Philosophie : L'Appep mécontente des sujets de bac 

L'association des professeurs de philosophie manifeste son mécontentement à propos des sujets donnés au bac 2019. " L’APPEP exprime sa consternation à propos de sujets de philosophie proposés en séries technologiques et en série ES, et met en garde contre des conclusions hâtives qui pourraient être tirées sur la nature du programme et des épreuves... Les deux questions de dissertation proposées en séries technologiques («?Seul ce qui peut s’échanger a-t-il de la valeur???», «?Les lois peuvent-elles faire notre bonheur???»), paraissent, en raison de leur étroitesse et de leur technicité, hors de portée des candidats. Quant à l’explication (qui porte sur un extrait des Essais), la syntaxe complexe de la langue de Montaigne et son vocabulaire constituent des obstacles insurmontables à la compréhension du texte... L’APPEP déplore également le manque de discernement qui a présidé en série ES au choix de l’extrait d’un texte de Leibniz, inapproprié à l’examen du baccalauréat.

 

Communiqué

 

Par fjarraud , le vendredi 28 juin 2019.

Commentaires

  • thais8026, le 28/06/2019 à 09:04
    Je ne vois pas l’intérêt de faire de la »philosophie «  avec ts les élèves si ceux-ci sont incapables de lire du Montaigne (que l’on retrouve aussi en première). J’ai trouvé le texte es pas facile mais les sujets de dissertation étaient ultra classique. Peut-être que ce choix de texte a été motivé par le fait de limiter les élèves qui prennent le texte en faisant l’impasse sur la méthodologie de la dissertation.
    et puis zut, la seule question est : est-ce que ce qui a été donné entre dans les programmes ? Et pas est-ce que les élèves peuvent le faire. Si c’est au programme les élèves devraient savoir le faire.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces