Grève du bac : Les syndicats divisés 

Combien de syndicats pour participer à la grève le premier jour du bac, le 17 juin ? Selon France TV Info, la participation du Snes, du Snalc et de la CGT serait acquise ainsi que celle des stylos rouges. Dans une lettre adressée au ministre le 29 mai, F. Rolet, secrétaire générale du Snes Fsu, mettait en garde le ministre. " En l’absence de tout signe d’ouverture sur les rémunérations comme la réforme du lycée et du bac, le risque existe d’une perturbation du déroulement des examens". Deux syndicats ont fait savoir qu'ils ne participeraient pas à la grève. Le Sgen Cfdt ne voudrait pas que la grève aboutisse au maintien du lycée de 2010. " L’hypothèse d’un abandon de la réforme du lycée suite à une grève massive du bac entrainerait un retour, de fait, à la situation régie par les textes de 2010, ce qui génèrerait plus de problèmes que de solutions". Le Se-Unsa a fait connaitre le 30 mai son refus de participer à la grève. " Au-delà des revendications qu’il ne partage pas en l’état, le SE-Unsa refuse ce mot d’ordre qui prend le risque d’opposer les enseignants aux élèves et à leurs familles, alors qu’il s’agit de défendre avec eux les conditions d’enseignement et d’égalité d’accès aux formations". Les autres organisations (FO, Sud...) devraient prendre position le 31 mai. Du coté des parents, selon un communiqué commun Peep - Avenir lycéen, la Peep propose "de mettre des parents volontaires à disponibilité des directeurs de centre pour surveiller les épreuves".

 

Pour le Snes

Le Sgen Cfdt

Le Se-Unsa

 

Par fjarraud , le vendredi 31 mai 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces