L'actualité éducation de la semaine du 16 au 30 août 2019 

Rentrée politique

Rentrée : JM Blanquer à l'Ecole : " Chérie et si on recommençait tout à zéro ?"

Peace and Love. Le 27 août, à l'occasion de la conférence de presse de rentrée, le ministre de l'éducation nationale a montré une nouvelle facette de sa personnalité. En ce début d'année, après des mois de graves tensions, JM Blanquer baigne dans la conciliation. Les affrontements de l'année dernière ? "Tournons la page". Ses objectifs pour 2020 : le bonheur des profs et l'environnement durable. Fini le ministre droit dans ses bottes. Fini le pourfendeur des médias et des "bobards". Fini le libéral à tout crin. Blanquer est social et bienveillant.  L'exercice de communication  a quand même ses limites. Et elles concernent en priorité les professeurs des écoles... Car un nouveau Blanquer est-il possible ?

Lisez l'article...    

 

Nouveau paysage, vieux ministre

La troisième année de JM Blanquer rue de Grenelle ressemblera t-elle aux précédentes ? Alors que le ministre poursuit ses projets, allant même jusqu'à remettre en selle cet été les EPSF bannis de la loi Blanquer, le paysage autour de lui est-il le même ? JM Blanquer semble avoir perdu la confiance des enseignants et poussé une frange non marginale à une radicalisation sans précédent. Il apparait que la mobilisation enseignante s'est faite contre ses idées et non contre les réformes gouvernementales. Dans cette situation nouvelle, le ministre est-il capable de faire preuve de concessions et de dialogue ? Dogmatisme ou avenir politique, il va falloir choisir...

Lisez l'article...    

 

Blanquer : L'apaisement c'est déjà terminé ?

Finalement il n'aura duré que le temps de quelques battements d'aile d'un colibri... Le 29 août, JM Blanquer a retrouvé sa posture habituelle dans les médias. Il a présenté sur BFM comme une revalorisation de 300 € par enseignant une mesure prise en 2016.  Dans Le Parisien il promet "d'aller jusqu'au bout" dans la réforme du lycée. JM Blanquer reste JM Blanquer.

Lisez l'article...    

 

Popularité confirmée en baisse pour JM Blanquer

Selon un sondage réalisé par Odoxa-Dentsu pour Le Figaro et France Info, la popularité de JM BLanquer est passée de 62% d'opinions favorables en février 2018 à 46% en aout 2019. Une majorité des Français a une mauvaise opinion du ministre. Cette chute s'expliquerait par la réforme du lycée rejetée par 54% des Français. Une majorité des Français estime qu'une grève des enseignants en septembre serait justifiée.

Lisez l'article...    

 

La Chaîne des bahuts appelle à la grève le 10 septembre

A l'issue d'une université d'été qui a été un succès avec 650 participants, la coordination nationale des AG et collectifs en lutte contre les réformes Blanquer appelle les enseignants à manifester et faire grève. "Proposition aux AG partout en France et aux organisations syndicales de décider d’un premier temps fort de grève et de manifestation le mardi 10 septembre, et de tenir des AG pour décider de la poursuite de la grève reconductible.  Appel à réaliser l’unité entre les grèves et luttes sectorielles qui s’annoncent au mois de septembre, en faisant de la journée du mardi 24 septembre contre la réforme des retraites une journée de grève reconductible dans l’Éducation et de grève interprofessionnelle... Appel à s’emparer des rendez-vous des vendredi 20 septembre (mobilisation des jeunes pour le climat à laquelle appellent déjà l’UNL, le MNL, la FIDL et Youth For Climate) et samedi 21 septembre (manifestation à l’appel de nombreuses organisations et des Gilets Jaunes, avec invitation aux parents d’élèves pour manifester au sein de cortèges Éducation)".

Lisez l'article...    

 

Emmanuel Macron promet "la transformation" du métier enseignant

Interrogé le 26 aout, sur France 2, sur la réforme des retraites, le président de la République a souligné les cas particuliers des enseignants , des aides soignantes et des infirmières. "Rien n'est encore décidé", a affirmé E Macron à propos de la réforme des retraites prévues pour 2025. Il annonce l'ouverture de concertations avec les partenaires sociaux dès la semaine prochaine. "On va construire tous ensemble cette réforme". Le président a dit être conscient que "certaines professions seraient lésées" avec le système annoncé. Il a précisé qu'il s'agit des enseignants, aides soignantes et infirmières. "Il n'y aura pas de réforme des retraites tant qu'on n'aura pas bati une transformation de ces professions" a-t-il promis. Les enseignants ont les salaires les plus bas des cadres A de la fonction publique et peu de primes. Le système de points envisagé devrait réduire fortement leurs retraites.

Lisez l'article...    

 

Une circulaire confirme l'élection des éco-délégués

JM Blanquer avait annoncé le 27 août l'élection d'éco-délégués dans chaque classe du collège et du lycée. Cette annonce est en partie confirmée par une circulaire publiée au BO du 29 août. En partie seulement car les établissements pourront se contenter de deux élus pour l'établissement. " A minima, chaque collège et lycée désignera un binôme paritaire d'éco-délégués par établissement dès l'année scolaire 2019-2020, soit 20 000 éco-délégués d'établissement. Ces binômes d'éco-délégués seront élus, au collège et au lycée, parmi les membres volontaires du conseil de vie collégienne/lycéenne, ainsi qu'au sein du conseil académique de la vie lycéenne (CAVL) et du Conseil national de la vie lycéenne (CNVL). Au-delà, chaque établissement est incité à organiser l'élection, dans chaque classe, d'un éco-délégué qui aura pour rôle de promouvoir les comportements respectueux de l'environnement dans sa classe (extinction des lumières, par exemple pendant les récréations ou pauses méridiennes, usage raisonné des chauffages, etc.) et de proposer toute initiative de nature à contribuer à la protection de l'environnement dans son établissement".

Lisez l'article...    

 

Un décret ouvre les EPLEI

Les EPLEI vont pouvoir ouvrir dès la rentrée. Le JO du 25 août publie un décret d'application de la loi Blanquer sur l'organisation des établissements publics locaux d'enseignement international (EPLEI). Avec ce texte l'Education nationale fait renaitre une filière spécifique pour les enfants privilégiés faisant ainsi un énorme bond en arrière.

Lisez l'article...    

 

Nouveaux Dasen

Un décret publié le 23 août procède à une dizaine de nominations de Dasen et Dasen adjoints. Du coté des Dasen : Emmanuelle Compagnon est nommée dans l'Oise, FRançois Xavier Pestel arrive en Pyrénées atlantiques. Marie Hélène Aubry est nommée en Haute Loire, Pierre Alain Chiffre dans le Cher et Dominique Malroux en  Corrèze. Le JO annonce aussi la nomination de Dasen adjoints : Mickaël Cabbeke dans les Alpes Maritimes, Véronique Guggiari dans le Loiret, Gwenaëlle Hergott en Ille et Vilaine, Cyril Le Normand dans le Gard, Muriel Misplon dans le Pas de Calais, Nicole Noilhetas en Puy-de-Dome, Pierre Seban en Yvelines, Aline Vo Quang dans le Rhône et Patricia Bloch dans le Val de Marne.

Lisez l'article...    

 

L'étrange démission du recteur de Poitiers

"Il est mis fin, sur sa demande, aux fonctions de recteur de l'académie de Poitiers exercées par M. Armel de La Bourdonnaye". Nommé en 2018 par JM BLanquer, le recteur La Bourdonnnaye n'avait pas fait partie du mouvement des recteurs cet été. Sa démission, annoncée au conseil des ministres du 28 août, n'était pas prévue. Selon La Nouvelle République, elle intervient alors que le recteur serait victime d'un chantage sur Twitter. Fin juillet des copies de messages entre le recteur et une jeune femme ont circulé sur Twitter. A de la Bourdonnaye a porté plainte.

Lisez l'article...    

 

Publication du RERS 2019

Peut-on enfermer l'Education nationale dans des chiffres ? Non sans doute. Mais les statistiques apportent un éclairage indispensable à la compréhension de l'univers éducatif.  Pour tous ceux qui s'intéressent à l'Ecole, les Repères et références statistiques (RERS) sont une véritable bible proposant , en 400 pages, l'essentiel des données statistiques sur l'éducation. L'édition 2019, réalise par la Depp, vient d'être mise en ligne. Elle comporte des nouveautés : "l’édition 2019 présente de nouvelles pages, notamment sur les mobilités étudiantes à l’international (6.16), les voeux d’orientation et propositions d’admission des nouveaux bacheliers via l’application Web Parcoursup (6.20), ainsi que les résultats des évaluations nationales Repères portant sur les acquis des élèves en français et en mathématiques à l’école primaire (8.1 et 8.2). Par ailleurs, de nouvelles informations sont disponibles dans plusieurs pages. C’est le cas pour la page sur le climat scolaire et la violence dans les lycées (2.12) ou pour la page sur la santé des élèves de troisième (4.27)".

Lisez l'article...    

 

 

Le condensé de l'été

Les actualités des vacances

Ne perdez rien ! Retrouvez ici les principales actualités depuis le 5 juillet.

Politique ministérielle

La loi Blanquer appliquée dès la rentrée

Après validation par le Conseil constitutionnel, la loi Blanquer a été promulguée le 28 juillet. De premiers décrets d'application, concernant l'aménagement de l'obligation d'assiduité en petite section de maternelle, les jardins d'enfants et le contrôle de l'instruction donnée dans les familles ont été publiées au Journal officiel. Toutes vont dans le sens d'un contrôle vertical pour accélérer une "scolarisation" dès les premières années. Mais 25 articles de la loi...

Lisez l'article...    

 

Les ressources pédagogiques de cet été

Pédagogie

Marie-Noëlle Bertille : Différencier son enseignement

S'il est une injonction qui revienne régulièrement c'est bien celle de la différenciation. Sous la direction de Frédéric Bablon, un Dasen, cinq enseignants apportent des réponses concrètes pour différencier. Leur ouvrage (Différencier son enseignement au collège et au lycée, ESF Sciences humaines) pose 4 principes et montre comment les mettre en pratique dans la classe dans le second degré.  Marie-Noelle Bertille, co-auteure du livre et professeure d 'anglais au lycée Gerville Réache en Guadeloupe, explique pourquoi, comment et à quel prix on peut...

Lisez l'article...    

 

 


La rentrée des syndicats

A l'Université d'été des enseignants, les opposants aux réformes Blanquer ont le moral

Insensibles au nouveau ton patelin de leur ministre, des enseignants et des personnels de l'éducation se sont réunis du 26 au 28 août à la Cartoucherie de Vincennes pour débattre ensemble de l'école dont ils rêvent et de la poursuite de la mobilisation contre les réformes. Cette Université d'été des enseignant-e-s et de l'éducation (UEE), la première du genre, est ainsi venue rappeler qu'au delà de l'autosatisfaction ministérielle, des foyers de contestation perdurent. Et que le ministre a beau vouloir "tourner la page" des mobilisations d'avant l'été, certains sont bien décidés à ne pas lâcher.

Lisez l'article...    

 

Le Snes Fsu refuse l'eau de rose de JM Blanquer

"On est sur une poudrière. Tous les ingrédients sont réunis. Il ne suffira pas d'un peu de pommade distribuée par le ministre. Il faudra des actes". Pour Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes Fsu, le premier syndicat du second degré, l'apaisement proclamé par JM Blanquer n'est qu'une posture qui ne saurait régler les problèmes réels (salaire, conditions de travail) des enseignants. Le Snes appelle les professeurs à se réunir en AG et envisage des actions en septembre.

Lisez l'article...    

 

Comités de suivi, salaire, retraite : La Fsu dubitative devant la communication ministérielle

Reçue par le ministre de l'Education nationale le 26 août, la FSU reste dubitative quant au "changement de ton" de JM Blanquer. Le ministre a annoncé l'ouverture de discussions sur les salaires en lien avec la réforme des retraites et la création de "comités de suivi" sur les réformes du lycée et du bac et les Inspe. La première fédération de l'éducation nationale "attend des actes" à l'appui de ces propos.

Lisez l'article...    

 

Le Snuipp Fsu s'interroge sur l'ouverture ministérielle

"On espère que le ministre ait entendu ce qui s'est exprimé au printemps". En présentant la rentrée 2019, Francette Popineau, co-secrétaire générale du Snuipp Fsu, le premier syndicat du primaire, met l'accent sur les défis d'une rentrée marquée par la loi Blanquer. L'avenir semble se jouer dans ces premières semaines de l'année où, selon Régis Metzger, co-secrétaire général également, JM Blanquer a changé de ton. Mais déjà se profilent pour les enseignants  les défis de 2019-2020 : les évaluations nationales et la circulaire de rentrée avec d'éventuelles pressions à la clé, les salaires en berne, les retraites à préserver. Le Snuipp annonce la création d'un Observatoire des pratiques pour faire remonter les réalités de la classe face à la communication ministérielle. Le ministre de son coté lance des "comités de suivi" sur les réformes.

Lisez l'article...    

 

Pour l'Unsa, "renouveau du dialogue" à l'Education nationale

" Des éléments nouveaux ou plus approfondis nous ont été apportés avec des documents de travail à l’appui. Ils devront se concrétiser mais la méthode évolue positivement". Reçue par le ministre de l'éducation nationale, l'Unsa Education confirme le changement de ton rue de Grenelle. La fédération évoque les suejts abordés : les comités de suivi sur les réformes des lycées et l'Inspe, l'extension du Pass Education aux personnels EN, la réforme des retraites et la revalorisation, le schéma directeur de la formation continue. " L’UNSA Éducation souhaite vraiment que ce renouveau du dialogue social se concrétise et s’inscrive dans la durée". C'est bien la question...

Lisez l'article...    

 

Sud Education dénonce "la communication mensongère" de JM Blanquer

" SUD éducation ne rentrera pas dans ce jeu de dupes". Le syndicat réagit fortement à a la conférence de presse ministérielle et annonce des AG dès la pré rentrée. " Lors de la conférence de presse de ce mardi à l’occasion de la rentrée scolaire, le ministre n’a apporté aucune réponse aux revendications des personnels. Il s’est contenté d’un exercice d’autopromotion consistant à essayer de verdir son image. Cette tentative ne révèle que l’ampleur du discrédit du ministre et son affaiblissement", écrit Sud. Le syndicat démonte notamment les annonces sur les AESH et les PIAL. " Le ministre vante le métier d’Assistant-e d’élève en situation de handicap (AESH) qui serait devenu une “carrière”, alors que ces personnels sont privés du statut de fonctionnaire et subissent les temps partiels imposés pour une rémunération mensuelle qui n’atteint qu’exceptionnellement l’équivalent d’un SMIC. Dans ce cadre, le ministre prétend qu’un-e AESH “attend” chaque élève à la rentrée. C’est évidemment faux : les services de l’Éducation nationale demandent dans plusieurs départements aux chef-fes d’établissement de ne surtout pas rappeler aux familles qu’elles doivent elles-même faire les demandes d’attribution d’AESH, espérant économiser ainsi des postes au détriment des élèves les plus vulnérables." " L’heure est donc à la mobilisation. Des AG sont dores et déjà prévues lors des journées de pré-rentrée, ce qui doit être l’occasion de débattre de la grève et de sa reconduction, dans l’ensemble des secteurs de l’éducation", conclut Sud Education.

Lisez l'article...    

 

Le Se-Unsa attend les signes tangibles de l'apaisement

"On saura rapidement si le dialogue social est une réalité". Le 28 août, Stéphane Crochet, secrétaire général du Se Unsa et Claire Krepper et Rémy Charles Sirvent,  secrétaires nationaux, n'ont pas caché leurs interrogations devant la nouvelle posture ministérielle. Le second syndicat des enseignants attend des preuves tangibles du changement rue de Grenelle. Pour lui, les évaluations de septembre seront un premier test. Le syndicat ne cache pas les difficultés de la mise en place de la réforme du lycée, notamment l'irrespect des voeux de spécialités des lycéens dans la moitié des établissements.

Lisez l'article...    

 

Voie professionnelle : Le Snuep Fsu prépare la mobilisation

"Pour nous la page de juin n'est pas tournée. Ce qui s'est passé en juin a laissé des traces. La façon dont la réforme se met en place aussi". Axel Benoist, co secrétaire général du Snuep FSU, marque la différence. Alors que des syndicats accueillent positivement les nouveau ton ministériel, alors que le ministre dit vouloir "tourner la page" des événements de juin, le Snuel Fsu reste vent debout contre la réforme des lycées professionnels. C'est que celle-ci amène des changements radicaux et jugés inacceptables. Le Snuep Fsu appelle à des réunions dès le 30 aout dans les établissements. Il soumettra la réforme de la voie professionnelle au CHSCT ministériel pour faire reconnaitre sa lourdeur sur les conditions de vie des professeurs.

Lisez l'article...    

 

Alain Refalo et les cendres vives de la Résistance pédagogique

Alain Refalo réunit dans "Hiérarchie et désobéissance à l'Ecole" des textes publiés depuis 2008 et le lancement de sa campagne de désobéissance contre les mesures Darcos. Les maladresses du ministre avaient fait naitre un véritable mouvement autour d'Alain Refalo qui a laissé des traces durables. Il rappelle ce qui fondait le mouvement en reprenant les mots de P Meirieu : " Au fond, Monsieur le Ministre,  votre politique décourage les enseignants parce qu’elle met à mal leur identité de « professeurs ». Dans un système où le libéralisme et la technocratie s’associent de plus en plus pour permettre le développement des stratégies individuelles de « réussite », les enseignants sont réduits à des dépisteurs, à des orientateurs, voire à des douaniers… eux qui ont la vocation de « passeurs » chevillée au corps. »". Des propos qui n'ont pas perdu leur actualité. " Il appartient encore aux enseignants de prendre des initiatives, d'agir en conscience, d'obéir avec discernement aux multiples injonctions souvent contradictoires, de créer et d'expérimenter, de partager et de mutualiser les pratiques qui portent l'espérance d'une école plus généreuse, plus solidaire et plus efficace", continue à proclamer Alain Refalo.

Lisez l'article...    

 

 

Métier enseignant

La prime versée en Rep+ réévaluée

La prime annuelle versée aux enseignants, CPE et psychologues du 1er degré exerçant en  réseau d'éducation prioritaire renforcé (Rep+) est réévaluée à compter du 1er septembre 2019. Elle se montera à 4 646 € au lieu de 3 479. Celle des inspecteurs IEN en charge du pilotage d'un réseau est aussi revue à la hausse : elle passe  de 1667 € à 2834 €. Cette revalorisation avait été annoncée. Elle fait suite à celle de 2018 (1000 € également). Mais le gouvernement semble hésiter sur ses objectifs. Le candidat Macron avait promis une revalorisation de 3000 € et présenté la prime comme un outil pour fidéliser les équipes pédagogique dans les réseaux Rep+ où le turn over est très important.

Lisez l'article...    

 

ZEP, ECLAIR : La clause de sauvegarde prolongée d'un an

Cette mesure fait aussi partie de "l'apaisement" affiché rue de Grenelle. Le JO du 28 août publie un arrêté prolongeant d'une année la clause de sauvegarde des établissements classés ZEP ou ECLAIR. "Afin de maintenir aux personnels des lycées le bénéfice des éléments de rémunération liés aux classements ZEP et ECLAIR de leur établissement au titre de l'année 2014-2015, une clause de sauvegarde transitoire d'une durée initiale de quatre ans est prévue dans les décrets relatifs aux régimes indemnitaires versés au titre de l'exercice dans un lycée classé ZEP ou ECLAIR. Le décret prolonge cette clause de sauvegarde d'un an".

Lisez l'article...    

 

Guide des précaires

"Ce guide d’autodéfense a été écrit à partir de l’expérience de militant·es syndicaux AED, AP et AESH de Sud éducation Paris. Il est là pour apporter des réponses à un certain nombre de questions que l’on se pose quotidiennement." Réalisé par Sud Education Paris, le Guide traite du recrutement, du contrat de travail, de son renouvellement, du licenciement, du service et du salaire, de la protection sociale des précaires. En 50 pages, il apporte des réponses aux questions des AED, AP, AESH en CDD, en CDI ou en PEC-CUI.

Lisez l'article...    

 

Rentrée : Le Guide du Snes Fsu

Indemnités et salaire, obligations de service, nouveautés administratives au collège et au lycée : le Guide de rentrée du Snes apporte une information réglementaire indispensable aux enseignants du 2d degré.

Lisez l'article...    

 

Ouverture des concours d'enseignants

Le JO du 27 août annonce l'ouverture des concours d'enseignants des premier et second degré du public et du privé ainsi que ceux des CPE et psychologues. Les inscriptions sont ouvertes du 10 septembre au 10 octobre. Le nombre de postes n'est pas communiqué.

Lisez l'article...    

 

Manuels scolaires : Les éditeurs alertent sur les problèmes de la rentrée

Il n'y aura probablement pas de manuels gratuits pour tout le monde, annonce l'association des éditeurs d'éducation, regroupant les principaux éditeurs scolaires. Les éditeurs alertent aussi sur les risques liés au passage aux manuels numériques. Ce sont finalement les familles qui vont payer le prix de la précipitation avec laquelle les réformes sont mises en place.

Lisez l'article...    

 

Privé : Accès à la classe exceptionnelle

Un arrêté publié le 27 aout modifie la liste des fonctions des maitres du privé ouvrant droit à la classe exceptionnelle. Sont ajoutés : les fonctions de directeur adjoint et de tuteur de maitres en contrat provisoire.

Lisez l'article...    

 

Privé : Délai raccourci pour les rendez vous de carrière

Les professeurs du privé ne seront plus prévenu que 15 jours à l'avance de la date d'un rendez vous de carrière. Jusque là le délai était d'un mois.

Lisez l'article...    

 

Privé : Accès des professeurs du 2d degré à la classe exceptionnelle

Une note de service publiée au BO du 29 août précise les conditions d'accès des professeurs du 2d degré du privé à la classe exceptionnelle.

Lisez l'article...    

 

Une circulaire définit la 3ème prépa métiers

Crée par la majorité dans la suite de la loi Avenir professionnel , la classe de 3ème prépa métiers et définie dans une circulaire publiée au BO du 29 août. La singularité de cette classe et sans doute ses limites, c'est qu'elle est censée ouvrir à une 2de générale et accueillir des élèves de bon niveau, le coté professionnel étant ajouté aux heures d 'enseignement habituelles.

Lisez l'article...    

 

 

Numérique

Bruno Devauchelle : Quelle rentrée avec le numérique ?

Il y a la rentrée dans les établissements et la rentrée des décideurs. Le discours tenu par JM Blanquer lors de son intervention vidéo pour la 16è édition de Ludovia fait donc partie de la seconde, la première reste à faire dès lundi prochain. Dans ce discours, qui est marquant du fait de son degré d'autosatisfaction, on peut noter plusieurs points qui méritent débat, questionnement, approfondissement : enseignement de l'informatique, PIX, éthique, intelligence artificielle, assistant vocal pour l'enseignement des langues au premier degré, mais aussi tous les dispositifs d'accompagnement (D'Col, Classe à 12, Devoirs faits, Banques de ressources, orientation Onisep service, Profan, Etincel, etc.…). Beaucoup de chantiers, apparemment qu'il faut tenter de décrypter. Mais au moins on peut comprendre les choix, à défaut des visées, du ministre et de son entourage...

Lisez l'article...    

 

 

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 30 août 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces