Bac : Il vaut mieux s'appeler Eléonore et Augustin que Mohamed ou Jessica 

Chaque année Baptiste Coulmont, spécialiste de la sociologie des prénoms,  croise les prénoms et les mentions très bien au bac. Et cette année encore , les prénoms nous disent des choses sur l'Ecole. Alors que les Anna, Eléonore, Apolline surfent au dessus de 20% de mentions très bien, les Jessica et Assia sont en dessous de 5%. Pour les garçons, même situation pour Augustin et Thimotée d'un coté, Mohamed et Yassine de 'lautre. Les jeunes bacheliers changent chaque année. Leurs parents aussi. Mais les prénoms peuvent rester. Ainsi  en 2018, Garance et Anna étaient en tête et à l'opposé déjà Sabrina et Assia.  Pour les garçons, Augustin et Grégoire avaient le plus fort taux de mentions à l'opposé de Mohamed et Steven. Le bac reflète les inégalités sociales...

 

Sur son site

 

 

Par fjarraud , le lundi 08 juillet 2019.

Commentaires

  • Paspeur, le 08/07/2019 à 19:10
    J'aimerais voir l'étude caractérisant clairement qu'être enfant d'enseignant vous catapulte dans les hautes sphères de la réussite même si on s'appelle Mohamed ou Steven. Et interrogeons nous ! Peut-être est ce la cause principale de cette inertie incroyable de la part de ces mêmes personnes que chaque ministre tente en vain de vaincre à chaque réforme...Ne seraient ils pas tout simplement en train de protéger leur place au soleil ou privilèges ?
    Bon, je cesse le mauvais esprit, je vois que je dérange la toute bien pensance de cette caste supérieure....
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces