Les musulmans et les femmes voilées davantage victimes de discrimination 

Une étude de la Dilcrah , la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, réalisée  avec la Fondation Jean Jaurès, donne de premiers chiffres sur les discriminations dont sont victimes les musulmans en France. Les discriminations et les agressions visant les musulmans en France sont minoritaires au quotidien mais sont plus fréquentes que pour le reste de la population.

 

"42% des musulmans vivant en France affirment avoir fait l’objet d’au moins une forme de discrimination liée à leur religion, et ce au moins une fois au cours de leur vie, selon cette étude. En outre 60% des femmes portant souvent le voile ont été discriminées au moins une fois au cours de leur vie. Mais 44% des femmes qui ne portent jamais le voile l’ont aussi été", note l'étude. "En particulier, les femmes sont nettement plus victimes de discrimination dans la recherche d’un emploi, notamment les femmes voilées."

 

"A retenir : un musulman sur quatre (24%) a été exposé à une agression verbale au cours de sa vie, contre 9% chez les non-musulmans. En outre, 7% de musulmans ont fait l’objet d’agressions physiques (contre 3% dans le reste de la population). Fait notable: 37% des femmes portant le voile ont été exposées à des insultes ou des injures à caractère diffamatoire".

 

L'étude

 

 

Par fjarraud , le jeudi 07 novembre 2019.

Commentaires

  • Aude Doria, le 08/11/2019 à 11:34
    Sidérante, la façon dont la Dilcrah et la fondation Jean Jaurès ont participé à cette énorme imposture du «racisme anti musulman» avec une enquête complètement nulle payée par les fonds publics pour démontrer que la France est islamophobe. Cette collaboration est indigne et dangereuse. Immondice.
    Alors que la religion chrétienne est la plus attaquée en France, avec 1 063 actes recensés, que les juifs, qui ne représentent que 1% de la population, représentent 541 des agressions recensées, les actes anti-musulmans sont, eux, en forte baisse avec 100 actes recensés. Et pourtant, qu’est-ce que les médias mettent en avant? Une persécution des musulmans qui, dans les faits, n’existe pas.


Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces