Les enseignants évaluent les élèves aussi bien que les examens 

Selon une étude du Journal of Child Psychology and Psychiatry (2019) réalisée par Kaili Rimfeld, Margherita Malanchini, Laurie J. Hannigan, Philip S. Dale, Rebecca Allen , Sara A. Hart et Robert Plomin, les évaluations des enseignants prédisent les résultats aux examens. L'étude se base sur un suivi de 5000 jumeaux de 7 à 18 ans réalisé au Royaume Uni. Les chercheurs ont utilisé les évaluations portées par les enseignants et les résultats aux tests et examens nationaux. Selon l'étude les évaluations des enseignants sont aussi fiables que les examens nationaux à chaque étape du cursus éducatif. Les évaluations des enseignants prédisent les résultats à l'examen final et la poursuite d'étude dans le supérieur. L'étude suggère donc de remplacer des évaluations nationales par l'évaluation par l'enseignant.

 

L'étude

 

 

Par fjarraud , le mercredi 15 mai 2019.

Commentaires

  • DrHouse2, le 15/05/2019 à 12:30
    C'est étonnant que ces chercheurs posent la question à l'envers ! Il est bien évident que les évaluations des enseignants, qui connaissent en principe bien leurs élèves, sont bien plus fiables qu'un simple examen ponctuel.
     
    Ce qui serait intéressant c'est plutôt de connaître le degré de crédibilité qu'on peut donner à des examens, comparés aux évaluations des enseignants.
    D'autant que les deux pratiques n'ont pas du tout les mêmes objectifs : les évaluations des enseignants ont pour but de permettre à ces derniers de connaître le degré de maîtrise de chaque compétence pour chaque élève (et c'est pourquoi dans ce cadre les tests écrits et notés sont absurdes), alors qu'un examen n'a pour objectif que de classer et sélectionner des candidats.
    • amorin, le 15/05/2019 à 13:53
      Un examen a pour objectif de valider un niveau acquis en fin de cycle et de la façon la plus impartiale possible.
      Il peut permettre de classer et de sélectionner mais l'évaluation par les enseignants aussi.
      • DrHouse2, le 15/05/2019 à 14:51
        Non, on n'a pas besoin d'un examen pour "valider" un acquis : en tant que prof je connais parfaitement bien mes élèves, je sais que par exemple A maîtrise les divisions alors que B pas encore.
        Et je le sais parce que je travaille tous les jours avec eux, pas besoin de test ni d'examen pour ça !
         
        Et non mon évaluation d'enseignant ne permet pas de classer les élèves, car il n'y a aucune note. La seule chose qui m'intéresse c'est ce que chacun sait faire ou pas, pas de noter ni de les classer.
        Je n'ai besoin d'aucune note pour savoir que A maîtrise les divisions (donc il peut faire des choses plus difficiles) et que B pas encore (donc il doit consolider certaines notions).

        • amorin, le 15/05/2019 à 15:37
          Mes références - le baccalauréat dont le ministère voudrait supprimer les épreuves nationales anonymes - est manifestement assez éloignées des vôtres. Ceci pouvant expliquer un point de vue différent quant à l'utilité d'évaluations nationales.
          Mais je maintiens qu'une évaluation nationale anonyme est un bien pour des élèves sub-adultes et que toute évaluation permet de facto de classer les élèves (nombre d'erreurs ; date à laquelle l'élève arrive à la maitrise d'un point ...).
          • DrHouse2, le 15/05/2019 à 16:52
            Effectivement nous n'avons pas les mêmes références, je parle en particulier du primaire, où on n'a aucun besoin de classer ni de noter les élèves (cela dit au collège non plus).
            Le bac n'est pas une évaluation, c'est un examen, qu'on peut avoir en étant un élève médiocre, ou bien rater en étant un bon élève, ce qui montre bien que ça n'a pas forcément de rapport avec le niveau réel des candidats (comme pour tout examen ou concours).
             
            L'évaluation est un outil qui doit permettre à l'enseignant de connaître le degré de maîtrise de chaque compétence pour chacun de ses élèves.
            Si cet outil n'atteint pas cet objectif, alors ce n'est pas une évaluation. Par exemple un contrôle écrit façon collège ou lycée donne plutôt des résultats aléatoires, et ne reflète pas vraiment le niveau réel d'un élève.
            C'est pourquoi beaucoup d'enseignants du primaire n'en font pas, et utilisent plutôt l'évaluation continue, qui passe principalement par la connaissance fine de chaque élève, et qui est bien plus fiable et plus utile.

            Pour plus d'infos : https://tinyurl.com/evaluer
  • amorin, le 15/05/2019 à 09:40
    Cette étude britannique est-elle transposable en France ? Les études sont nombreuses qui montrent qu'une évaluation nationale anonyme donne des résultats significativement différents de l'évaluation par le professeur, particulièrement profitable pour les garçons et les jeunes issus de milieu populaire.
    Cependant il n'y a rien de surprenant que l'évaluation par les enseignants permette de prédire avec une certaine fiabilité le résultat aux examens. Pourquoi ? Parce que les enseignants sont eux même évaluateurs des examens nationaux terminaux et leur évaluation est ainsi calibrée a priori puis validée a postériori. Avec la disparition des examens nationaux, c'est l'étape de calibration qui disparait. Dans les conditions imaginées par la réforme du bac, plus de repère, plus de validation.
    Les épreuves nationales du bac ne servent à rien tant qu'elles existent.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces