l’anonymat des candidats donc de cette égalité d’accès", estime l'ancienne ministre. "La motivation réelle est le retour des arrangements... Il n’y a aucune raison objective de légiférer encore et sans évaluation de la dernière loi, sans un vrai travail sur les missions sauf à permettre de supprimer des postes plus facilement. Les libéraux ont toujours le même objectif : confier les services à des prestataires pour offrir des marchés à des groupes qui n’attendent que cela même si ce n’est jamais moins cher sur la durée".

 

Dans Pour d'avril 2019

Sur le projet de loi Fonction publique

 

 

Par fjarraud , le mardi 16 avril 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces