Apmep : Il faut rétablir les maths dans le tronc commun 

"La rentrée 2019 avait été annoncée comme celle d’un renforcement de l’enseignement des mathématiques au lycée. Nous faisons le constat contraire ; les signaux que nous recevons de nos adhérents sont alarmants", écrit l'Apmep, association des professeurs de maths, dans une nouvelle lettre adressée à JM Blanquer.

 

L'Apmep estime que " le nouvel enseignement de spécialité mathématiques de première se déroule parfois dans des conditions difficiles : des groupes à effectif lourd, fréquemment de 35 élèves, parfois jusqu’à 38 ; des groupes plus hétérogènes que ceux des années précédentes, avec des élèves aux projets de poursuite d’études très différents ; des dédoublements raréfiés et moins d’accompagnement personnalisé". Pour l'Apmep, "le programme de cette spécialité est trop lourd pour des élèves qui ont besoin d’une culture mathématique sans devenir experts. De nombreux élèves disent dès les deux premières semaines vouloir abandonner cette spécialité en terminale. L’APMEP réitère donc sa demande d’introduire deux heures de mathématiques dans le tronc commun au contenu adapté pour améliorer la capacité du « nouveau lycée » à faire réussir plus d’élèves et préparer leur réussite dans l’enseignement supérieur".

 

La lettre

 

 

Par fjarraud , le mercredi 02 octobre 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces