L'Expresso du 02 octobre 2019 

Le fait du jour

Le suicide de C. Renon va t-il être utilisé par le ministre pour ramener les établissements publics de l'enseignement primaire (EPEP) ? Selon Les Echos, la députée LREM Cécile Rilhac prépare un projet de loi en ce sens. Celui-ci est déjà annoncé par G Attal, secrétaire d'Etat auprès de JM Blanquer, à l'Assemblée le 1er octobre. Lancés par F Fillon et l'Institut Montaigne, poussés sous de Robien et Luc Chatel, les EPEP sont un vieux projet qui permet d'accélérer le regroupement des écoles primaires et de mettre à leur tête un chef d'établissement supérieur hiérarchique des enseignants. Un projet qui ressemble comme deux gouttes d'eau aux EPSF, proposés par C Rilhac, avec le soutien de JM Blanquer, dans le cadre de la loi Blanquer. Alors que les enseignants marquent leur solidarité avec la directrice de Pantin, ce projet là est-il ce qu'elle aurait souhaité pour l'école ?

 

(...)

02/10/2019 à 07:37  |  (0 commentaire)
La classe

Encore une année pleine d’aventures pour les élèves de Philippe Nicolas, enseignant à l’école Rep Les Grésillons de Gennevilliers (92). Cette année, ce sera le Groenland, rien que ça… Mais c'est pas très étonnant de la part de Philippe qui depuis des années accompagne ses élèves de CM2 d’éducation prioritaire loin des sentiers battus. Il y a deux ans, c’était en apprentis géographes qu’ils ont cartographié le lac Miroir de Queyras, situé à 2215 mètres d’altitude. Mesures qui n’avaient jamais été prises auparavant et qui sont aujourd’hui enregistrées. L’an passé, ce sont les loups qu’ils ont photographié dans leur état naturel, dans le parc régional du Queyras. Et pour cette nouvelle année scolaire, il ne s’agit rien de moins que « de recueillir le testament des glaces de l’Arctique pour l’avenir de la planète » dans la cadre du projet « Cap au Nord 2020 ». Un projet qui fait écho à une prise de conscience planétaire de l’enjeu écologique…

 

(...)

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
L'élève

Lorsque des migrants quittent l’Afrique (ici le Sénégal) et prennent la mer, comment leurs proches restés au pays vivent-ils le départ des candidats à l’exil ? De quelle manière figurer à l’écran la souffrance déposée en eux par l’absence d’êtres chers et la hantise de leur funeste sort ? Quel chemin cinématographique emprunter suggérant la formidable énergie d’une jeunesse, apte à survivre à la disparition d’une partie des siens, à travers d’étranges phénomènes d’associations des morts et des vivants au sein d’une histoire collective dans le refus du désespoir ? Matti Diop, jeune actrice et cinéaste franco-sénégalaise, formée au Studio national des Arts contemporains du Fresnoy, après des courts-métrages remarqués et primés, laisse mûrir en elle une ambition artistique sans pareille. Enrichie par des origines et des influences mêlées, traversée par le pouvoir d’attraction du Sénégal, terre de la famille paternelle, comme réalité socio-économique méconnue à découvrir et ‘continent noir’ gorgé d’imaginaires à investir, l’auteure nous offre un premier long métrage d’une beauté bouleversante et d’une puissance poétique fulgurante, « Atlantique », Grand Prix au dernier festival de Cannes, célébré avec ferveur à Dakar cet été. 

 

(...)

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
La classe

Le 11ème Forum des enseignants innovants se prépare. Il aura lieu le 23 novembre dans le cadre du Salon de l'éducation. Organisé avec notre partenaire Libération, le Forum réunira une centaine d'enseignants porteurs de projets pédagogiques innovants. Les enseignants retenus pour le Forum seront complètement pris en charge par le Forum. Cette grande rencontre entre enseignants sera aussi l'occasion de présenter les  projets au public du Salon de l'éducation. Le Forum sera aussi l'occasion de tables rondes. Nous travaillons à la mise en ligne très prochaine du site d'inscription au Forum. Ne manquez pas cette occasion de faire connaitre votre projet et de rencontrer des professeurs extraordinaires. Préparez votre projet !

 

Le 10ème Forum

 

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
Le système

" Avec les organisations syndicales SNUipp-FSU, SE-Unsa, Sgen-CFDT, CGT-Educ’action, Sud-Education, en signant cette pétition, j’exprime ma plus vive émotion et mon soutien aux proches de Christine ainsi qu’à ses collègues, aux élèves et aux familles de son école, et exige qu’un chantier portant sur les conditions d’exercices de nos métiers à l’Education Nationale soit ouvert en urgence afin d’obtenir des mesures concrètes d’amélioration de nos conditions de travail". En quelques heures la pétition lancée par les syndicats a obtenu plus de 15 000 signatures. Les signataires affirment leur soutien le 3 octobre " par une marque personnelle ou collective de deuil, un moment de recueillement dans mon école avec l’ensemble de mes collègues, les autres personnels de l’école, les parents d’élèves, les élu.es …ou dans le cadre des initiatives prises dans les départements (rassemblements, interpellations, grève...)". En Seine Saint Denis le préavis de grève pour le 3 octobre devrait être suivi. Selon le Snuipp 93 une école sur deux sera fermée. Des actions sont en train d'apparaitre un peu partout en France pour ce même jour et pas seulement dans le premier degré : lettres aux parents, rassemblements, affichages etc.

 

Pour signer la pétition

 

 

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
Le système

A quelques jours d'un CSE qui doit examiner plusieurs textes sur la voie professionnelle (le 8 octobre), le Snuep Fsu marque ses désaccords. Reçu par la Dgesco il pointe l'éclatement du CAP en blocs de compétences. POur le ministère c'est un moyen de lutter contre le décrochage. Pour le Snuep FSU " s’il persiste, le ministère prendrait la lourde responsabilité de fragiliser encore plus les parcours scolaires de nombreux jeunes qui pourraient penser qu’un bloc professionnel leur suffirait à s’insérer dans un métier". Autre point de désaccord les CCF maintenus dans les bacs pro alors que le ministère vient de les supprimer dans les bacs technologiques. Troisième point la pondération accordée dans les autres lycées dans les classes à examen sauf les lycées professionnels.

 

Communiqué

 

 

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
Le système

"La rentrée 2019 avait été annoncée comme celle d’un renforcement de l’enseignement des mathématiques au lycée. Nous faisons le constat contraire ; les signaux que nous recevons de nos adhérents sont alarmants", écrit l'Apmep, association des professeurs de maths, dans une nouvelle lettre adressée à JM Blanquer.

 

(...)

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
Le système

Sacrifiez vos collègues ou vos classes, c'est un peu le dilemme de la réforme du lycée à Toulouse. Selon 20 Minutes, la majorité des enseignants de trois lycées toulousains, Rive-Gauche, Déodat et Les arènes, ont fait grève le 1er octobre pour leurs conditions de travail. Ils dénoncent les classes surchargées en 2de avec 36 élèves en seconde dans des quartiers défavorisés. La réponse de la Dasen mérite d'être citée : " Leur action est la traduction d’une inquiétude réelle. Lors de la préparation de la rentrée du lycée Rive-Gauche, nous avons identifié cette difficulté sociale et nous avons veillé à la compenser en accordant plus de moyens. Ils n’ont pas été utilisés pour créer une autre division mais pour le maintien d’options qui doivent permettre de mixer le public, c’est un choix qui a été fait par l’établissement".

 

Dans 20 minutes

 

 

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
Le système

Les parents FCPE du collège Lucie-Aubrac à Livry-Gargan (93) se mobilisent pour demander des enseignants. Selon la FCpe 93, dans 21 villes du département il manque des esneignants dans les classes à cette rentrée.

 

La vidéo

 

 

 

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
Le système

L'incendie des établissements Lubrizol de Roeun a occupé une bonne partie des questions au gouvernement déposées par les députés le 1er octobre. Ainsi C. Bouillon, député PS, a pris à partie le premier ministre demandant la déclaration de l'état de catastrophe technologique et la publication de la liste des produits stockés par Lubrizol. E Philippe estime que "les conditions d'application de l'état de catastrophe technologique"ne sont pas remplies" à Rouen. Mais il a promis la publication de la liste des produits stockés. Et c'est chose faite sur le site de la préfecture de Seine maritime.

 

La liste des produits

 

02/10/2019 à 07:36  |  (1 commentaire)
Le système

Depuis des années la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires "observe et analyse le phénomène sectaire, coordonne l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre des dérives sectaires, et informe le public sur les risques et les dangers auxquels il est exposé". Cette mission est une particularité française et une sérieuse épine dans le pied pour les sectes. Selon G Fenech, ancien président de la Miviludes, le gouvernement s'apprête à supprimer la Miviludes. Pour lui "cela signe le renoncement de l'Etat dans le combat contre les dérives sectaires".  Selon lui, la mission deviendra dès janvier 2020 un simple service du ministère de l'intérieur. C'est toute la lutte contre les sectes qui est remise en question. Le choix de nommer une ministre étroitement liée à une secte avait déjà interrogé. Voilà un second choix encore plus grave fait par le gouvernement.

 

La miviludes

Sur France info

 

 

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
La classe

 « Et si notre monde devenait tout à coup étonnant, extravagant, bizarre, fantastique... » voilà de quoi inspirer toutes les classes, dès la maternelle, qui souhaitent participer au concours annuel de création plastique et littéraire du SNUipp-FSU et de ses partenaires (BNF, Ligue de l'enseignement, éditeurs et Le Café pédagogique). Un projet au long cours source de plaisir, de surprises et à la clé :  une semaine en classe de découverte à gagner et de nombreux autres lots. Inscriptions jusqu'au 20 octobre.

 

Lisez l'article...

 

 

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
L'élève

"Selon les données de Data Gouv, 84% des enfants de 12 ans disposeraient d’un smartphone qui constitue leur moyen de connexion privilégié. Ils passent 14h53 par semaine sur Internet, soit plus de 2h par jour", selon le baromètre réalisé par l'Agence Heaven et l’Association Génération Numérique. "Le processus d’accès aux réseaux sociaux est progressif et s’effectue de façon bien plus précoce que les âges induits par la RGPD ne le prévoit", selon le baromètre. "Être inscrit sur les réseaux sociaux est banal dès la 6e », explique l'agence. Les 10-11 ans sont déjà majoritaires (54,7%) à l’être à l’entrée au collège et le taux d’inscription atteint environ 90% en 3e. Mais la prise de contact avec les plateformes se fait en réalité dès le milieu du primaire, souvent avec des fonctionnalités ludiques comme les lenses et les filtres avec lesquels des proches vont jouer avec les plus jeunes. La fonction de messagerie se propage fin primaire et le collège est synonyme de début d'exposition publique".

 

Le baromètre

 

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Depuis la rentrée I. m’a ce qu’on pourrait dire « testé » : quatre pattes sous la table, montée et descente des escaliers acrobatiques et prise en compte très difficile de mes remarques… Peut-être sa manière à lui, enfant d’une famille de six d’exister dans ce groupe classe important. I. a souhaité participer au « Je fais partager » du jour, animé par N. N., fier de pouvoir être un modèle pour les « Je fais partager ». « Le « Je fais partager » commence ! » Une élève expose ses vacances à l’hôtel, le club, le spa… On sent une jalousie légitime chez certains et son intervention me gêne assez. Un élève réagit à l’issue : « T’es riche alors ! » auquel je ne sais pas trop quoi répondre.

 

(...)

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" Au CP, "lire à haute voix" est chose impossible : c'est une activité sans rapport avec les possibilités d'un enfant de cet âge, et qui n'a rien à voir avec la prononciation orale de ce qu'on a sous les yeux. Mais même après, au CM, aider en lecture ne peut en aucun cas se faire avec de la lecture à haute voix", écrit Evelyne Charmeux sur son blog. " Confondre.. lecture et lecture à haute voix, c'est handicaper doublement la maîtrise de l'une et de l'autre : l'enfermer dans l'oralisation, c'est mettre en difficulté les opérations mentales nécessaires à la compréhension, et c'est aussi handicaper l'acquisition d'un véritable "savoir-lire à haute voix"."

 

Sur son blog

 

 

02/10/2019 à 07:36  |  (2 commentaires)
Les disciplines

" L’enfant de PS met bien en correspondance terme à terme les mots-nombres et les objets de la collection mais il n’isole pas le dernier mot nombre prononcé pour répondre à la question « combien de ? » Son comptage ne constitue pas un dénombrement mais il est de l’ordre du pointage et il est plus que probable que l’enfant qui rencontre les mots-nombres dans le contexte du comptage construise pour chacun de ces mots une signification proche de celle des numéros : l’enfant pense que compter c’est attribuer une sorte de numéro à chacun des objets pointés et le dernier mot prononcé en pointant un seul objet (le quatre) n’acquiert pas sa signification la plus importante, celle de nom du nombre qui exprime la totalité des objets". A lire le document de Dominique Gourgue sur les nombres au cycle 1.

 

Sur le site de Grenoble

 

 

02/10/2019 à 07:36  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 02 octobre 2019.

Partenaires

Nos annonces