L'Expresso du 31 mai 2019 

Le fait du jour

C'est tout un ensemble de documents concernant le premier degré et le collège que l'éducation nationale a publié en bloc le 29 mai. Signés par le ministre, il recadrent fortement les pratiques enseignantes. Ainsi le ministère publie des "attendus" pour chaque année d'enseignement de l'école et du collège. La circulaire de rentrée ne porte que sur le premier degré. L'école élémentaire voit les instructions données par JM Blanquer en 2018 reprises et renforcées. Mais c'est surtout l'école maternelle qui est nettement réorientée vers une instruction des fondamentaux dominée par la phonologie et le lexique. Des "recommandations" sur l'enseignement du langage, des nombres et des langues étrangères en maternelle complètent ce dispositif.

 

(...)

31/05/2019 à 07:07  |  (0 commentaire)

Fonction publique

Fonction publique : La loi est adoptée par l'Assemblée nationale

"Comment demain un enseignant pourra t-il muter d'un département à un autre ? Il sera entièrement dans les mains de sa hiérarchie sans garantie d'équité". Olivier Marleix (LR) salue ainsi le projet de loi de transformation de la fonction publique adopté par l'Assemblée nationale en première lecture le 28 mai. Ce texte modifie profondément le fonctionnement de la fonction publique en généralisant le recours aux contractuels, en éliminant le contrôle ...

(...)

  
31/05/2019 à 19:13  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Aziz Jellab : Une fraternité à construire

"Au moment où l'on voit se renforcer les inégalités sociales, se développer les populismes, où se multiplient les questions socialement vives aux enjeux fortement conflictuels,  ce livre est une invite à repenser le lien social". Spécialiste de l'enseignement professionnel, inspecteur général, professeur associé à l'Inshea et chercheur (Grhapes), Aziz Jellab livre un ouvrage (Une fraternité à construire, Berger Levrault) qui aborde tous les sujets qui entravent le vivre ensemble. Il conclue en donnant à l'école une belle place pour reconstruire le vivre et le faire ...


(....)

   
31/05/2019 à 19:13  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

« Symboliquement, cette circulaire de rentrée marque un tournant où l’école maternelle est consacrée comme lieu d’instruction ». Pascale Garnier, sociologue et professeure de sciences de l’éducation,  a vu très tôt les implications pour l'école maternelle de l'obligation scolaire à 3 ans. Aujourd’hui, elle analyse la circulaire de rentrée 2019, largement consacré eà la maternelle. Et ce n’est pas rassurant.

 

(...)

31/05/2019 à 07:07  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

En première lecture, on est rassuré par le contenu de la note de service intitulée « Un apprentissage fondamental à l'école maternelle : découvrir les nombres et leurs utilisations ». Les préconisations qu’elle contient semblent en effet cohérentes avec le programme 2015. Nous allons voir que c’est effectivement le cas sur de nombreux points. Cependant, une lecture plus approfondie met en évidence des recommandations contradictoires concernant la façon dont il convient de s’exprimer et d’enseigner le comptage. Ce sont des questions importantes, voire cruciales, et l’on comprend mal les raisons de telles incohérences.

 

(...)

31/05/2019 à 07:07  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Cette photo prise en 2012 ne représente pas les professeurs citésPubliée au bulletin officiel du 29 mai, la circulaire de rentrée fait grincer des dents. Sur la forme, sur le fond, les craintes sont multiples. Professeur des écoles, directeurs et inspecteurs de l’éducation nationale font part de leur ressenti. D’autres ont préféré passer leur tour, « cette circulaire à la fois vide de sens didactique et pédagogique, est insupportable par son cadrage des enseignants ».

 

(..)

31/05/2019 à 07:07  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"Avec ces textes on va vers des enseignants qui ne seront plus des professionnels mais des exécutants". Pour Francette Popineau, secrétaire général du Snuipp Fsu, la circulaire de rentrée et les "recommandations" qui l'accompagnent sont un retour en arrière aux programmes de 2008.

 

(...)

31/05/2019 à 07:07  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"Tout résidera dans la façon dont les inspecteurs mettront en oeuvre ces recommandations. C'est dans le discours des Dasen et IEN qu'on verra s'il y a une volonté réelle d'apaiser un peu les choses ou pas". Pour Stéphane Crochet, secrétaire général du Se-Unsa, il faudra observer l'application réelle de la circulaire de rentrée et des recommandations.

 

(...)

31/05/2019 à 07:07  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"Nous avons besoin d’enseignants qui ne soient pas de simples exécutants de prescriptions détaillées, mais de vrais professionnels". Caroline Viriot-Goeldel est maître de conférence à l’ESPE de Créteil. Elle analyse, pour le café pédagogique, la circulaire de rentrée.

 

(...)

31/05/2019 à 07:06  |  (2 commentaires)
Le fait du jour

" Il ne faut pas accorder autant d'importance aux gains en langage oral pour l'apprentissage de l'écrit". Professeur de psychologie cognitive à l'Université Lyon 2, Bernard Lété réagit à la "recommandation" sur le langage en maternelle.

 

(...)

31/05/2019 à 07:06  |  (3 commentaires)

En SVT , série S, les élèves travaillent sur "le domaine continental et sa dynamique" avant des exercices sur l'arganier avec ses échanges avec des champignons. En série ES et L, le sujet porte d'abord sur le jeu vidéo pour soigner une maladie des yeux  puis sur le défi énergétique. Il reste dans le monde bien concret avec un sujet sur l'oubli de pilule. 
 

(...)

31/05/2019 à 11:12  |  (0 commentaire)
Le système

Combien de syndicats pour participer à la grève le premier jour du bac, le 17 juin ? Selon France TV Info, la participation du Snes, du Snalc et de la CGT serait acquise ainsi que celle des stylos rouges. Dans une lettre adressée au ministre le 29 mai, F. Rolet, secrétaire générale du Snes Fsu, mettait en garde le ministre. " En l’absence de tout signe d’ouverture sur les rémunérations comme la réforme du lycée et du bac, le risque existe d’une perturbation du déroulement des examens". Deux syndicats ont fait savoir qu'ils ne participeraient pas à la grève. Le Sgen Cfdt ne voudrait pas que la grève aboutisse au maintien du lycée de 2010. " L’hypothèse d’un abandon de la réforme du lycée suite à une grève massive du bac entrainerait un retour, de fait, à la situation régie par les textes de 2010, ce qui génèrerait plus de problèmes que de solutions". Le Se-Unsa a fait connaitre le 30 mai son refus de participer à la grève. " Au-delà des revendications qu’il ne partage pas en l’état, le SE-Unsa refuse ce mot d’ordre qui prend le risque d’opposer les enseignants aux élèves et à leurs familles, alors qu’il s’agit de défendre avec eux les conditions d’enseignement et d’égalité d’accès aux formations". Les autres organisations (FO, Sud...) devraient prendre position le 31 mai. Du coté des parents, selon un communiqué commun Peep - Avenir lycéen, la Peep propose "de mettre des parents volontaires à disponibilité des directeurs de centre pour surveiller les épreuves".

 

Pour le Snes

Le Sgen Cfdt

Le Se-Unsa

 

31/05/2019 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le système

Antoine Chaleix, Dasen de la Moselle, devient Dasen de Seine Saint-Denis. Patrice Durand est nommé Dasen du Doubs, selon un décret publié le 30 mai.

 

Au JO

 

31/05/2019 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le système

Un arrêté publié le 30 mai modifie les épreuves de plusieurs capes : langues vivantes étrangères (composition pour l'admissibilité et dossier), langues régionales (composition pour l'admissibilité et dossier), Corse (idem), tahitien, kanak, ajié, drehu , nengone, paicî (idem). En SVT l'arrêté définit le programme du concours comme celui des classes des collèges, lycées et classes préparatoires.

 

Au JO

 

31/05/2019 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le système

Dans un second billet sur le plan "pragmatique" contre la violence scolaire, Marc Bablet démonte plusieurs idées comme la présence de policier dans les établissements, les établissements pour exclus, la suppression des allocations familiales. Et il conclue : "Le problème c’est que la communication politique devient beaucoup plus complexe si l’on accepte de regarder la réalité des problématiques des violences scolaires dans toutes leurs dimensions interactives qui doivent amener à voir aussi la manière dont les professionnels se comportent entre eux dans les équipes éducatives, la manière dont se nouent les relations entre parents et enseignants, la manière dont les attitudes professionnelles sont plus ou moins porteuses de violence et génératrices de violence chez les jeunes… Une vraie politique publique de prévention se doit de ne rien négliger. Elle doit se donner une approche modeste d’enquête et de construction patiente de réponses adaptées et acceptables pour tous les acteurs. Heureusement que nos collègues sur le terrain le savent. Mais il faudrait aussi arrêter de mal considérer l'école et je ne peux que largement partager les avis d'Eric Debarbieux dans son ouvrage "Ne tirez pas sur l'école" où il conseille aux politiques de travailler plutôt que de communiquer.  Espérons que les politiques actuels finiront par faire ce qu’ils disent qu’il faut faire :  laisser aux acteurs une plus grande autonomie".

 

Sur son blog

 

31/05/2019 à 07:06  |  (0 commentaire)
La classe

Facilitation, commodité, progrès, le numérique s'est inséré dans nos vies quotidiennes après avoir envahi, sous sa forme initiale informatique, le monde du travail. Devenu "fait social total" en vingt ans, le numérique s'insère dans la vie quotidienne et ses interstices (perturbateur endocrinien ?). Observer et analyser les transformations en cours est une nécessité qui devrait tous nous concerner. Mais nous n'avons pas forcément les moyens et le temps de le faire. Et pourtant l'effet de plus de quarante années de généralisation (voire 65 si l'on prend en compte les débuts industriels symbolisés par la création du mot "ordinateur") est de plus en plus perceptible, sociologues, anthropologues, psychologues et autres chercheurs, mais aussi philosophes et éthiciens visitent de plus en plus cette question. Trois champs sont particulièrement concernés : l'humain, le social et sociétal, la connaissance.

 

(...)

31/05/2019 à 07:06  |  (0 commentaire)
L'élève

La nouvelle grande exposition du Muséum national d’histoire naturelle plonge les visiteurs dans les profondeurs de l’océan jusqu’au 5 janvier 2020. Ce territoire, qui recouvre 71% de la surface de la Terre, abrite une immense biodiversité encore insoupçonnée. Au fil d’un parcours immersif, le public est invité à explorer  des milieux insolites, à la rencontre d’espèces aux caractéristiques étonnantes : un voyage surprenant qui fait prendre conscience de la richesse du milieu marin et alerte sur les menaces que les activités humaines font peser sur lui. Les jeunes sont très attendus, en famille ou avec leurs enseignants. Visites spécifiques et ateliers leur sont proposés. À l’occasion de la Journée Mondiale de l’Océan  le samedi 8 juin, le Muséum propose aux visiteurs de tous âges, du 8 au 10 juin, une programmation exceptionnelle d’événements  ludiques, pédagogiques, artistiques et festifs pour s’émerveiller et s’instruire.

 

(...)

31/05/2019 à 07:06  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Enseignant d’histoire-géographie dans un lycéen  Rémy Pawin est chargé de conférences à Sciences-Po Paris.  Agrégé et docteur en histoire contemporaine, il a travaillé sur l’idée du bonheur en France.

 

(...)

31/05/2019 à 07:06  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Un parent éloigné vient de décéder et vos parents viennent d’hériter d’une vieille exploitation agricole de 10 hectares dans le Cantal. Ils hésitent quant à la suite à donner. Faut-il vendre cette exploitation ? Faut-il au contraire la conserver ? Cet héritage est-il l’opportunité d’un changement de vie ? Vos parents ne veulent pas prendre de décision seuls et vous demandent votre avis. Vous avez certains a priori mais vous décidez tout de même de vous pencher sur la question et d’étudier quelles opportunités peut offrir le Cantal". Voilà une approche originale et amusante pour découvrir les espaces ruraux. Elodie Soubise et Fabrice Prieur-Delage invitent les élèves à se faire une idée à partir de Géoportail, Google Earth et d'un dossier documentaire.

 

La séquence

 

31/05/2019 à 07:06  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Voilà une nouvelle séquence de première pour les nouveaux programmes proposée par Cédric Boulard. " Le sujet d’étude est abordé en trois heures de cours et une heure d’évaluation. On procède à une montée en complexité, tant en ce qui concerne les méthodes que les notions abordées. Durant la première heure les élèves procèdent essentiellement à des procédures de description, afin de cerner la diversité du périurbain. La deuxième heure dépasse ce stade pour entrer dans des démarches explicatives, visant à présenter le fonctionnement des espaces périurbains. La troisième heure invite à prendre conscience des enjeux et des débats autour du périurbain, notamment à travers la formulation d’hypothèses".

 

La séquence

 

31/05/2019 à 07:06  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 31 mai 2019.

Partenaires

Nos annonces