Miviludes : Suppression confirmée par le gouvernement 

La mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires va bien disparaitre, a confirmé le 2 octobre Laurent Nunez devant le Sénat. " D'autres organismes ont vu le jour qui nécessitent un meilleur partage des informations et des compétences, parce qu'ils travaillent également sur les phénomènes d'emprise mentale et autres, tel que le secrétariat général du Comité de prévention de la délinquance et de la radicalisation", dit L Nunez. "C'est pourquoi il a été décidé de rattacher la Miviludes au ministère de l'Intérieur, conformément au rapport de la Cour des comptes de 2017. Mais ses moyens et ses missions ne sont aucunement remis en cause". Devenant un service du ministère de 'intérieur la nouvelle instance n'aura pas le poids d'une  mission interministérielle. Elle sera probablement réorientée vers la lutte contre la radicalisation qui est un autre combat. La présence pour la première fois dans le gouvernement de deux membres successifs proches des sectes interroge sur la politique gouvernementale.

 

Au Sénat

 

 

Par fjarraud , le jeudi 03 octobre 2019.

Commentaires

  • DrHouse2, le 03/10/2019 à 11:30

    Rappelons quelques détails des certains dirigeants politiques, qui peuvent expliquer cette décision :

    - Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy se sont toujours montrés favorables aux sectes.
    - Marc Guillaume, secrétaire général du gouvernement, encourage le mouvement "biodynamie" du vin (émanation de l'anthroposophie).
    - Edouard Philippe, quand il était maire du Havre, accueillait les colloques de « L’économie positive » où des milliers d’entrepreneurs sont invités à pratiquer la méditation pleine conscience.
    - Françoise Nyssen, ancienne ministre de la culture, a co-fondé une école Steiner qui a défrayé la chronique. Elle est une anthroposophe très active.
    - François Bayrou, ancien ministre de la justice, fervent catholique, fréquente les Béatitudes, mouvement soupçonné de dérive sectaire.
    - Didier Guillaume, ministre de l'agriculture, fait lui aussi l’apologie de la biodynamie jusque sur le site du ministère.
    - Nicolas Hulot, ancien ministre de l’environnement, est favorable à la biodynamie et aux « colibris » de Pierre Rabhi (très proche de l’anthroposophie). Il a pour mentor Dominique Bourg, anti-darwinien, promoteur de thérapies spirituelles et de mouvances ésotériques comme l'eutonie, la réflexologie, la biorésonance, le reiki, l'astrologie, le channeling...

    Source : http://menace-theoriste.fr/qui-veut-la-peau-de-la-miviludes/



Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces