L'Expresso du 08 juillet 2019 

Le fait du jour

Après les révélations de ces derniers jours sur la façon dont les résultats du bac ont été obtenus, de nombreux enseignants, des présidents de jury, des chefs de centre manifestent leur dégout. Des notes ont été attribuées de façon non réglementaire. La volonté des jurys n'a pas été respectée dans plusieurs cas. Alors que toutes les copies sont en train d'être rendues, les jurys se trouvent à partir du lundi 8 juillet à valider ou pas des notes fictives et à prendre des décisions d'admission ou pas. JM Blanquer s'en lave les mains : "Je ne suis pas derrière chaque jury" a-t-il déclaré sur TF1 le 5 juillet laissant les jurys seuls face à l'illégalité éventuelle de leurs actes. La fracture morale avec la profession et ses valeurs semble acquise.

 

(...)

08/07/2019 à 07:47  |  (6 commentaires)
Le fait du jour

JM Blanquer est peut-être "le ministre des professeurs", il n'est pas celui de leur recrutement. Près de 1500 enseignants vont manquer à la rentrée. La crise du recrutement des enseignants connait une accélération sans précédent en 2019. Le ministère a beau réduire fortement le nombre de postes offerts, il arrive de moins en moins à trouver le nombre d'enseignants fixés. Les concours de 2019 montrent une dégradation rapide du recrutement aussi bien dans le premier que dans le second degré. Une situation qui n'arrive pas par hasard. Le gouvernement veut augmenter la nombre de contractuels, pas celui des fonctionnaires.

 

(...)

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
La classe

Et si on travaillait l’oral pour développer aussi les compétences d’écoute ? Et si on travaillait l’oral aussi par la créativité ? Professeure de français au lycée Chevrollier à Angers, Emmanuelle Floury a mené un projet en ce sens avec ses BTS 1ère année. Les étudiant.es sont invité.es à écouter et analyser une fiction radiophonique de trois minutes, disponible en ligne, qui raconte l'arrivée d'un nouvel employé sur son lieu de travail. Puis, à la lumière de cette création, la mission est d’écrire, en groupes, une nouvelle à chute, de la mettre en voix et de l’enregistrer. Le travail parait aisément transférable à tous les niveaux et particulièrement inspirant pour contribuer à faire de l’Ecole une école de l’attention…

 

(...)

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
Le système

Sans surprise, si E Macron soutient le ministre de l'éducation nationale, le PS fustige le ministre. L'Unsa Education envoie dos à dos ministre et grévistes... Le Snes propose aux jurys du 8 juillet une motion.

 

(...)

08/07/2019 à 07:47  |  (1 commentaire)
Le système

Les résultats du premier groupe d'épreuves des bacs sont connus, même si pour 50 000 candidats (chiffre officiel) ils sont encore provisoires. Après les erreurs, les fraudes, les notes qui manquent voilà une nouvelle mauvaise nouvelle pour le ministre. Le taux de reçus à l'issue du premier groupe d'épreuves et en baisse , particulièrement dans la série "noble" : S où il diminue de 2%. Ailleurs la baisse est plutôt de l'ordre de 1%.

Lisez l'article...


08/07/2019 à 08:22  |  (0 commentaire)
Le système

Selon Le Parisien, la fuite des sujets du bac viendrait du lycée privé Ozar-Hatorah de Créteil. Un surveillant, mis en examen, aurait vendu un sujet de maths. Il aurait également vendu un sujet de géographie, discipline jusque là non citée. Selon son avocat il aurait agi sous pression du chef d'établissement privé : "son employeur lui aurait fait comprendre, sans parler frontalement de triche, qu'il serait bon de donner un coup de main à quelques élèves en difficulté". Le Parisien cite aussi un élève qui affirme que " tous les lycéens du 16e avaient eu connaissance de ce sujet le matin de l'épreuve". On sait que le ministre n'a pas fait refaire les épreuves. L'affaire n'est pas pour autant terminée. L'administrateur de TI Planet affirmait que la fraude porte sur plusieurs séries de maths et sur la physique chimie de S. Le surveillant est il responsable de toutes ces fuites ?

 

Dans Le Parisien

 

08/07/2019 à 07:47  |  (1 commentaire)
Le système

Chaque année Baptiste Coulmont, spécialiste de la sociologie des prénoms,  croise les prénoms et les mentions très bien au bac. Et cette année encore , les prénoms nous disent des choses sur l'Ecole. Alors que les Anna, Eléonore, Apolline surfent au dessus de 20% de mentions très bien, les Jessica et Assia sont en dessous de 5%. Pour les garçons, même situation pour Augustin et Thimotée d'un coté, Mohamed et Yassine de 'lautre. Les jeunes bacheliers changent chaque année. Leurs parents aussi. Mais les prénoms peuvent rester. Ainsi  en 2018, Garance et Anna étaient en tête et à l'opposé déjà Sabrina et Assia.  Pour les garçons, Augustin et Grégoire avaient le plus fort taux de mentions à l'opposé de Mohamed et Steven. Le bac reflète les inégalités sociales...

 

Sur son site

 

 

08/07/2019 à 07:47  |  (1 commentaire)
Le système

Un arrêté publié au JO du 6 juillet réduit le délai de réaction des enseignants qui contestent les mentions portées lors d'un rendez vous de carrière. Les enseignants n'ont plus que 15 jours au lieu de 3 semaines pour faire valoir leurs arguments. Le délai de notification de la visite de l'inspecteur est lui aussi diminué. Il passe d'un mois à 15 jours.

 

L'arrêté de 2019

Et celui de 2017

 

 

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
Le système

Le Journal officiel du 7 juillet publie le cadre national des formations dispensés au sein des masters MEEF (métiers de l'enseignement). Il est défini comme " une formation universitaire professionnalisante fondée sur des enseignements articulant théorie et pratique autour de stages d'observation ou de pratique accompagnée et de périodes d'alternance" et comprend 4 masters : 1er degré, 2d degré, encadrement éducatif et ingenierie de la formation. Le JO publie également le "référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat", un document d'une cinquantaine de pages.

 

(...)

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
Le système

Pour Pierre Merle, la réforme de la formation des enseignants, avec le concours mis en fin de 2de année, aggravera la crise du recrutement et le tri social chez les enseignants. En effet le report du concours en fin de seconde année supprimera les fonctionnaires stagiaires salariés. D'autre part la moitié des ECTS proviendront du stage (contre 30% aujourd'hui) modifiant ainsi la formation donnée. Pour P Merle, les AED en pré professionnalisation n'échapperont pas aux pressions pour qu'ils remplacent des enseignants tant le manque de remplaçants est criant. Pour P Merle , "la logique ministérielle échappe. Si le gouvernement considère que la formation des enseignants doit être repensée notamment en accordant plus de place à la recherche, le recours aux AED tout comme l'augmentation de la part du stage ne peut satisfaire l'objectif fixé. Et si l'essentiel du métier s'apprend sur le terrain, pourquoi l'école française, composée de titulaires avec une ancienneté importante, n'est elle pas plus efficace ?".

 

Sur Libération

 

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
Le système

Les députés Républicains ont saisi le Conseil constitutionnel sur la loi Blanquer. Ils ne contestent pas l'article 1. Ce qui les chagrine c'est le fait que les communes qui versaient avant la loi une aide aux maternelles privées ne bénéficient pas de la même compensation que les autres. " La mesure susvisée méconnaît le principe d’égalité en ce qu’elle règle de façon différente des situations identiques", écrivent les députés.

 

La saisine

 

 

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)

Le bac 2019 entre fraude, erreurs et grève

Bac : Le ministère obligé de suppléer à l'absence de notes

Après avoir dénié le problème durant des semaines, JM Blanquer a du reconnaitre sur BFM que toutes les copies du bac ne seraient pas rendues à temps pour les jurys. Le ministre invite les jurys à suppléer les notes manquantes en les remplaçant par la moyenne des trois trimestres de terminale. Il a annoncé d'importantes retenues sur salaire pour les grévistes tout en se présentant comme un homme de dialogue et concertation. Parce que le ministre ne veut pas négocier avec un mouvement qui reste important, le ministère s'engage dans les difficultés pour les mois à venir aussi bien du coté des familles que des enseignants. Pourtant les...

 

(...)

 

Lisez l'article...

 

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Bien-être : Morgane Cousin et Bernard Jambon : Accompagner les élèves lors de  l’entrée en 6éme   

Un nouveau lieu scolaire, de nouvelles rencontres, d’autres façons d’apprendre, des matières encore inconnues, un rythme plus soutenu, une autonomie à conquérir autant de surprises et de motifs d’inquiétude pour les élèves et les parents d’élèves de CM2 avant l’entrée en 6éme.  Les transitions scolaires constituent des défis importants pour les enfants de CM2 qui doivent s’adapter aux changements de contexte et aux nouvelles attentes de leur entourage socio-éducatif. Souvent, ils sortent d’un environnement scolaire de proximité et maternant pour un univers, le collège, où la demande d’autonomisation et de responsabilisation de la part de l’établissement et de ses professionnels sera forte. Ils quittent une école souvent petite pour entrer dans un collège deux ou trois fois plus grand et deviennent les plus petits du collège alors qu’ils étaient les plus grands à l’école. Réussir à s’adapter à ces nouvelles situations est un défi majeur pour le bien-être de l’enfant. Il s’agit donc de lever le plus de sources...

 

(...)

 

Lisez l'article...

 

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
La classe

"Si la culture de projet est déjà ancrée dans les pratiques du LP elle demande une synergie particulière lorsqu'il s'agit de lier plus étroitement les domaines professionnels et généraux".  Un groupe de travail de l'académie de Nancy Metz publie un guide pédagogique pour faire face à la co-intervention et au chef d'oeuvre demandés par la réforme du lycée professionnel. Le guide montre comment passer des apprentissages du français aux compétences transversales. Il propose des pistes pédagogiques pour des projets et des repères pour lier métiers et oeuvres. On  trouvera une maquette de projet.

 

Le guide

 

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
L'élève

La FCPE ne soutient pas le service national universel (SNU). Dans le JDD, Rodrigo Arenas et Carla Dugault, co-présidents de la Fcpe, proposent d'utiliser autrement l'argent du SNU, 1,5 milliard, d'euros. "Pour faire connaître la vie en collectivité et ses règles, les valeurs de la République, le civisme, nul besoin de passer par les codes militaires ou l'aboiement de pseudo-caporaux-chefs en mal d'autoritarisme. On peut par exemple inscrire nos enfants dans des colonies de ­vacances, malheureusement inaccessibles aux familles les plus en difficulté en raison de tarifs souvent prohibitifs. Cette manne financière aurait aussi pu permettre la prise en charge des voyages scolaires, plutôt que de compter sur les parents qui passent des après-midi à faire des gâteaux et à les vendre aux sorties d'école pour alléger la facture des plus démunis. Au lieu du service militaire "light", la FCPE propose que chaque enfant puisse bénéficier gratuitement, comme c'est le cas pour le SNU, d'une classe de découverte ou d'une colonie de vacances".

 

Dans le JDD

 

 

08/07/2019 à 07:47  |  (3 commentaires)
Les disciplines

Et si les élèves du club lecture réalisaient une émission de télévision pour faire vivre leur passion de lire en la partageant ? Avec au sommaire : critiques de livres, recommandations de lecture, micro-trottoir, quizz littéraire et même parodie de jeu télévisé. Ce travail, inspirant, a été réalisé avec bonheur par les élèves des Clubs Lecture 6ème et 5ème du Lycée français de Barcelone. Encadrés par Ema Catte et Laura Rana, les élèves ont préparé leurs émissions durant une séance hebdomadaire au CDI.

 

« Lectures vers le futur » par les 5èmes

« La Bookinerie » par les 6èmes

 

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les tablettes numériques peuvent-elles transformer l’étude en classe de la littérature? Professeure de français au collège de Piégut-Pluviers en Dordogne, Amélie Mariottat a conduit ses élèves de 3ème à créer des « affiches enrichies » autour de poèmes d’Arthur Rimbaud. A lire : le texte envisagé, la problématique retenue, des mots-clefs et des idées forces. A voir : photos d’illustration et travail de la mise en page. A écouter via QRcodes : mise en voix et analyse enregistrées du poème. L’engagement dans la lecture se trouve renforcé. Les productions montrent aussi comment la textualité numérique peut aider les élèves à s’approprier le texte littéraire.

 

Sur le site d’Amélie Mariottat

Amélie Mariottat dans Le Café pédagogique

 

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Une enquête proposée aux professeur.es de français de l'académie de Grenoble a permis d’établir une liste collaborative d’œuvres intégrales qui, étudiées au collège, s’avèrent intéressantes et stimulantes pour les élèves. L’appel à contribution était ainsi formulé : « Chaque année, vous faites découvrir des œuvres intégrales aux élèves. Qu'il s'agisse de textes patrimoniaux ou de pépites trouvées en littérature contemporaine, vous voyez les élèves réagir et s'enthousiasmer pour ces textes. Et si nous partagions ces titres qui touchent, interpellent, séduisent, intéressent...nos élèves ? »

 

Sur le site lettres de l’académie de Grenoble

 

08/07/2019 à 07:47  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 08 juillet 2019.

Partenaires

Nos annonces