L'Expresso du 14 juin 2019 

Le fait du jour

"La commission mixte paritaire est conclusive donc on a trouvé un bon accord". La formule du député Alexandre Freschi (LREM) résume la facilité avec laquelle les deux chambres qui avaient rendu des projets de loi aussi différents ont finalement trouvé un accord. Négocié en amont par le rapporteur du Sénat, Max Brisson, et la majorité, l'accord des deux chambres a été trouvé en moins de 4 heures. Au final, le texte initial est largement modifié et tient compte de la contestation enseignante. L'EPSF n'est pas réapparu. L'autorité du directeur d'école, l'annualisation des services enseignants , la formation obligatoire sur temps libre sont supprimés. La loi institue une formation continue obligatoire pour les  enseignants du second degré sur temps scolaire, une situation que l'Education nationale n'a jamais réussi à faire vivre jusque là.

Lisez l'article...


14/06/2019 à 07:59  |  (0 commentaire)

Le bac et la grève

En Seine Saint-Denis, des enseignants bloquent la correction des examens

"Le ministère doit comprendre qu'il doit écouter les enseignants". Le 11 juin, des professeurs de l'enseignement professionnel (PLP) bloquent le centre de correction du BEP en Seine Saint Denis au Blanc Mesnil. Germain Filoche , PLP au lycée Costes de Bobigny et animateur du collectif Touche pas à mon lycée pro, explique les raisons de ce mouvement de blocage des ...

(..)

  
14/06/2019 à 14:44  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Philippe Meirieu : Bonheurs d’apprendre et d’enseigner

Chacun connait ce que Philippe Meirieu  a apporté  et continue d’apporter à la réflexion sur l’Ecole, sur l’éducation, sur les pédagogies, sur la relation. Il était temps que la rubrique Education et Bonheur du Café Pédagogique l’interroge sur les bonheurs d’apprendre et ...

(...)

  
14/06/2019 à 14:44  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Le colloque international sur " Les conditions de réussite des réformes en éducation ", organisé du 12 au 14 juin 2019 par le CIEP (centre international d'études pédagogiques) à Sèvres, s'est poursuivi hier avec des ateliers où spécialistes et chercheurs ont confronté leur expérience. Quel rôle jouent les financements dans la réussite ou non des réformes ? Qu'entend-on par la " qualité " de l'école ? Comment juger d'une gouvernance efficace ?... Dans l'atelier " Mettre en oeuvre les réformes. Acceptabilité et mobilisations ", quatre intervenants - du Canada, de France, du Mali et du Mexique - ont montré qu'au delà de contextes différents, on pouvait dégager des points communs, parmi lesquels : Il ne suffit pas de faire passer formellement une réforme pour qu'elle soit appliquée, Trop de réformes produit le résultat inverse, c'est-à-dire blocages et replis, ou encore Pour juger de la réussite d'une réforme, mieux vaut attendre vingt ans...

 

14/06/2019 à 07:59  |  (0 commentaire)
Le système

"On n'est pas dans une situation exceptionnelle. On sait faire". Présentant le bac 2019 le 13 juin, Jean-Marc Huart, directeur général de l'enseignement scolaire, s'est voulu rassurant. Tout serait sous controle depuis le "cockpit" de la rue de Grenelle. Et d'ailleurs il ne se passerait rien le 17 juin. Pourtant des académies ont prévu des surveillants en surnombre pour faire face à la grève des examens.

 

(...)

14/06/2019 à 07:59  |  (0 commentaire)
La classe

"Se sentir utile c'est important. C'est même fondamental dans l'enseignement". Il suffit de visiter le site du collège Rep Henri Dunant d'Evreux pour constater que Véronique Bompard-Patchine est utile : le site affiche une série de fiches pour le brevet. Et ces fiches de révision sont bien plus que des fiches de révision. Car pour cette enseignante expérimentée, il faut d'abord apprendre aux élèves à mémoriser...

 

(...)


14/06/2019 à 07:59  |  (0 commentaire)
Le système

Professeure des écoles, Nathalie a enseigné 10 ans en Ile-de-France avant de partir enseigner à l'étranger dans un établissement de l'AEFE. Détachée dans un établissement français conventionné puis homologué, puis en disponibilité, Nathalie fait partie des professeurs qui n'ont pu obtenir un nouveau détachement ou une nouvelle disponibilité. Il lui fallait soit réintégrer un poste en France soit démissionner. Elle a choisi la démission. Elle publie cette lettre d'adieu...

 

(...)

14/06/2019 à 07:58  |  (0 commentaire)
Le système

Le devoir d'exemplarité des enseignants est la base de l'article 1 de la loi Blanquer. L'étude d'impact de la loi explique comment cette notion d'exemplarité des enseignants a été utilisée pour licencier un enseignant. " Le Gouvernement souhaite inscrire, dans la loi, la nécessaire protection de ce lien de confiance qui doit unir les personnels du service public de l’éducation aux élèves et à leurs familles. Compte tenu de son importance, il serait en effet déraisonnable de s’en tenir à une simple consécration jurisprudentielle", explique l'étude d'impact. Depuis la lettre d'information juridique du ministère a publié l'arrêt du Conseil d'Etat. La dernière livraison de la Lettre juridique fait connaitre une autre décision , cette fois de la Cour d'appel administrative de Douai, où l'exemplarité attendue des enseignants est utilisée pour justifier une sanction disciplinaire. Cette insistance interroge. Surtout que l'étude d'impact élargit le champ de l'exemplarité : " Il en ira par exemple ainsi lorsque des personnels de la communauté éducative chercheront à dénigrer auprès du public par des propos gravement mensongers ou diffamatoires leurs collègues et de manière générale l’institution scolaire." La loi Blanquer a maintenant inscrit l'exemplarité dans la loi et pas seulement la jurisprudence.

 

La lettre d'information juridique

Loi Blanquer : ce que la confiance veut dire

 

14/06/2019 à 07:29  |  (0 commentaire)
Le système

"Improvisation ? Réaction bureaucratique classique, consistant à répondre aux problèmes posés par des règles absurdes en inventant de nouvelles règles encore plus absurdes ? Provocation ? Incompétence et méconnaissance complète du terrain ?" Le Snes Fsu hésite entre ces solutions (et d'autres encore pire !) pour expliquer le futur calendrier du bac. "En guise de simplification, le ministère cherche à faire tenir ensemble des enjeux parfaitement contradictoires, et invente une nouvelle règle à chaque fois que la précédente pose problème... Quant au « bachotage », l’organisation proposée consiste à consacrer l’intégralité du 3ème trimestre de terminale à passer des épreuves de bac : de fin mars à fin juin, les élèves enchaîneront deux épreuves de spécialité, 4 épreuves d’E3C (épreuves de controle continu sur le programme de l’année complète), et enfin une épreuve de philosophie et un grand oral (dont on ne sait toujours pas où et quand ils le prépareront). Un tiers de l’année à passer les examens, voilà un beau progrès... On pourra remarquer aussi que, telles que décrites par la Dgesco, les E3C ressemblent de plus en plus à la généralisation des épreuves en cours d’année (ECA) déjà en vigueur pour les langues vivantes ou bien à des sortes de contrôles continu en cours de formation (CCF). Quant à la dématérialisation des copies censée permettre le « brassage » entre plusieurs établissements, on aimerait bien comprendre comment cela serait possible quand chaque établissement organisera les épreuves à la date qu’il souhaite…"

 

Pour le détail des épreuves du futur bac

 

14/06/2019 à 07:27  |  (1 commentaire)
Le système

En latin (série L) la version est un texte du Satiricon. Les sujets de maths de série générale et technologique sont aussi arrivés ce matin. L'immunité adaptative est au menu de l'épreuve de SVT obligatoire des pays du groupe 1 (Europe Afrique) avec notamment le mécanisme d'action du test de grossesse. On trouvera aussi les sujets de langues 1 et 2, de français, d'histoire-géo, de S.I., de management et de philosophie.

(...)

 

 

14/06/2019 à 07:27  |  (0 commentaire)
La classe

Les épreuves écrites de français au baccalauréat se déroulent le lundi 17 juin 2019. Comment s’y préparer au mieux ? Quels sont pour les différents types de sujets les aspects essentiels à ne pas négliger ? A la veille d’un week-end d’ultimes préparations, le Café pédagogique propose pour tous les élèves de première non un guide méthodologique, mais un utile et ultime vadémécum. Avant la refonte des épreuves à l’EAF 2020…

 

(...)
14/06/2019 à 07:25  |  (0 commentaire)
La classe

On peut s'interroger sur l'absence d'orientations claires dans le domaine du numérique en éducation depuis quelques années. Même si la place donnée au code, dès l'école primaire ainsi que la mise en place d'un enseignement en classe de seconde et la création d'une filière de formation informatique en première et terminale semblent indiquer que certains choix ont été faits. Même si un plan numérique d'équipement massif avait été mis en place à partir de 2015, puis abandonné. L'impulsion déclarée en 2013 par le ministre de l'époque se voulait une stratégie semblait marquer enfin une volonté d'aller de l'avant et de donner un cap. Malheureusement, et comme on le constate depuis longtemps on ressent un manque. D'ailleurs de nombreux acteurs à tous les niveaux du système en témoignent. Quelle vision partagée du numérique pour l'éducation sous-tend l'ensemble des actions, programmes et autres déclarations ? Les deux rapports publiés en 2018, rapport Morin-Desailly en juin 2018, rapport Studer en septembre 2018, semblent indiquer la nécessité d'avancer vers une action globale et donc vers la définition d'une stratégie. Les analyses proposées dans ces deux documents sont intéressantes et un peu différentes. Cependant aucun des deux rapports ne peut constituer, l'un ou l'autre, l'un et l'autre, une armature pour un projet politique de fond. Car au-delà de l'éducation, c'est de la société en devenir dont il est question. C'est ce qui distingue largement notre pays de ce que le Québec tente de mettre en place.

 

(...)

14/06/2019 à 07:24  |  (0 commentaire)
L'élève

Quels liens Picasso entretient-il avec l’espace méditerranéen ?  L’exposition « Picasso, obstinément méditerranéen »  répond à cette question. Elle met en perspective, jusqu’au 6 octobre 2019,   la vie et l’œuvre de Pablo Picasso en Méditerranée,  en étudiant la richesse   des liens unissant  l’artiste à cet espace géographique : des liens de cœur d’abord et des liens artistiques ensuite donnant lieu à une multitude d’œuvres, certaines exposées à Paris pour la première fois. La Méditerranée est une réalité et un rêve.  Elle est multiple chez Picasso. Comment l’artiste a-t-il voyagé, physiquement et mentalement, dans l’espace méditerranéen ? L’exposition l’évoque à travers un parcours en six étapes, avec des dispositifs audiovisuels innovants.  Les  professeurs peuvent organiser des visites autonomes ou opter pour des visites guidées. Le service pédagogique du musée propose aux  jeunes, pendant toute la durée  de l’exposition, des visites spécialement conçues pour eux, les « visites moins de 26 ans ».

 

(...)

14/06/2019 à 07:24  |  (0 commentaire)
L'élève

Le ministère publie les attendus demandés pour accéder en CPGE.  Ainsi pour une CPGE commerciale il faudra avoir suivi les spécialités maths et HGGSP ou Humanités ou LLCE ou SES.

 

A voir ici

 

14/06/2019 à 07:24  |  (0 commentaire)
Les disciplines

 Réalisé par deux diplômés de HEC et la présentatrice du "Dessous des cartes", cet ouvrage donne classiquement les bases de la réalisation de cartes pour les concours des grandes écoles et le Capes. Mais le vrai intérêt de l'ouvrage c'est qu'il propose une série de cartes prêtes à l'emploi pour les questions de ces concours. Le professeur du second degré y trouvera ainsi des cartes de synthèse pour des questions au programme. Par exemple : les enjeux de la mondialisation, la place des frontières, la question de l'eau douce, les firmes transnationales, l'agriculture en France, rivalités et rapports de puissance au Moyen Orient, la stratégie géoéconomique de la Chine etc.

 

Matthieu Alfré, Christophe Chabert, Emilie Aubry, Le monde en cartes. Méthodologie de la cartographie. Autrement. 2019. ISBN 978-2-7467-5180-4

 

Commande en ligne

 

14/06/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Mais vous êtes sérieux au conseil supérieur des programmes ?" Le cri du coeur sur Twitter de Thibaut Poirot s'explique en lisant les nouveaux programmes de terminale. Les enseignants auront 12 heures pour traiter "fragilité des démocraties, totalitarismes et seconde guerre mondiale".

 

Le programme

 

 

14/06/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" La cartographie participative est une pratique pédagogique innovante. Aux intérêts bien connus de la sortie de terrain géographique, elle ajoute des dimensions technique et citoyenne. Les élèves y sont initiés à des compétences professionnelles relevant de la topographie et de la géomatique (relevés de terrain, cartographie, notion de base de données…). Ils contribuent en outre directement à un bien commun qu’ils utilisent probablement déjà sans le savoir, ce qui peut constituer un facteur de motivation supplémentaire : l’exercice n’est plus seulement circonscrit au sein de la classe, leurs contributions sont directement répercutées à l’ensemble des utilisateurs d’OSM. Une sortie terrain de cartographie participative permet également d’amener les élèves à s’approprier et à se familiariser l’espace dans lequel ils travaillent, tout en mettant en pratique les compétences de lecture et de manipulation de cartes". Cette expérience de géographie participative, proposé par JF Perrat suyr Geoconfluences, est conçue pour des étudiants du supérieur. Mais le concept est adaptable...

 

Sur géoconfluences

 

14/06/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les sites académiques publient des séquences pour la spécialité Histoire, géographie, géopolitique, sciences politiques (HGGSP). Ainsi à Paris une séquence sur la crise de la démocratie au Chili. On trouvera à Besançon une autre fiche sur ce thème ainsi qu'une séquence sur les modes de communication et une autre sur les frontières. Limoges publie des séquences sur l'Afrique australe en mutation, le droit de la mer.

 

Limoges

Besançon

Paris

 

14/06/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 14 juin 2019.

Partenaires

Nos annonces