L'Expresso du 13 mai 2019 

Le fait du jour

Manipulations, dissimulations et falsifications scientifiques. Roland Goigoux démonte la publication des résultats des évaluations de CP et CE1 en les attaquant dans leur conception même. Un travail explicatif qui laisse derrière lui les ruines d'une démarche politique et de communication du ministère. Alors que la loi Blanquer prévoit une réforme de l'évaluation de l'Education nationale en la mettant aux ordres du ministre, l'intérêt général impose de cesser de confondre communication et évaluation.

.

 

 

« Les premiers résultats sont là »

 

 Le 7 mai 2019, en conclusion du Grand débat, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a écrit à tous les professeurs des écoles pour saluer le travail accompli sous sa houlette : « les premiers résultats sont là ». Pour étayer son affirmation, il s’appuie sur les résultats des évaluations CP et CE1 publiés quelques jours plus tôt  (1) par la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, MEN). Dans le domaine de la ...

(...)
13/05/2019 à 18:57  |  (10 commentaires)
Le fait du jour

La majorité cède à la pression des enseignants et des maires. Les sénateurs LREM proposent de rétablir les EPSF, supprimés par la commission de l'éducation du Sénat, mais en demandant pour leur ouverture l'accord des maires et des conseils d'école et CA de collège. Ils ont aussi déposé un amendement revenant sur le pouvoir hiérarchique accordé aux directeurs d'école par la commission. Le gouvernement souhaite revenir sur la compensation versée aux communes pour les maternelles privées. Il propose une nouvelle rédaction de l'article 17 sur la réforme territoriale permettant de ne pas recourir aux ordonnances. Par contre, le gouvernement ne revient pas sur l'article 1 , maintenu par la commission et les sénateurs LREM en renforcent le poids juridique. Le Sénat se prononcera sur ces amendements à partir du 14 mai.

 

(...)

13/05/2019 à 07:15  |  (1 commentaire)
La classe

« Les Lettres classiques seraient-elles plus modernes que les Lettres modernes ? » : question posée par Claire Berest, professeure au lycée de l’Iroise à Brest. Voilà ce que donnent à penser les nouveaux programmes de Langues et Cultures de l’Antiquité au lycée. Tant les programmes de français s’avèrent passéistes et normatifs, tant ceux de L.C.A. offrent de beaux enjeux pour revitaliser un enseignement qui souffre encore de préjugés. Qu’est-ce que « faire du latin ou du grec » aujourd’hui ? Et si traduire était « un moyen d’entrer en relation avec une langue, donc une littérature, une culture, une histoire, un rapport au monde » ? Et s’il s’agissait de relier les œuvres antiques et modernes pour se demander ce que cette confrontation nous dit tout à la fois des anciens et de nous-mêmes ? Et si le portfolio trouvait à s’épanouir en L.C.A. pour favoriser autonomie, réflexion et créativité ? Eclairages de Claire Berest sur les nouveautés, les interrogations et les horizons…

 

(...)

13/05/2019 à 07:15  |  (0 commentaire)
La classe

Le numérique favorise-t-il l’autonomie des élèves ? L’exemple en est donné par Marine Bantignies à travers une séance de travail menée en 6ème au collège Robert Doisneau à Clichy-sous-Bois. En l’occurrence, une image enrichie avec l’outil Genially permet aux élèves de parcourir différents ateliers de questionnement et d’exploration, en binômes et à leur rythme. Le travail mené porte sur des contes et scènes de films d’Hayao Miyazaki : il s’agit de comprendre le rôle que joue la forêt dans l'imaginaire collectif et à travers les cultures, en particulier ici dans la narration et le développement des personnages. Retour sur la séance avec Marine Bantignies : éclairages sur un dispositif qui parait stimulant, formateur, et fort transférable …

 

(...)

13/05/2019 à 07:15  |  (0 commentaire)
Le système

De nouveaux caps sont franchis dans l'intimidation et la répression des enseignants et même des parents. Ce week end, plusieurs enseignants ont été arrêtés en marge des manifestations et des parents intimidés par l'académie de Lyon.

 

(...)

13/05/2019 à 07:15  |  (0 commentaire)
Le système

" Ce qui est original dans ce texte est clairement porteur de visées idéologiques bien posées par ce gouvernement « suivi et accompagnement personnalisé » (plutôt que processus de socialisation dans le groupe classe) , « développement des crèches » (plutôt que l’école à deux ans qui, elle, est gratuite pour les parents) , santé hygiène avec « les petits déjeuners » (parce que chacun sait qu’il n’y a que chez les pauvres que l’on mange mal le matin), l’émancipation par la « mobilité » (quitter le quartier au lieu de donner ce qu’il faut dans le quartier comme dans les quartiers les plus riches), le développement de « fablabs » car l’on sait que la société numérique résout les problèmes sociaux…", écrit Marc Bablet qui y voit l'oeuvre d'une  idéologie de droite.

 

(...)

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)
Le système

L'enseignement catholique veut bien d'une ouverture sociale mais ne veut pas qu'on la lui impose. Selon "En correspondance", la lettre interne du Secrétariat général de l'enseignement catholique, " Les lycées catholiques proposant des formations supérieures entendent notamment conserver la liberté d’organiser des entretiens de pré-inscription, en toute légitimité, puisqu’ils relèvent de la catégorie des formations dites sélectives. De même, tout en souhaitant accueillir davantage d’élèves boursiers, en cohérence avec son projet d’ouverture à tous, l’enseignement catholique ne peut pas se voir imposer des quotas exogènes qui conduiraient, par exemple, à des inscriptions d’office. Ce refus de toute inscription automatique vaut aussi pour la priorité d’accès en BTS donnée aux élèves de terminale bac pro qui se généralise à la prochaine rentrée".

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)
Le système

"Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé un projet de décret modifiant la formation commune qui sera dispensée à partir de la rentrée de 2020 à tous les élèves de Wallonie et de Bruxelles de la 1re maternelle jusqu'à la troisième année du secondaire", écrit Le Vif. Le nouveau tronc commun est étendu jusqu'à "la 3eme secondaire" (élèves de 14-15 ans). " Le futur tronc commun s'articulera autour de sept domaines d'apprentissage: le français, les arts et la culture; les langues modernes; les mathématiques, les sciences et la technique; les sciences humaines, la philosophie et la religion; l'éducation physique; la créativité et l'engagement; et enfin la capacité d'"apprendre à apprendre... Pour lutter contre l'échec et le redoublement, chaque élève pourra bénéficier de deux heures hebdomadaires d'"accompagnement personnalisé" pour faire face à d'éventuelles difficultés". Mis ene ouevre à partir de 2020.

 

Sur Le Vif

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)

Loi Blanquer

Loi Blanquer: Les sénateurs pas mécontents de faire la leçon au ministre

Un projet de loi sans vision et sans grand enjeu, trop précipité et souffrant cruellement d'un manque de concertation : les sénateurs, que le pouvoir macronien avait snobés durant les deux premières années du quinquennat, ne se sont pas gênés pour faire la leçon au ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer. Présentant le 2 mai dernier à la presse le texte du projet de loi Pour une école de la confiance adopté par la commission de l'éducation, de la culture et de la communication, Max Brisson, le rapporteur Les Républicains, sénateur des Pyrénées-Atlantiques, a porté un jugement plutôt sévère, soulignant à plusieurs reprises combien le texte aurait été meilleur s'il avait été précédé d'une concertation avec les élus des...

 

Lisez l'article...

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Bien-être : L’université des artistes, un autre moyen de parler de laïcité ?

Le bonheur peut-il être est un moyen de penser l’inclusion scolaire, c’est à-dire le respect des diversités dans toutes ses dimensions : culturelles, sociales, linguistiques, intellectuelles, physiques, dans une école en phase avec la société ? L’originalité de l’université des artistes, consiste théoriquement à penser le bonheur par la Relation et méthodologiquement à penser de manière réflexive les ingénieries du bonheur dans le cadre d’une société apprenante, qui peut agir sur elle-même par la collaboration active de ses membres. Tel est le sens de l’utilisation de la musique pour travailler la laïcité et de participer à construire un autre monde...

 

Lisez l'article...

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)
La classe

La revue de l'OCCE consacre un gros dossier à la justice scolaire. "Comment faire vivre pour enseigner la justice scolaire, composante essentielle d'un bon climat au sein des établissements ? Pour être efficace, la mise en oeuvre d'outils issus des pédagogies coopératives ou de la pédagogie institutionnelle, nécessite l'adhésion de tous". Eirick Prairat ouvre ce dossier avec un article sur "les trois vertus du professeur. Bruno Robbes fait le lien entre justice scolaire et autorité éducative. Eric Debarbieux illustre le dossier des données sur les punitions en milieu scolaire. Agnès Grimault Leprince plaide pour la coopération contre les désordres. Sylvain Connac rappelle les "ceintures de la coopération" Un grand nuémro !

 

Animation & éducation n°270

 

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)
La classe

L’Aprased 40 organise ses 41èmes journées de réflexions et d’échanges les 19, 20 et 21 juin 2019 à Mont de Marsan (40) avec comme thème central "l’enfant en « troubliculté » à l’école". On notera les interventions d'Elodie Collinet (europsychologue), Florence Mauroux (sur Didalex un outil de mesure en orthographe lexicale), Patrick Picard, Marie José Doumenjou (sur la psychothérapie) etc.

 

Programme et inscription

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)
L'élève

Quand aurai-je une réponse sur Parcoursup ? Si je reçois 2 réponses positives, comment faire pour y répondre ? Comment savoir si j'ai droit aux bourses ? Et pour avoir un logement étudiant, je m'adresse à qui ? Si je veux faire une année de césure pour partir à l'étranger, quelles sont les démarches à faire en amont ? L'Onisep de Nouvelle Aquitaine organise le 16 mai à 18h30 un tchat avec des experts du Crous, de la Caf, du Crij, du Saio et des CIO. Vous pouvez poser dès maintenant vos questions.

 

Le tchat

 

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment réconcilier les élèves avec l’écriture ? Professeure en didactique du français à l'ESPE de Toulouse, Claudine Garcia Debanc propose en ligne un document de formation sur la question. Le travail s’appuie sur l’analyse de textes d’étudiant.es en BTS : un journal d’observation et d’écriture tenu dans un lieu public à la manière d’Annie Ernaux, un mail de type argumentatif sur une question culturelle, des copies d’examen. Claudine Garcia Debanc éclaire en particulier les enjeux de l’évaluation, la typologie des annotations, les postures du correcteur de copies. Des constats sur les compétences rédactionnelles soulignent par exemple la difficulté à prendre en compte le lecteur. Claudine Garcia Debanc formule aussi des propositions pour développer les compétences en matière d’orthographe, de syntaxe, d’argumentation. Elle invite à « réassurer par rapport à l’écriture » : en variant les situations, en favorisant la défense orale de points de vue, en développant des « écrits de travail non linéaires », en mettant en place un carnet personnel de culture.

 

En ligne

Dans Le Café pédagogique

 

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Au collège de Saint André de Corcy, dans l’Ain, Caroline Bruggeman propose un rituel quotidien pour travailler l’orthographe. A chaque début de cours, elle dicte une courte phrase portant sur un point d’orthographe grammatical précis.  Puis elle interroge à l’oral les élèves sur leur façon de rédiger les mots porteurs de difficultés pour amener à justifier les choix et construire un raisonnement. Enfin, elle projette la phrase complète au tableau pour une autocorrection finale des élèves et les erreurs inexpliquées sont alors reprises.

 

Explications

En vidéo

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Le projet « La racine des mots est-elle carrée ? » invite à dépasser les cloisonnements disciplinaires en récompensant un ouvrage littéraire qui aborde les mathématiques. Les lycéen.nes et les étudiant.es qui participent à l’opération élisent leur livre préféré à partir d'une sélection de 4 œuvres. Celles-ci ont pour particularité de traiter de problèmes mathématiques ou scientifiques sous l’angle de la fiction. Un mur padlet leur a permis de partager  leurs impressions de lecture. Le prix 2019 a été remis à « Madame Einstein », un roman de Marie Benedict.

 

Le site de l’opération

Dans Le Café pédagogique

 

13/05/2019 à 07:14  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 13 mai 2019.

Partenaires

Nos annonces