L'Expresso du 11 juillet 2019 

Le fait du jour

"Il (JM Blanquer) a franchi la ligne jaune en livrant les professeurs à la vindicte populaire". Ces propos de Jules Siran, représentant de Sud éducation, lors de la conférence de l'intersyndicale du 2d degré le 10 juillet, donne une idée de l'état d'esprit des syndicats présents. Le Snes Fsu, la Cgt, FO, Sud, le Snalc, les stylos rouges, la Chaine des bahuts, la Cnt, l'Unl: toutes les organisations présentes ont l'impression d'avoir vécu un moment historique et d'avoir le soutien des enseignants face à un ministre qui a dépassé les bornes. Ils invitent à des assemblées générales dès la pré rentrée et déposent déjà un préavis de grève.

 

(...)

11/07/2019 à 08:17  |  (0 commentaire)
La classe

Les fins d’année sont les moments privilégiés pour nombres d’établissements de fêter les départs, retraites, mutations. Cela soude les équipes semble-t-il, où encore cela remet chacun à sa place d’ostracisé et de comblé. C’est le théâtre de cette petite fable qui interroge sur la hiérarchie de considération à laquelle chacun a droit, quel que soit son  statut. Bien sûr, il aurait été plus loisible de dire que toute ressemblance avec un lieu ou des faits serait purement fortuite, mais ce n’est pas le cas.

(...)

11/07/2019 à 08:17  |  (0 commentaire)
La classe

"Leur sourire c'est notre récompense". Professeure d 'anglais au lycée Paul Emile Victor de Champagnole (Jura), Françoise Moutenet a monté avec des partenaires étrangers, un projet eTwinning qui a conduit 45 élèves dans 3 pays européens. Une expérience où les élèves ont réfléchi à la solidarité et aux héros du quotidien.

 

(...)

11/07/2019 à 08:17  |  (0 commentaire)
Le système

Pour avoir mis en place des notes provisoires, le ministère voit maintenant tous les aléas d'évaluation se transformer potentiellement en recours. France TVinfo cite de nombreux exemples de candidats qui envisagent des recours. Ainsi un candidat qui a vu ses notes fictives maintenues est persuadé qu'on n'a jamais corrigé ses copies. Tel autre qui n'a pas eu de notes de controle continu s'il avait eu "la chance" d'avoir un professeur gréviste aurait eu le bac. Autrement dit; ces réactions montrent que loin de s'en prendre aux grévistes ces candidats critiquent les mesures ministérielles.Pour Me le Foyer de Costil, un avocat spécialisé éducation, " d'autres (candidats) ont été ajournés et soutiennent qu'ils auraient pu bénéficier du rattrapage s'ils avaient eu des grévistes dans leur jury. La composition des jurys pose aussi question. Là où ça cafouillait, ils n'ont pas toujours été convoqués régulièrement ; d'autres ne l'ont pas été du tout et des résultats ont pu être publiés sans délibération, parfois même avec des notes « inventées », quand les notes du contrôle continu étaient indisponibles, comme l'ont rapporté certains professeurs. Sans préjuger de ce qu'en diront les juges, des vices de procédure pourront être soulevés et des chefs d'établissement qui se seraient risqués à traficoter les notes pourraient se voir mis en cause".

 

Sur France TV info

Dans Le Point

 

11/07/2019 à 08:17  |  (1 commentaire)
Le système

Annoncé en novembre, puis décembre, puis janvier, puis février , puis mars, puis... perdu de vue, le plan contre la violence scolaire vient de faire une réapparition, verbale, à l'assemblée nationale. JM BLanquer, le 9 juillet, a promis qu'il serait proposé à la rentrée. Une promesse faite, comme c'est toujours le cas pour ce genre de plan, en réaction à un fait divers. "Les chefs d’établissement ont aujourd’hui droit à toute notre solidarité", dit le ministre. "Ils l’auront dans le cadre du plan antiviolence que la garde des sceaux, le ministre de l’intérieur et moi-même préparons sous l’autorité du Premier ministre depuis plusieurs mois et qui entrera en vigueur à la rentrée prochaine... Oui, des mesures nouvelles feront de l’année scolaire 2019-2020 celle de la lutte contre une violence qui touche non seulement nos chefs d’établissement mais aussi les professeurs et les personnels". A suivre...

 

A l'Assemblée

 

11/07/2019 à 08:17  |  (0 commentaire)
Le système

Des projets de programmes de terminale d'histoire-géographie on savait déjà qu'ils étaient infaisables. Le Snes publie la seconde mouture des projets de programme qui est soumise le 11 juillet au CSE. Selon le Snes cette nouvelle rédaction n'a pas amélioré les choses. Si les "points de passage" ont été supprimés dans la dernière partie du programme d'histoire, de nouveaux ont été ajoutés dans les autres chapitres. Ainsi on doit toujours traiter "fragilité des démocraties , totalitarismes et 2de guerre mondiale" en 12 à 14 heures. Le Snes parle de "carcan horaire plus serré que jamais". " Dans le détail, ce programme de terminale, dont la version CSP sentait déjà la naphtaline, dessine un enseignement scolaire de l’histoire et de la géographie déconnecté des enjeux qui animent ces deux communautés scientifiques depuis des années", écrit le Snes non sans raison compte tenu de l'importance accordée aux "grands hommes" et à l'événementiel. Il est incroyable de voir le Front populaire escamoté ou les femmes dans la Résistance. Ou encore de voir la libéralisation remplacer l'Etat providence...

 

Les projets de programme

Sur le premier jet des programmes

 

11/07/2019 à 08:17  |  (0 commentaire)
Le système

" Un tiers de l’année à passer les examens en Terminale, voilà un beau progrès !" C'est ce que prévoit le Snes Fsu. Une chronologie publiée dans US Magazine n°788 montre comment les deux années de 1ère et terminale vont être impactées par la multiplication des épreuves. Et cela dès la rentrée 2019 pour la première. Cette course à l'évaluation a des conséquences sur la fin de l'année de terminale :d ans les spécialités les dernières épreuves auront lieu en mars. Que fait on ensuite des élèves ?

 

 

Dans Us magazine

 

11/07/2019 à 08:17  |  (0 commentaire)

Le Café pédagogique ne vit que de votre soutien. Vous êtes la clé de son indépendance.

Le Café pédagogique vous accompagne au quotidien sur les chemins de l'École. Chaque jour nous faisons connaitre des réalisations de professeurs. Ce sont des centaines d'enseignants qui font connaitre leurs projets chaque année dans le Café pédagogique.

 

Nous suivons les événements pédagogiques importants et nous en rendons compte. Nous rencontrons le ministre, les syndicats, les différents acteurs de l'École pour décrypter jour après jour leur actions et les enjeux pour l'avenir de l'École. Notre objectif numéro 1 est de rendre lisibles les politiques conduites, dont les finalités ne sont pas toujours transparentes et d'amener de vrais débats dans un monde éducatif qui en a bien besoin.

 

C'est aussi de débusquer l'actualité avec des informations exclusives et des analyses. Des exemples récents ? La circulaire de rentrée que nous avons fait connaitre dès avril, la loi Blanquer et son article 1, plus récemment encore Talis ou le rapport sur le numérique éducatif.

 

Le Café pédagogique anime aussi une page Facebook très active ainsi qu'un fil Twitter pour vous informer en direct sur les événements importants. Ainsi vous étiez des dizaines de milliers à suivre les débats sur la loi Blanquer avec le Café pédagogique.

 

Pour continuer à vous informer au quotidien, le Café pédagogique a besoin de votre aide. Adhérez à l'association éditrice du Café pédagogique et, jusqu'au 14 juillet, recevez gratuitement en cadeau le livre d'Olivier Maulini " Eduquer entre engagement et lucidité". L'adhésion met votre Expresso quotidien à 0,20 €.£

 

Pour nous soutenir et recevoir votre cadeau

 

 

11/07/2019 à 08:16  |  (0 commentaire)
Le système

Le Parisien révèle une sordide affaire de harcèlement et viol dans un collège de Marly la ville (95). Dans cette banlieue périurbaine et pavillonnaire, un enfant a été violé à plusieurs reprises et menacé par ses camarades dans l'enceinte d'un collège connu pour ses excellents résultats.

 

Dans Le Parisien

 

11/07/2019 à 08:16  |  (0 commentaire)
Le système

En application de la loi, le gouvernement a adressé aux deux chambres de premiers éléments sur le budget 2020. Le rapport pour l'Assemblée du député LRE% Joël Giraud est lisse et favorable au projet gouvernemental. Celui du Sénat, réalisé par le sénateur LR A de Montgolfier, est nettement plus critique. Les rapports ne donnent pas d'indication sur le budget de l'éducation nationale si ce deux remarques dans le rapport du Sénat. "Le gouvernement parait avoir renoncé à la suppression de 120 000 postes dans la fonction publique à l'échelle du quinquennat", note A de Montgolfier. Et surtout ce tableau de la position de la France pour différentes catégories de  dépenses. Ainsi la France est 1ère dans l'Ocde pour la dépense publique totale mais 11ème pour la dépense d'éducation.

 

(...)

11/07/2019 à 08:16  |  (0 commentaire)
La classe

Alors que les idées de Montessori sont à la mode, comment se fait leur introduction dans les écoles maternelles publiques ? Ghislain Leroy et Laurent Lescouarch, université de Rennes et de Rouen, ont observé 9 classes maternelles à Rouen et Paris. Leur recherche publiée dans Spécificités 2019/1 n° 12, montre une hybridation en cours qui rompt parfois avec l'éthique Montessori.

 

(...)

11/07/2019 à 08:16  |  (1 commentaire)
La classe

Le GFEN organise des universités et des stages... d'été ou de rentrée, ouverts à tous.tes. Du 29 juillet au 2 août,  Les imagin'actions éduc'actives d'Uzeste concernent l'écriture. Du 16 au 24 août on a les 42e Hestejada de las arts, Secteur Ecriture & Poésie. Du 19 au 25 août : Les CréEstives en Rhône Alpes et sur la même période un stage arts platsiques. Du 20 au 23 août le secteur langues aborde "L'ordinaire de la classe". En Eure et Loir du 26 au 27 aout il est question "Des apprentissages solidaires pour une réussite partagée". Découvrez les autres stages possibles sur cette page.

 

Tous les stages

 

 

11/07/2019 à 08:16  |  (0 commentaire)
L'élève

Les nouvelles générations sont-elles aussi travailleuses que les anciennes ? Une étude de l'Injep montre une réalité plus complexes avce de fortes différences entre les jeunes, même si la réalisation de soi par le travail semble l'emporter sur l'utilité sociale du travail. "Le rapport au travail des jeunes est une réalité complexe à saisir, faite de nuances, et d’ambivalence. L’apparente valorisation de l’équilibre entre vies professionnelle et personnelle n’implique pas un détachement total de celui-ci. Le crédit accordé à la réalisation de soi ou à la dimension socialisatrice du travail ne doit pas laisser penser que les jeunes délaissent complétement les aspects matériels du travail : la sécurité de l’emploi est importante pour eux. De plus, l’expression « rapport au travail des jeunes » masque une réalité diverse. Alors que les jeunes les plus favorisés mettent en avant l’équilibre entre travail et hors travail, les relations entre collègues, l’intérêt du poste ou l’autonomie, ceux qui ont des situations professionnelles plus complexes, notamment les jeunes intérimaires, mettent davantage l’accent sur le niveau de rémunération ou la sécurité de l’emploi. De même, la question de l’équilibre entre vies professionnelle et personnelle prend une importance toute particulière chez les femmes, qui ont davantage à charge les arrangements entre ces deux sphères".

 

L'étude

 

11/07/2019 à 08:16  |  (0 commentaire)
Les disciplines

En anglais, des professeurs de l'académie de Grenoble partagent des séquences conformes au nouveau programme sur le site de Grenoble. Cette vingtaine de séquences, conformes aux axes des nouveau xprogrammes, concernent surtout la première. A noter plusieurs séquences pour la spécialité LLCER. En allemand, on notera deux séquences de A2 à B1 sur "influencer" et l'environnement.

A Grenoble

Influencer

L'environnement

 

11/07/2019 à 08:16  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Le dernier numéro d'Alsic propose plusieurs recherches sur les apprentissages numériques en langues. Ainsi un article explore les apprentissages lexicaux à distance d'écoleirs du puy de Dome. Un autre suit, au niveau universitairen l'évolution des préoccupations enseignantes.

 

Le nuémro

 

11/07/2019 à 08:16  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le jeudi 11 juillet 2019.

Partenaires

Nos annonces