Grève des examens : Prolongations locales 

" Les organisations syndicales représentatives du public et du privé, de l’enseignement agricole ainsi que les Stylos rouges et la chaîne des bahuts, appellent les personnels à continuer à se réunir en assemblées générales, et à poursuivre la grève là où elle a été ou sera décidée". Réunie le 17 au soir, l'intersyndicale du second degré (Snes Fsu, Snuep Fsu, Snetap Fsu, Cgt, Cgt agricole, Sud éducation, Sud territoires, Snalc, Sundep, Cgc) à laquelle s'ajoutent les stylos rouges, la Chaine des bahuts et la CNT, couvre par des préavis les grèves locales.

 

" L’appel intersyndical à la grève de la surveillance des épreuves ce lundi 17 juin a été bien suivi. En dépit de la communication lénifiante du ministre de l’Education nationale, les centres d’examens ont été obligés de faire des sur-convocations, des pressions, des appels à d’autres personnels. Les épreuves se sont déroulées, parfois au prix de conditions inacceptables", note l'intersyndicale.

 

Plusieurs assemblées locales ont pris les devants et décidé de prolonger la grève. C'ets le cas à Lyon où une assemblée de 300 grévistes a voté la prolongation de 24 heures de la grève. Dans l'académie de Toulouse, différents modes de prolongation ont été votés selon les départements.

 

Pour autant, l'intersyndicale n'appelle pas à continuer partout la grève. Elle s'en remet aux décisions locales. La grève annoncée pour le 27 juin est à confirmer. " Déterminées à poursuivre l’action, les organisations appellent à mettre en débat la grève le jeudi 27 juin, premier jour de la surveillance du brevet des collèges et journée d’action interfédérale contre la loi Fonction publique et pour la revalorisation des salaires."

 

F Jarraud

 

Grève du bac : la stratégie du pire

 

 

 

Par fjarraud , le mardi 18 juin 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces