L'Expresso du 25 septembre 2019 

Le fait du jour

Pas de colibris le 24 septembre pour le séminaire des coordinateurs  des équipes académiques "valeurs de la République". Quelques jours après le discours d'E. Macron sur l'immigration, JM Blanquer s'est mis dans le ton et a présenté une vision raccourcie de la laïcité, uniquement axée sur les "problèmes" rencontrés par les équipes académiques et leur répression. Mais il a surtout pointé du doigt la FCPE. A 15 jours des élections des parents d'élèves, le ministre de l'éducation nationale a dénoncé la FCPE comme antirépublicaine et trahissant la laïcité. La FCPE, qui va porter plainte contre un membre du "conseil des sages" créé par JM Blanquer, répond en invitant le ministre à regarder du coté de l'Alsace... L'association aurait pu ajouter la loi Blanquer et son financement des maternelles catholiques...

 

(...)

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Selon l'enquête Cèdre, menée en 3ème en 2018  par la Depp, le niveau en sciences a baissé en 2018 alors qu'il était stable de 2007 à 2013. On assiste à un glissement vers le bas du niveau des élèves et à un maintien des inégalités sociales. Des résultats qui interrogent et invitent à chercher des explications. D'autant qu'ils sont en contradiction avec ceux de Pisa 2015.



(...)

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"En fin d’école primaire, le niveau des acquis des élèves en sciences est stable depuis onze ans. En revanche, la répartition des écoliers dans les groupes de niveaux évolue. Les groupes intermédiaires sont davantage représentés, ce qui traduit une homogénéisation générale du niveau des élèves", écrit la Depp qui publie les résultats de l'enquête Cèdre menée en 2018 en CM2 et les compare avec les enquêtes de 2007 et 2013. Des résultats rassurants après les mauvais scores obtenus parla France dans l'enquête internationale Timms de 2015.

 

(...)

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
La classe

Développer l’estime de soi en révélant et en valorisant les langues des enfants, c’est l’un des objectifs principaux de l’association Dulala. Et pourquoi ? tout simplement car c’est là un levier majeur de la réussite scolaire de tous les élèves. Cette jeune association de tout juste dix ans fait le pari de la valorisation des langues d’origine. L’idée ? Faire reconnaître le bilinguisme comme une force et pas une faiblesse. Une valorisation dont les enjeux sont multiples comme l’explique Marie-Paule Hutin, enseignante à l’école maternelle Présentation dans le onzième arrondissement parisien. « Il y a un réel intérêt pédagogique à éveiller les élèves aux langues, tout particulièrement à celles parlées à la maison et ce à plusieurs niveaux.  Au niveau de la construction de l’identité de l’enfant, au niveau des compétences métalinguistiques mais aussi dans une démarche d’éducation à la citoyenneté ».

 

(...)

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
L'élève

Quel sens donnent ceux qui travaillent à leur existence dans nos sociétés occidentales à l’heure des échanges mondialisés et dématérialisés ? Et s’ils font partie des cadres dirigeants et adhèrent, a priori consciemment, au modèle libéral dominant ? Pour son premier long métrage multi-récompensé, Antoine Russbach, jeune réalisateur d’origine suisse et sud-africaine, formé en Belgique à l’Institut des Arts de diffusion de Louvain-la-Neuve, se démarque du cinéma de dénonciation idéologique comme de la simple critique sociale. A partir d’un script documenté et rigoureux –écrit avec Emmanuel Marre-, le cinéaste nous confronte au quotidien sous haute tension de Frank, cadre au sein d’une grande compagnie de fret maritime pour laquelle il est totalement investi. Situation d’urgence à bord d’un cargo lointain et impératif de rentabilité d’une entreprise géante le conduisent à une décision solitaire et radicale, aux conséquences tragiques. Face à cet événement majeur, qui lui coûte son poste, le ‘col blanc’, jusque là dédié à une activité professionnelle lui assurant bien-être familial et opulence matérielle, traverse une crise existentielle dépassant l’habituelle remise en cause de l’asservissement aux folles exigences du marché. Maintenus dans une proximité dérangeante avec un personnage opaque et silencieux, nous assistons à sa ‘sortie de route’ et à l’onde de choc qui s’en suit. Et  des questions nous taraudent encore. Comment des collectifs humains aux ramifications planétaires engendrent-ils des ‘donneurs d’ordres’ monstrueux qui ne voient ni le bout de leurs actes ni leurs funestes effets ? Dans quelle mesure consentons-nous à ce désordre du monde ? A qui profite le crime de « Ceux qui travaillent » ainsi ?

 

(...)

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

Inscrit dans la loi Blanquer, la préprofessionnalisation d'assistants d'éducation vers le métier d'enseignant prend forme avec un décret et un arrêté publiés au JO du 25 septembre. " Les étudiants ayant acquis 60 crédits ECTS dans le cadre d'une licence à la rentrée scolaire de la signature du contrat et justifiant d'une inscription en licence peuvent être recrutés en qualité d'assistants d'éducation dans le cadre d'un contrat de préprofessionnalisation. Ils sont recrutés et interviennent dans les conditions fixées dans le présent article. Les assistants d'éducation recrutés dans le cadre de ces contrats ont le projet de s'inscrire dans une formation dispensée par un établissement d'enseignement supérieur délivrant un diplôme national de master préparant au concours d'accès aux corps des personnels enseignants ou d'éducation. A l'issue d'une procédure de sélection organisée sous l'autorité du recteur, en collaboration avec les établissements d'enseignement supérieur concernés, le contrat est conclu pour une durée de trois ans". Avec ce contrat, l'AED doit 8 heures hebdomadaires en établissement. Un arrêté fixe leur rémunération. Ces AED pourront dès la licence intervenir en classe et en master avoir charge de classe. Leur recrutement devrait monter rapidement en puissance et permettre de faire face aux besoins de remplacement.

 

Décret

Arrêté

 

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

"Quelle est l’ampleur statistique du phénomène aujourd’hui ? En octobre 2018, un millier de cas ont été signalés, dont 400 relevant de l’action des équipes académiques laïcité, pour un effectif scolarisé dans le secteur public d’un peu plus de dix millions d’élèves. De manière tout à fait étonnante, ce chiffre correspond exactement à la première estimation globale en 1990 – il est vrai centrée sur les conflits de foulards islamiques", écrit  Ismail Ferhat sur le site de la Fondation Jean Jaurès. "Malgré les mutations démographiques massives du système éducatif (passage du taux d’accès au baccalauréat d’une classe d’âge de 39,8 % en 1990 à 78,7 % en 2018) depuis cette période, cette relative stabilité des estimations ou des énumérations paraît remarquable. Il n’est pas sûr cependant qu’elle puisse refroidir à elle seule les passions et polémiques sur le comptage des atteintes à la laïcité scolaire".

 

Sur le site

 

 

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

"Nous sommes confrontés en matière éducative à toutes sortes de simplifications sur tous les sujets. Si nous n’y prenons garde nos pensées sont parasitées par ces simplifications. On plaide ici pour une démarche de responsabilisation des acteurs qui doit reposer sur une pensée critique et non sur la soumission", écrit Marc Bablet sur son blog. Il prend en exemple le passage de CM2 à la 6ème. "On ne peut se contenter des réponses toutes faites comme le sont des défis lecture ou des projets natation communs CM2-6ème. Sans doute pas non plus des visites du collège par les CM2. Non que ces perspectives soient sans intérêt mais elles font l’économie de l’observation et de la compréhension de ce qu’est le passage du CM2 en sixième. Que fait l’entrée au sixième aux élèves réels en leur diversité sociale notamment ? En fonction des discours familiaux ? En fonction des pratiques professorales ? Que se passe-t-il entre la fin du CM2 et l’entrée en sixième ? Il faut analyser la diversité des conditions de ce passage pour en comprendre les enjeux pour les enfants/élèves et travailler la question dans la diversité de ses dimensions en prenant en compte la diversité des contextes de vie qui influent sur ce que l’école leur fait".

 

Sur son blog

 

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
La classe

 « Et si notre monde devenait tout à coup étonnant, extravagant, bizarre, fantastique... » voilà de quoi inspirer toutes les classes, dès la maternelle, qui souhaitent participer au concours annuel de création plastique et littéraire du SNUipp-FSU et de ses partenaires (BNF, Ligue de l'enseignement, éditeurs et Le Café pédagogique). Un projet au long cours source de plaisir, de surprises et à la clé :  une semaine en classe de découverte à gagner et de nombreux autres lots. Inscriptions jusqu'au 20 octobre.

 

Lisez l'article...

 

 

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
La classe

"J'invite tous les élèves, étudiants et personnels de l'académie à partager un quart d'heure de lecture le vendredi 18 octobre à 13h51". Dans une lettre adressée à l'ensemble des enseignants, le nouveau recteur de Rennes, Emmanuel Ethis, instaure le quart d'heure de lecture dans toutes les écoles et établissements. "Chaque semaine les élèves, les professeurs et les autres membres du personnel cessent toute activité pour se consacrer en silence à une lecture personnelle pendant quelques minutes". Ecrite comme cela l'opération qui veut "développer le plaisir de lire" semble mal partie. S'il est émouvant et intéressant de voir une académie s'investir dans le développement de la lecture par le plaisir, il est difficile de programmer le plaisir pour tous à 13h51, même si l'heure est judicieusement choisie. Créer des communautés de lecteurs, comme le demande la lettre,  est la bonne voie. C'est sur le terrain qu'il faudra trouver des idées en ce sens.

 

 

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
L'élève

Du dauphin à la girafe en passant par le chameau, l'abeille ou la coccinelle, la Petite encyclopédie illustrée des bébés animaux (édition Rue du monde) publie un troisième tome. 51 espèces sont traitées par le crayon de Maja Säfström. Les enfants y découvriront la surprenante richesse de la biodiversité dans une vision souriante de la vie sur Terre. A partir de 5 ans.

 

Maja Säfström, la Petite encyclopédie illustrée des bébés animaux, Rue du monde, ISBN 978-2-35504-584-4, 16.80€

 

 

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Fin juin, j’arrive dans ma nouvelle école. Le hasard a voulu que je sois affecté dans l’autre école de la ville où j’ai été directeur quelques années plus tôt en arrivant dans la Vienne. Ma nouvelle directrice m’accueille avec un air navré : "Oh purée, je suis vraiment désolée mais, comme tu vas avoir les CE1-CE2, il va être dans ta classe ! Ils ont décidé de nous affecter le petit M., j’étais hier soir en réunion à la mairie et ce n’est vraiment plus possible qu’il reste dans son ancienne école … ben d’ailleurs, c’est celle où tu as été directeur. Tu connais peut-être la famille ?"...

 

(...)

25/09/2019 à 07:21  |  (1 commentaire)
Les disciplines

Interdits, censurés, critiqués, vilipendés…Quels sont ces livres d’enfants qui, du début du 20ème siècle à nos jours, ont suscité débats et polémiques ? Découvrez les mercredi 2 octobre à 14h30,  à la Bibliothèque nationale de France. L'exposition « Ne les laissez pas lire », accrochée le long de l’allée Julien-Caïn, aligne 120 publications, affiches, pages de BD, couvertures de livres, articles. La vivacité des débats, le caractère passionnel et la complexité des avis sont mis en avant. Elle invite à explorer l’histoire de la littérature pour enfants sous l’angle de la controverse et de la censure. La commissaire de l’exposition sera présente pour vous accueillir et débattre avec vous. L’accrochage est en libre accès jusqu’au 1er décembre 2019. Des conférences et des tables rondes  autour de l’exposition sont également programmées jusqu’au 17 décembre 2019.

 

(...)

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Il y a plein de trucs dans la vie pour lesquels on se rend compte à quel point c’est dingue comme on n’oublie pas : savoir faire du vélo, par exemple, ça ne s’oublie jamais. Nager, marcher, même fumer. Quand on a arrêté, on sait toujours comment faire pour recommencer. Plein de trucs quoi. Mais pas débuter une année en tant qu’enseignante de CP." Anouk F., autrice de Merci maitresse !, a repris elle aussi le collier. Elle raconte la première journée en CP, avec les sollicitations de E., le caca de R. et la démence de la cour de récré... Bonne rentrée à tous !...

 

Sur son blog

Sur son livre

 

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Voici un kit complet pour réaliser un cahier des nombres au cycle 2 : page de garde, doigts à compter, dés, monnaie, cubes, cartes de numération à superposer… L’idée est d’utiliser un petit cahier, les élèves pourront ainsi ajouter des représentations à l’écrit (nombres en lettres, décompositions diverses…)." Le blog du cancre propose en téléchargement le kit.

 

Sur son site

 

25/09/2019 à 07:21  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 25 septembre 2019.

Partenaires

Nos annonces