La CGT éducation contre le vade-mecum sur l'apprentissage 

Publié cet été , puis retiré par l'Education nationale, le vade-mecum sur l'apprentissage fait réagir la CGT Education. "Ce vade-mecum confirme la méthode autoritariste du Ministre. Les personnels et les Conseils d’Administration sont désormais dépossédés de leur pouvoir de décision : la consultation du CA n’est plus obligatoire pour ouvrir une Unité de Formation en Apprentissage (UFA). C’est le chef d’établissement qui décide seul de la signature d’une convention entre un CFA et l’EPLE. L’autonomie des établissements devient toujours plus l’autonomie des chef·fes", écrit la CGT. "Il définit l’organisation du mixage des parcours et des publics, imposant la cohabitation dans la même classe d’élèves, d’apprenti·es et de stagiaires de la formation continue. On y découvre que l’apprentissage devient la pierre angulaire de toute l’organisation. L’emploi du temps des apprenti·es, par exemple, détermine l’emploi du temps des scolaires... Actant qu’une « certaine flexibilité des services sera à prévoir », c’est une attaque directe du statut des PLP et de leurs services hebdomadaires. La menace d’annualisation et la remise en cause des 18h hebdomadaires, que nous dénoncions, se confirme".

 

Sur ce vademecum

 

Par fjarraud , le jeudi 05 septembre 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces